Jump to content
CIVILMANIA

FRIDJALI

Experts
  • Content Count

    2,139
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    172
  • Country

    Algeria

FRIDJALI last won the day on May 15

FRIDJALI had the most liked content!

Community Reputation

855

About FRIDJALI

  • Rank
    Membre exceptionnel

Experience

  • Fonction
    ENSEIGNANT
  • Expérience
    Sénior
  • Mes logiciels
    robot
  • Mes références
    route transaharienne - direction de wilaya des TP -direction générale d'entreprise publique- enseignement superieur.

Formation

  • Formation
    INGENIEUR TP
  • Etablissement
    ENTP ALGER

Localisation

  • Pays
    Algerie
  • Ville
    ANNABA

Contact

  • email
    fridjali@yahoo.fr
  • address
    7 Rue Condorcet, Annaba, 23000, Algeria

Recent Profile Visitors

8,247 profile views
  1. bonjour, voudriez vous bien nous détailler ce que vous avancez. A+
  2. bonjour, comme l'a dit @CHARIHton pré dimensionnement est limite notamment en matière de largeur de la semelle.cependant étant donné que le sol support est rocheux avec une portance appréciable le poinçonnement devra certainement passer étant sur du rocher la fouille sera faite à même le rocher .au moins 10 - 15 cm de ce fait le problème du glissement ne se posera pas non plus. s'agissant d'un mur en béton la résistance interne est aussi supposée vérifiée. reste donc à vérifier le renversement OuAllahou A3lam A+
  3. bonjour, @laté a bien décrit la démarche. pour le palier d’arrimée, il fait partie souvent du plancher et donc est comptabilisé comme surface de plancher.sinon le calculer comme le palier intermédiaire OuAllahou A3lam A+
  4. bonjour, tu prends toutes les pannes mais sur une longueur déterminée.( demi somme des travées avant et après le portique considéré) ouAllahou A3lam A+
  5. bonjour, pour votre cas vous avez une imprégnation en émulation ou en cut-back01 au dessus de la GNT et une couche d'accrochage avec un cut--back plus visqueux entre la GB et le BB. ouAllahou A3lam A+
  6. BONSOIR? En principe dans un projet neuf il n'y a pas du tout de couche d'accrochage. lorsque l'on exécute une couche en produit noir ( grave bitume, enrobé )sur une couche stabilisée mécaniquement uniquement ou traitée aux liants hydraulique il est impératif de faire une couche d'imprégnation. cette imprégnation va pénétrer dans la couche en produit blanc et va créer, après rupture de l’émulation ou évaporation du solvant selon le cas des capillaires en bitume pur enfoncés dans la couche inférieure sur environ 1 cm ces capillaires en bitume vont agir comme des griffes et permettre une rrès bonne adhérence entre les deux couches.. (voir mes posts précédents dans cette même discussion ) OuAllhou A3lam A+
  7. bonjour, o aprt du principe que la traverse supporte son propre poids, les pannes et éventuellement la poutre au vent et les pannes supportent la couverture. une traverse de rive supportera donc, en plus de son poids,le poids de la moitié de la travée des pannes qui reposent sur elle. elle recevra en outre sur toute sa longueur le poids d'une surface de couverture égale à longueur de la traverse x demi travée. en matière de Q elle recevra cette dernière surface x (charge d’exploitation + charges climatiques). pour une traverse intérieure on procédera de la même façon en prenant comme longueur des pannes l = (Ti + Ti+1) /2 pour la surface concernant la couverture et la charge d'exploitation on prendra S = longueur de la traverse x (Ti + Ti+1) /2 Ti et Ti+1 étant las longuets des deux travées successives ( en général égales) OuAllahou A3lam A+
  8. bonjou,r tu clics sur le lien donné par @genieyas A+
  9. bonjour, merci à tous pour ces éclaircissements. je pense que la solution qui satisfeirait le mieux est celle proposée par @baghat84. n'oublions pas que nous devons fonder une simple potence et non un gratte-ciel. l’investissement dans l’étude de sol doit se faire en fonction de l'investissement proprement dit et du gain qu'on peut rapporter par le choix judicieux d'une fondation. donc pour les petits ouvrages on se contentera d'une étude sommaire, voire pas d'étude du tout mais une simple reconnaissance du sol à travers un puits creusé à la pelle..on prendra ainsi une valeur de la contrainte en fonction du sol rencontré à diverses profondeurs.( on prendra des valeurs proche de la limite basse) d'un autre coté on pourra se référer à des valeurs de la contrainte obtenues dans d'autres étude dans cette région. ne pas oublie qu'une potence génère des moments sur la fondation sous l'effet des charges permanentes et aussi du vent et donc bien s'assurer de la répartition des contraintes sous semelle et assurer un bon ancrage. OuAllahou A3lam A+
  10. bonjour, on sait que le moment max dans une console c'est le moment sur appui et que ce moment va aller en diminuant jusqu'à l'extrémité de la console.l le ferraillage est destiné à reprendre les moments dont le ferraillage max sera au niveau de l'appui. les consoles étant en général de portée relativement courte on prolonge ce ferraillage jusqu'au bout. ne pas oublier que le moment sur appui est de sens contraire au moment en travée et que donc, il est disposé dans la partie supérieure de la poutre. OuAllahou A3lam A+
  11. dans le cadre des planchers à entrevous,la dalle de compression est solidaire de la nervure et de ce fait l'ensemble travaille comme une série de poutres en T juxtaposées. dans le cadre de ce que tu proposes, le profilé traille comme une poutre dans le sens longitudinal alors que la dalle travaille comme une dalle continue transversale appuyée sur la série de poutrelles. OuAllahou A3lam A+
  12. bonjour, je vois un peu le genre. le principe est de faire supporter les efforts par des profilés par l'intermédiaire de dalles de faible portée travaillant à la flexion es dalles sont soit coiffées soit coulées après coffrage. un autre système consiste à ramener les charges par effet de voûte ( voutins ou briques posées en arc). dans certains immeubles anciens on peut trouver un simple platelage en bois reliant les profilés. quelle sont les précisions que tu veux avoir sur ces planchers. je n'ai pas de documentation écrite mais je peux, éventuellement te conseiller pour des questions de rénovation. A+
  13. bonjour, absolument en plus ils ramènent un poids propre supplémentaire au plancher. A+
  14. bonjour, de quel type de plancher "métallique" parle tu? est ce un bâtiment d'habitation ou un bâtiment industriel?comment est constitué le plancher en question? A+
×
×
  • Create New...