Jump to content
CIVILMANIA

DÉSORDRES DES FONDATIONS PROFONDES


Recommended Posts

Les fondations profondes par pieux trouvent leur justification lorsqu'une solution superficielle (semelles, radier, puits) n'est pas réalisable.

Les désordres peuvent provenir de l'absence du programme de reconnaissance de sol ou de son insuffisance, d'une mauvaise interprétation de celle-ci, d'une exécution défaillante ou d'une agression des pieux par le sol environnant. Les réparations en cas de sinistre représentent un coût élevé et peuvent aller jusqu'à nécessiter la destruction de l'ouvrage.

Plusieurs causes sont possibles :

• une étude de sol incomplète, inadaptée ou l'absence d'étude géotechnique ;

• une mauvaise interprétation de la reconnaissance des sols :

- les tassements de pieux peuvent résulter de la non prise en compte d'un frottement négatif dû à des couches de surface compressibles et qui s'ajoute, par conséquent, à la charge transmise au pieu par l'ouvrage ;

- sur un même terrain, l'interaction des charges entre pieux isolés et groupes de pieux ne sera pas la même, ce qui peut être à l'origine de tassements importants ;

- en présence de couches compressibles de surface, chargées par des remblais dissymétriques, le fluage des couches molles peut engendrer des efforts latéraux sur le fût des pieux allant jusqu'à leur rupture en l'absence d'armatures;

- les pieux battus peuvent rencontrer de faux refus ou pas de refus dans certains sols.

• Les erreurs d'implantation ou d'exécution : rupture de pieu lors du battage, du recépage, ou du terrassement… Pour les pieux coulés en place, un mauvais bétonnage peut résulter de l'emploi d'un béton trop “ sec ”, de ferrailles trop importantes gênant le coulage du béton ou une remontée trop rapide du tube ;

• L'agression des pieux par le sol environnant (circulation d'eaux acides, d'eaux contenant des sulfates,…). Cette pathologie est en récession grâce à l'emploi de ciments adaptés à ces agressions.

L'étude de sol doit être complète suivant la nouvelle nomenclature géotechnique

NF P 94.500.

Un programme de reconnaissance comprendra au minimum :

• un sondage avec prélèvement d'échantillons pour identification des sols en place ;

• l'étude fera au moins appel à une reconnaissance au pressiomètre, éventuellement complétée par des essais au pénétromètre statique) ;

• la profondeur des sondages doit dépasser d'au moins 7 diamètres (avec un minimum de 5 m) la côte d'ancrage des pieux prévue. La prise en compte des effets provoqués par des groupes de pieux peut conduire à une augmentation de cette profondeur.

Le DTU 13.2 traite des dispositions relatives à chaque type de pieux.

Une étude géotechnique complète et circonstanciée est indispensable.

Les pieux, dont le contrôle est difficile, doivent retenir toute l'attention des entreprises lors de leur exécution.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
  • 3 months later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...