Jump to content

Comment fonctionnait un chantier au Moyen-Age ?


SITAYEB

Recommended Posts

Comment fonctionnait un chantier au Moyen-Age ?

Le Moyen-Age a laissé pléthores de magnifiques châteaux hérissés de donjons. Mais à l'époque, ni grues ni bulldozers ne facilitaient la tâche des ouvriers. Pour comprendre comment ils parvenaient à ériger de tels édifices, un échafaudage en bois et sa machinerie construits selon les techniques de l'an mil habillent désormais les ruines du donjon en pierre de Langeais, le plus vieux de France.

Comment-fonctionnait-un-chantier-au-Moye

Long de dix mètres, haut de six, l'échafaudage médiéval qui s'appuie au donjon de Langeais en Indre-et-Loire, avec son escalier, sa grue à roue et sa potence à poulie a été construit comme au Moyen Age, avec des acacias choisis dans la forêt proche, transformés en perches et assemblés avec des liens de cordes.

"Sa construction avec des techniques à l'ancienne a un but pédagogique, pour que le visiteur comprenne comment pouvait s'effectuer un chantier au Moyen Age, et apprécie ainsi le donjon, bâtiment tout en pierre extraordinaire pour l'époque", explique Kléber Roussillon, gestionnaire du château de Langeais.

L'édifice date de 994 mais faute de documents des Xe et XIe siècles les architectes et les ouvriers se sont basés sur des croquis, des dessins et peintures plus tardifs, de la fin du Moyen-Âge, pour dessiner et construire l'échafaudage. Sa construction a nécessité trois mois de travail pour cinq ouvriers en moyenne, des compagnons menuisiers et charpentiers. "Un mois et demi pour couper les arbres, tailler, ajuster les perches et un mois et demi pour monter l'échafaudage en se servant des trous de boulin existant dans la paroi", raconte Stéphane Roisin, directeur du château. Seule concession à la modernité: des petites adaptations dues aux contraintes de sécurité qui n'existaient pas à l'époque ont du être apportées, notamment l'emploi de vis et boulons.

Pour comprendre l'ingéniosité des ouvriers du Haut Moyen Age, les visiteurs peuvent gravir l'échafaudage et comprendre grâce à des démonstrations d'appareillage comment les ouvriers de l'époque hissaient les outils et matériaux nécessaires à l'édification d'un tel bâtiment, l'un de premiers à avoir été construit entièrement en pierre. "C'est une révolution architecturale car à l'époque seules les bases étaient en pierre. Ensuite s'empilaient rondins de bois et palissades tout juste capables de résister à une bande de pillards", raconte Jean Favier, conservateur du château.

Construit sur l'éperon rocheux de Langeais par Foulque Nera, comte d'Anjou qui y vécu quelque temps, le donjon était l'une des places forte de Touraine. Depuis l'échafaudage, le public pourra se rendre compte de l'importance stratégique de l'endroit avec une large vue sur la Loire et découvrir la façade intérieure du château de Langeais, bâti en contrebas à la Renaissance, cinq cents ans plus tard.

Ariane Schwab, pour Europe 1

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...