Jump to content
CIVILMANIA

BEN YZD

Old
  • Content Count

    291
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    9

BEN YZD last won the day on March 22 2015

BEN YZD had the most liked content!

Community Reputation

79

8 Followers

About BEN YZD

  • Rank
    Expert

Général

  • Nom
    Yazid
  • Pays
    Maroc
  • Ville
    Rabat

Expériences

  • Poste actuel
    Expert Maintenanace et Etudes Infrastructure et Ouvrages d'Art
  • Expérience
    Moins de 10 ans
  • Mes logiciels
    Autocad; Robot; Covadis; Piste; MS office; VBA ...
  • Mes références
    Nombreux ...

Formation

  • Formation
    Génie Civil et Ferroviaire
  • Etablissement
    Université Med V

Recent Profile Visitors

2,197 profile views
  1. Tu peu voir ça : - selection poteau - clique bouton droit => propriétés => resultat de calcul (après avoir effectuer biensure le 1er calcul : descente de charge) - tu as à droite la liste des cas et un petit tableau qui détail tout cdt
  2. Bonjour mon cher Joseph, ça fait un bail de temps ! content de te revoir en effet pour ta question en ce qui concerne la descente de charge, CBS vous permet d'afficher la charge (quelque soit le cas : PP, G, Q ...) pour le batiment entier ou bien juste pour l'étage que vous visualisez. donc lorsque vous choisissez "pour la structure entiere" la charge que vous verrez sur le poteau representera le cumul des charges descendantes dpuis l'étage superieur jusqu'à l'étage où est situé votre poteau. cdt et à bientot
  3. Bonjour, Pour mieux repondre à votre question et faire un dimenssionnement correcte, y a pas mieu que d'avoir les détails de l'assanceur qui sera installer, à fin de connaitre son mode de fixation et montage sur la structure en béton armé. généralement c'est le plancher ou poutres superieur à la cage d'assanceur qui supporteront son poids. des dispositifs de guidage sont simplement installés le long des voiles pour permettre le guidage de l'assanceur dans la cage. cdt
  4. Bonjour, le fait de modiliser la dalle avec une ep de 0.04m et rajouter 270kg/m² fait que le poid propre que vous tenez compte ds le dimenssionnement est de : (2500*0.04+270 = 370 kg/m²) ce qui fausse votre estimation des charges permanante. pour une modelisation plus coreccte, dans la base des materiaux : - vous creer un nouveau materiaux (qui est PCC 16+4) en specifiant sont poids surfacique (KN/m²) au lieu du poids volumique (KN/m3) - juste en face de la case poids surfacique (KN/m²) vous aver une case vide "b" qui represente l'epaisseur apparante de votre plancher (ep du plancher fini : 16+4 = 20cm) vous y indiquer 0.20m - vous redessiner votre dalle en choisisaant en en modifiant après saisie son materiaux à PCC 16+4 Nota : la cas epaisseur dans la boite de dialogue propriété de la dite dalle n'est desormais plus active pcque c'est l'epaisseur apparante "b" qui est tenue en compte mnt. cordialement
  5. Bonjour, A mon avis et en premier lieu il faut distinguer entre les ouvrages à réaliser sous route et ceux sous voie ferrée, car les conditions de réalisation et d'exploitation différent : - OH sous route : la voie de communication peut etre dévier facilement ou l'emprunt d'un autre iteneraire et possible - OH sous voie ferrée : il faut pas interommpre les circulation et travailler sous exploitation. l'evolution industrielle et mecanique et l'aaparition de nouvelles technologie facilite cela : techniques sans tranchée ... à suivre
  6. Bonjour, dans le cadre d'un projet d'étude d'un pont courbe, j'ai modéliser le tablier courbe de mon pont dans robot, toutefois le problème qui se pose c'est que le maillage généré n'est pas radial, cela me laisse douter de la fiabilité et l'exactitude des résultats MEF obtenus, merci mes amis de m'indiquer comment générer un maillage radial (répartition radiale et angulaire) pour facilité l'exploitation des résultats obtenus. ci-joint aperçu du maillage
  7. Bonjour, je reviens sur cette discussion et je repose à l'occasion la même question , car pour les utilisateur du logiciel CBS-pro, une vérification existe dans le logiciel et dans certains cas (effectivement) les écarts sont importants ! d'après mon expérience, lorsque il s'agit de structure à portiques simples, les écarts restent < 1% toutefois, dès qu'on a des voiles ou des formes de plancher irrégulières, l'écart augmente considérablement. mais ce que j'arrive pas à comprendre moi, c'est que y a certains cas où on a des valeurs de réactions plus importantes que les actions !!!! merci pour tout éclaircissement cdt
  8. Bonjour, D'après ma compréhension aux règles de calculs NV, le cas des "vents extrêmes" sont pris en compte forfaitairement par la multiplication de la pression "vent normal" par le coefficient 1.75, en effet, les normes proposent deux dimensionnements : 1- dimensionnement dit NORMAL 2- dimensionnement dit EXTRÊME Les effets dynamiques peuvent alors être pris en compte par deux méthodes : 1- forfaitairement par un coefficient majorateur basé sur la période valeur de la propre de la structure 2- exactement par analyse modale et dynamique par conversion des effets du vent an charges dynamique (idem approche sismique) il est préférable d'utiliser un logiciel (robot, effel, sap, staad ...) j'ai pas fait beaucoup de exemples la dessus, mais je croix que c'est ça le principe.
  9. Bonjour, je rejoint l'avis de MM. CIRTA25 et KEUJ84, en effet sur un projet de show room, la structure été de forme trapézoïdale en plan, la grande base fait 42m représentant un portique simple avec poutre horizontale (pas de versant) sans appuis intermediaire, il faut examiner et étudier chaque variante, dans le cadre de ce projet on avait examiner : 1- les portique simples en profilé IPE, bien sure, ça tenait pas même avec des IPE750 ! 2- vu que l'architecte était trooooop exigeant et ne voulais gère changer l'aspect de la structure, il était hors question de faire une charpente en système à treillis (retombé encombrante de 4m et hors question d'augmenter la hauteur du bâtiment). 3- on a essayé les poutres ajourées HEA, toutefois ça n'aboutissait pas aussi HEA750 ! 4- Finalement on a opter pour des IIPE600 qui ne posé ni problème de résistance ni problème de déformation excessive (selon CM66 et EC2) sous effet : poids propre, charges de service et d'entretien, vent extrême et normal, séisme selon RPS2000. Par ailleurs, pour les structures non exploitées en dessus et ne présentant pas de contrainte esthétiques de forme de toiture, les nouvelles solutions toitures auto-portante permettent de résoudre ces problèmes aisément. mais finalement, comme a dit M.CIRT25, c'est la conception, l'étude et le dimensionnement de la structure qui tranche sur ce choix. cdt
  10. la notice que vous pouvez vous même rédiger localement ou en interne à votre entité, doit porter sur trois principaux axes : 1- les vérifications de la résistance offerte par chaque élément de la structure (béton + ferraillage) vis-à-vis des efforts ou déformées sismiques générer par la norme en vigueur et sollicitant le modèle de votre structure (bâtiment). 2- les vérifications de la ductilité de votre structure. 3- les vérifications des dispositions constructives prescrites par votre norme ou par PS92 ou ... etc. Cordialement
  11. Bonjour, Que vous soyez contrôleur, calculateur, entreprise ... ou même propriétaire ... ou n'importe qui ! c'est pas important ! toute la documentation est faite pour tout le monde pour mieux faire et savoir faire dans les meilleures conditions et règles de l'art .... Y'a pas mieux que la norme propre à votre pays ou le règlement français PS92. ou bien L'Euro Code 8 (norme européenne) Que vous trouver sur ce site même ou sur n'importe quel autre site. Cordialement
  12. BEN YZD

    Poteau décalé

    voilà un doc interessant la dessus : tolerances sur les ouvrages en beton.pdf
  13. Bonjour, je croix qu'en premier lieu, il; faut comprendre le fonctionnement d'une structure métallique (par que hangar simple), notamment le principe de transfert des charges : 1- c'est quoi le rôle du contrevent horizontal (croix entre 1er et 2éme portique dans le sens long pan)? ==> C'est le blocage des déplacements horizontal des portique (suite aux efforts du vent ou séisme), ce qui explique le mode de sollicitation des pannes intermédiaires = Flexion simple, ce qui justifie leur vérification au déversement seulement puisque elles ne transfèrent pas d'effort axial. 2- c'est le contraire pour les pannes sablière, puisque elles sont situées aux extrémités. ==> une observation de la déformée globale d'un modèle numérique complet (par exemple hangar simple), vous permettra de comprendre cela, vous constaterez que les nœuds aux extrémité d'une ferme ou un simple portique (sous l'effet d'un vent dans le sens long pan) se déplacent dans ce sens, donc l'effort enduisant ce déplacement est normalement axial au pannes sablières / faitières et doit donc être repris par ces dernière, voilà c'est pour ça qu'elles sont vérifiées au flambement flexion. Détaillez un peu plus votre question : 2) dans la verification de deversement ,le moment ultme est egale a la pl(carre)/8 mais porqoui dans le calcul de moment de deversement on travaillle avec l/2 ?
  14. Bonjour, Dans tout les cas pour le dimensionnement vous tenez compte de Qmax pondérée pour chaque poutre de roulement. Cordialement
  15. Bonjour, Veuillez vous joindre à la réunion en cliquant sur ce lien : http://go.teamviewer.com/v7/m32816658 ID de réunion : m32-816-658 Cordialement, DELL www.teamviewer.com - Réunion en ligne & partage d'écran faciles
×
×
  • Create New...