Jump to content
CIVILMANIA

Tom_10

Membres
  • Content Count

    6
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    Switzerland

Community Reputation

0

About Tom_10

  • Rank
    Membre débutant

Général

  • Nom
    Tom
  • Pays
    Suisse
  • Ville
    VV

Expériences

  • Poste actuel
    Ingénieur génie civil
  • Expérience
    Confirmé
  • Mes logiciels
    SCIA

Formation

  • Formation
    HES

Recent Profile Visitors

414 profile views
  1. Tom_10

    Poutre En L

    Bonjour, merci pour vos réponses. Cette poutre est un élément de façade que j'ai un peu simplifié pour le calcul. En réalité c'est un parapet sur une dalle de 26cm d'épaisseur.
  2. Tom_10

    Poutre En L

    Bonjour, j'aimerais savoir comment dimensionner les armatures dans une poutre en L. Avez-vous de la documentation ou des conseils? Merci d'avance. ing.pdf
  3. Bonjour à tous! merci pour vos messages et vos réponses. J'ai contacté un ingénieur spécialiste en armature anti poinçonnement et voici sa réponse; "Oui c’est faisable de faire un champignon soit en partie inférieure soit en partie supérieure. La plupart des cas les champignons se font en partie inférieure pour permettre la continuité des armatures longitudinales en 3ème et 4ème nappe, les plus importantes pour un poinçonnement de dalle. En regardant les champignons en partie supérieure, et vu que de toute façon vous aurez la terre, les dimensions peuvent être adaptés plus facilement pour avoir un bonne résistance au poinçonnement et une bonne ancrage des armatures supérieures. Pour ce cas de charge et un surépaisseur de 150 mm, avec des armatures Ø26//150 mm vous arrivez à passer le poinçonnement avec des clous anti poinçonnement (sans tête de poinçonnement). Selon la norme, les armatures longitudinales doivent être ancrées à une distance de 2.5 x dv de la section de contrôle de la résistance au poinçonnement. Alors la largeur et longueur de votre surépaisseur est dépendant de ceci aussi. " Je vais donc appliquer cette méthode. Bonne journée
  4. Bonjour, Je travaille sur un projet qui semble simple d'un point de vue ingénierie, mais qui me pose quand même un ou deux problèmes. En effet, mon projet est un parking souterrain avec une certaine quantité de piliers préfabriqués qui soutiennent une dalle en béton armé de 30cm. Sur cette dalle en béton, il est prévu de venir remblayer 120cm de terre pour les aménagements extérieurs. Après la vérification au poinçonnement sur mes piliers, j'ai constaté que je ne passais pas du tout même en y ajoutant des armatures anti poinçonnement. Au vu de la hauteur du vide d'étage du parking, je ne peux pas y ajouter de champignon sous dalle afin d'augmenter ma hauteur statique. C'est pourquoi j'ai imaginé faire un champignon inversé sur dalle pour augmenter l'épaisseur et ainsi éviter mes problèmes de poinçonnement. Avez-vous déjà réalisé des éléments comme ça? Est-ce possible et réalisable? Avez-vous de la documentation sur de tels éléments?
  5. Merci beaucoup pour votre documentation! c'est exactement ce que je cherchais
  6. Bonjour, Étant étudiant à l'école d'ingénieur je réalise mon travail de diplôme sur un projet en béton et en acier. Il se trouve que je recherche des informations sur la résistance au flambage d'éléments composés de plusieurs cornières à ailes égales formant une croix. Ces éléments sont maintenus ensemble à l'aide de rivets sur la hauteur du pilier. J'ai déjà trouvé des indications sur les barre étrésillonnées dans la table C4 (SZS Suisse) mais je ne trouve jamais les mêmes valeurs. Est-ce que quelqu'un à déjà réalisé un pilier de ce type? Ou avez-vous des informations? note de calcul? Mon vide d'étage est de 3 mètres et j'ai une charge de dimensionnement de 470kN et je dois trouver la section optimale. Pouvez-vous m'aider?
×
×
  • Create New...