Jump to content
CIVILMANIA

ghizlane2012

Old
  • Content Count

    10
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    Morocco

Community Reputation

2

About ghizlane2012

  • Rank
    Membre débutant

Localisation

  • Pays
    Maroc

Recent Profile Visitors

1,129 profile views
  1. Bonjour, si vous avez ce guide, merci de me l'envoyer.
  2. bonjour,   Merci Monsieur salif_ambition pour le partage. Je travaille dans un laboratoire et j'ai des questions à propos de la vitesse de cisaillement, j'éspere trouver la répense chez vous. Selon la norme de l'essai de cisaillement, la vitesse de consolidation ne doit pas dépasser une valeur de 25 micromètre/min càd 0.025 mm/min. Alors que j'ai vu dans vos rapport d'essai des vitesses de 0.1 à 0.3 mm/min. je serai vraiment très reconnaissante si vous pouvez m'expliquer cette différence. Généralement chez nous, la vitesse de cisaillement est fixée à la vitesse maximale de 0.025 mm/min parceque le calcul de la vitesse relative maximale de cisaillement par l'equation Vmax=125/t100 en tirant t100 du graphique de conolidation, nous donne toujours une vitesse supérieure à 0.025mm/min, c'est pour cela, on limite la vitesse de cisaillement à Vmax=0.025mm/min   Merci d'avance
  3. bonjour, je mets à votre disposition un rapport sur l'étanchéité des toitures terrasses que j'ai rédigé moi meme en 2012    
  4. bonjour, d'après mes connaissances, c'est l'essai oedometrique qui vous permet de connaître la nature du sol : peu gonflant ou assez fortement gonflant (en calculant l'indice de gonflement) Si l'indice de gonflement est supérieur à 0,04 on dit que le sol est très gonflant et généralement ce sont les argiles qui ont cette caractéristique
  5. bonjour, je veux bien savoir les réponses des questions mentionnées sur le fichier partagé : TP oedomètre laboratoire matériaux. Merci d'avance
  6. Personnellement je vous conseille de les confectionner chez un chaudronnier, ça vaut coûtera largement moins cher
  7. Malheureusement, J'ai pas de document dans ce sens mais généralement c'est la procédure adoptée par les laboratoires pour réaliser une planche d'essai. Salutations
  8. J'ai pas bien compris le dernier paragraphe. Si vous pouvez me l'expliquer je serai très reconnaissante. Comment peut il l'essai oedometrique m'aider pour juger la compacité d'un matériau ? Merci d'avance
  9. La réalisation d'une planche d'essais pour le remblai est basée sur les points suivants: Détermination des moyens humains et matériels disponibles sur le chantier, le niveau de la couche de remblai (1ere ou 2ème...) et la section sur la quelle la planche est réalisée. Caractéristiques du matériau utilisé pour le remblai : classification, résultats de l'essai proctor Sur la section désignée, on procède à compactage avec des énergies différentes (par exp 3, 6 et 9 passes vibrantes avec un compacteur cylindre ou à pneu) En utilisant le densitomètre à membrane, on mesur la densité in situ pour calculer après l'indice de compactage obtenu correspondant à chaque énergie (par exp 3 passes donnent 89% de l'OPM, 6 passes donnent 95% et 9 passes 96%) L'énergie adoptée pour la totalité du chantier est celle qui donne un indice de compactage conforme pour la couche de remblai mise en oeuvre. (par exp si on parle de la 1ère couche de remblai, une énergie de 6 passes est suffisante) J'éspere que j'ai bien répondu à votre question
  10. Bonjour, j'ai vraiment besoin de ce document, si vous pouvez m'aider à le télécharger, je serais très reconnaissante. Le lien ne fonctionne pas. Merci infiniment
×
×
  • Create New...