Jump to content
CIVILMANIA

Search the Community

Showing results for tags 'essai'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • GENERAL
    • Discussions générales
    • Carrière et emploi
  • CAMPUS
    • Formation
    • Supports
    • Projets d'étude
  • LOGICIELS & OUTILS
    • CAO, DAO & BIM
    • Structures
    • Infrastructures & VRD
    • Divers
  • PROJETS
    • Ingénierie & études
    • Maitrise d'oeuvre
    • Réglementation
    • Économie de la construction
    • Sols & fondations
    • Topographie & SIG
  • STRUCTURES
    • Béton armé
    • Charpente métallique
    • Structures diverses
  • GENIE CIVIL
    • Voiries
    • Ouvrages d'art
    • Ouvrages hydrauliques
  • CHANTIER
    • Méthodes & plannification
    • Matériaux & matériels
    • Réhabilitation
    • Travaux
  • Divers
    • Hors sujets & Liens morts
  • DÉVELOPPEMENT
  • Algérie's Discussions
  • Maroc's Discussions
  • Tunisie's Général
  • France's Discussions
  • Etudiants's Discussions
  • Mauritanie's Discussions
  • BATIMENT's Discussions
  • Club des docteurs et doctorants de génie civil's Discussions
  • RDC's Dynamo pour revit 2017
  • RDC's Transmission documentation
  • Recherche générale / general research's Topics

Categories

  • Support de cours
  • Thèses et Mémoires
  • Logiciels et outils
  • INGÉNIERIE
  • TRAVAUX
  • Revues et articles
  • Divers
  • Recherche générale / general research's Madrasat | Files room

Calendars

  • Formations
  • Webinaires
  • Cameroun's Interviews des membres du Club

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Nom


Pays


Ville


Poste actuel


Expérience


Mes logiciels


Mes références


Formation


Etablissement


phone


website


email

Found 181 results

  1. Géotechnique routière : Les essais de portance des sols sont : 1- Essai Proctor (Modifié et Normal) déterminé selon la norme AFNOR NF P 94 - 093. Il est applicable sur tous types de sols définis dans la norme de classification GTR NF P 11 - 300. Les tamisat de 20 mm des sols ne doivent pas dépassé les 30 %, si non l'essai est réalisable seulement pour avoir des indications sur l'état hydrique des sols. Toutefois une correction des graphiques de Proctor est à corriger. L'objet de l'essai proctor est de déterminer la masse volumique sèche maximale et la teneur en eau optimale correspondante. 2- Essai CBR suivant la norme AFNOR NF P 94 - 078 . Il est applicable dans les même conditions que l'essai Proctor. Son objectif est de déterminer l'Indice Portant Imédiat IPI, l'indice CBR Immédiat et l'Indice CBR après immersion. Le IPI est utile pour les pistes alors les autres utiles pour les chaussées. 3- Essai à la plaque suivant la norme AFNOR NF P 94 - 117 - 1. Il a même objectif comme le CBR, mais l'avantage de l'essai à la plaque est immédiat et réalisable aussi sur les sols dont les tamisats de 20 mm dépassent les 30 %. Vuiellez trouver ci-joint l'interpréation des résulats des essais de portance des sols sous forme de tableau (Fichier en format jpg). Bonne lecture.
  2. bonjour, je vous prie de bien vouloir me dire a quoi est -elle équivalente la pression limite (essai in situ) a l'essai au laboratoire (compression simple ou au cisaillement (boite de casagrande)) merci
  3. Etude expérimentale du tassement et de fondations superficielles par J .-P. Dauvisis. Ingénieur E.I.M. et L. Ménard. Ingénieur-Conseil English Synopsis PClge 24; Deutscher Abriss Seite 27; Resumen espCliiol paginCl 30. Résumé Des recherches expérimentales ont été conduites au Centre d'Etudes Géotechniques près de Paris en vue d'étudier le comportement de fondations superficielles dans les cas suivants: -les semelles sont voisines et s'influencent réciproquement, -les charges sont statiques, puis alternées, -les efforts sont excentrés. Les phénomènes ont été suivis aussi bien pendant la phase pseudo-élastique que pendant la phase de rupture du terrain. Le terrain a été préalablement étalonné à l'aide de 18 sondages avec esssais pressiométriques. Des résultats de cette étude on peut déduire que les normes précédemment présentées sont confirmées. On a également mis en évidence qu'une charge répétée entraîne un tassement plus importantqu'une charge permanente. La déformée du niveau du sol au voisinage d'une semelle chargée ne paraît pas conforme aux théories habituelles de l'élasticité et de la plasticité en raison du fait que le module de déformation du terrain sous des efforts de traction est très inférieur au module sous des efforts de compression. Il paraît ainsi possible de réduire l'entr'axe minimal nécessaire pour considérer que deux fondations voisines travaillent isolément. Sous l'effet d'une charge excentrée, le basculement angulaire est bien inférieur au bascu le ment déduit de la théorie de l'élasticité. Ces conclusions permettent d'adapter les normes pressiométriques au calcul de ces cas particuliers. sols_soils_N10_Sep 1964_p11_32.pdf
  4. bonsoir je poste un document qui resume l'essai oedometrique utile pour l'etudiant . bonne reception TP_oedometre_laboratoire_materiaux.pdf
  5. J'ai besoin de boucler un dossier ingénierie. Le bureau de contrôle me demande des essais de type G3 et G4. Qui peut m'aider?
  6. Bonjours tout le monde , j'éspere que tout le monde vous étes trés bien ben j'ai une probléme , je prépere pour concour de doctorat LMD dans la rivision de l'essais odométrié , j'ai trouve la relation entre le module d'odométrique et module de young suivant E=Eoed.( 1 - (2v² / (1-v) ) mes questions sont les suivants : la différence entre module de young (E) et le module odométrique (Eoed) ? prkoi E< Eoed ??? Eoed dépende de koi ?
  7. Bonjour, Je suis débutante en génie civil, et j'ai besoin d'aide en ce qui concerne le calcul des poids des roches et du sable nécessaires pour le "Land Reclamation" (Lors de la construction d'une île artificielle) J'espère avoir une aide de votre part et merci d'avance!
  8. m'aide moi svp exercice: 1/ 3 semelle filante largeur 3m ,distance 5m,transmet des contrainte 200,150,100KN *calculer la contrainte vertical du au chargement combiné sous le centre de chaque semelle a une profondeur de 3m sous la base * a semi que les semelle sont placer profondeur de 2m sous le niveau 0 utilisé la méthode boussinesq 2/ l'interprétation (e-logᵟ)de l'essai de consolidation realisé sur un échantillon prés elevé a de l'argile a donne les résultat suivant Cr=0.05 ,Cv=0.20 , ϭp=85KN/ m2 . e0=0.6 *calculer le tassement différentielle en les semelle A ,B d'une barre .et B , C d'autre barre ( voir la photo) et merci.
  9. Si vous avez réalisé cet essai,pourriez vous m'expliquer la procédure, merci infiniment.
  10. salut tout le monde, j ai une question concernant la reprise du béton, qu elle est la durée max a ne pas dépasser pour la reprise du bétonage dans un chantier( du faite que par fois on tombe dans une tel situation par manque de quantité de béton necessaire ou panne du materiel tel que bétonniere par exp) merci!
  11. salut a tous,je voudrais avoir une feuille excel pour le traitement des donnés de l'essai SPT ou soit un cour qui en le decrit.... mercis d'avance
  12. bonjour, svp je cherche un document sur le dimensionnement des fondation profondes à partir des différents essais (pressiométrique ,laboratoire et autre s'il existe ),peut n'importe la norme de calcul. cordialement...
  13. Bonjour à tous, Pourriez vous m'éclairer selon la norme NF P 94-117-3. J'ai effectuer des essais Westergaard (20 kN), j'aimerai que vous me confirmiez une pression de 0.7kg/cm² pour une plaque de Ø 60 cm et que ce module est le rapport entre la pression et l'enfoncement qui évalue la portance des sols supports pour les bâtiments. Hors mes essais effectuer sont sous futur voiries. Si vous pouviez me donner plus ample explications à ce sujet. Bonne journée à tous.
  14. svp dans le cadre de mon projet de fin d'étude, le rapport geotechnique a donné une valeur de 12 bars sur une profondeur de 6.6m (profondeur du sous sol existant) et ça C d'apres les essais de pénétration dynamique ; est ce que C logique comme valeur pour un sol de catégorie S2 sol ferme ?
  15. Dans ce premier chapitre Sols et matériaux de remblai extrait du catalogue des méthodes d'essai CME (que j'ai posté dans son intégralité plus haut!) pour les routes et autoroutes élaboré par le ministère wallon de l'équipement et du transport il y a : - Analyse granulométrique des sols : méthode par tamisage et méthode aréométrique. - Limites de liquidité et de plasticité des sols. - Détermination de la teneur en matières oxydables totales (y compris celles incluses dans le granulat) par le dichromate de potassium dans les pierres, sables et sols (matières organiques conventionnelles). - Le ph des terres pour gazonnements et plantations. - Détermination de la masse volumique relative (25°c/25°c ) des sols et pierres. - Teneur conventionnelle en matières organiques des pierres, sables et sols (méthode à l'eau oxygénée sur matériau non broyé). - Délitement des sols, sables, matières d'agrégation et pierres. - Gonflement des sols, sables, matières d'agrégation et pierres. - Teneur en “chaux libre ” des sols, sables et pierres par la méthode des R.X.. - Teneur en “chaux libre” des sols, sables et pierres par méthode chimique. - Teneur conventionnelle en carbonate par perte au feu des sols, sables et pierres. -Teneur en azote total des terres pour gazonnements et plantations (méthode kjeldahl). -Teneur en carbone organique des terres pour gazonnements et plantations. Voici le lien: http://www.zshare.net/download/92004252edd2c8/
  16. Salut a tout Comment calculer ce mur et quel sont les vérifications nécessaire ?
  17. les éssais en géotechnique effectués insitu sont en fonction du sol en place. il est aberant de réaliser des essais au penetrometre lourd sur des argiles et aussi des essais au penetrometre statique sur des sols alluvionnaires. pour les caractéristiques mecaniques il faut choisir le matériel en fonction du sol chose qui est souvent ignorée par les laboratoires parce les maitres d'ouvrage sont profanes en géotechniqe.
  18. http://www.gif-ettlingen.de/franz/p/franz/Kap._19.pdf
  19. Essais triaxiaux in situ http://www.gif-ettlingen.de/franz/p/franz/Kap._15.pdf
  20. posté par sitayeb Essais après réalisation des pieux Description des différents essais effectués sur des pieux déjà réalisés. Carottage : Au moyend’une sondeuse, on vient faire un trou de haut en bas du pieu avec unecouronne à diamants. Cela permet de vérifier la bonne longueur, laqualité de l’ancrage, la qualité du sol d’ancrage et enfin sur lescarottes extraites de voir la qualité et la continuité du béton quidoit avoir quelques semaines avant de faire cet exercice. Cet exerciceest long et coûteux. Il est aujourd’hui possible d’utiliser le trou duforage carotté pour faire d’autres essais, comme par exemple des essais de perméabilité ou des mesures de conductivité électrique du béton. Essais de charge sur les pieux : Ils sont évidemment très sûrs puisqu’il s’agit de tester la force portante des pieux en vraie grandeur. Ils sont cependant très coûteux puisqu’ils doivent souvent mobiliser des charges considérables. En 2003, l’essai record était de 163.000 kN. Depuis un essai de 279.000 kN a été réalisé. En général, on fabrique une tête spéciale sur le pieu à tester et on interpose un vérin entre cette tête et un chevêtre qui doit résister à la poussée du vérin. Pour cela il existe différentes méthodes. On mobilise la réaction par du poids mis en équilibre sur une plateforme au-dessus du pieu (caisse à eau, à sable, empilement de gueuses de fonte (lest de navires), de blocs de béton préfabriqué) ou par des tirants ancrés de part et d’autres de la tête du pieu. On peut également faire des essais de traction sur des pieux en vraie grandeur. Là aussi il s’agit d’essais très coûteux. La charge maximale appliquée correspond à 1,5 fois la charge de service et à un taux de travail du béton de 7 MPa. Les témoins sonores permettant de suivre la répartition des efforts le long du fût de l’appui montrent que l’essentiel de la charge est repris par la pointe. Essai de charge avec eau ou blocs de béton et, à droite, essai de traction sur deux pieux
  21. posté par sitayeb La paroi CSM, une solution innovante de paroi en sol traité. Le nouveau procédé CSM (Cutter Soil Mixing) de Solétanche Bachy permet de réaliser des parois de soutènement et des écrans d'étanchéité en sol traité en place et mélangé à un coulis de bentonite ciment. Le nouveau procédé CSM (Cutter Soil Mixing) de Solétanche Bachy permet de réaliser des parois de soutènement et des écrans d'étanchéité en sol traité en place et mélangé à un coulis de bentonite ciment. La paroi CSM, en complétant la gamme des techniques d'amélioration de sols, présente une solution alternative plus économique et plus respectueuse de l'environnement grâce, notamment, à la réduction des ressources naturelles utilisées et à celle des déblais produits. Le CSM de Solétanche Bachy utilise des technologies développées à partir de l'hydrofraise. L'outil est monté sur un kelly qui assure le respect des tolérances de positionnement et de verticalité des panneaux. Suivant la profondeur de l'ouvrage, il est possible de réaliser l'ensemble du panneau en injectant un coulis de ciment directement entre les tambours lors des phases de descente et de remontée de l'outil. La paroi CSM propose une solution innovante et compétitive de soutènement et d'écran d'étanchéité en sol traité en place qui réduit considérablement le volume de déblais à évacuer par rapport aux solutions traditionnelles. Le CSM développé par Solétanche Bachy avec Bauer Maschinen GmbH permet de réaliser des panneaux rectangulaires jusqu'à une trentaine de mètres de profondeur. Les outils disponibles aujourd'hui sont conçus pour des sections allant de 2,4 m x 0,5 m à 2,8 m x 1,0 m. Suivant la profondeur de l'ouvrage, il est possible de réaliser l'ensemble du panneau en injectant un coulis de ciment directement entre les tambours lors des phases de descente et de remontée de l'outil. La paroi CSM est particulièrement adaptée aux sols granulaires de densité moyenne et aux sols argileux compressibles. Il n'est pas nécessaire, contrairement à une paroi en béton, de poser et de retirer des joints entre les panneaux. Les panneaux secondaires peuvent être réalisés soit en remordant dans deux primaires durcis, soit dans des panneaux frais. La paroi CSM présente une nouvelle solution flexible et économique de soutènement qui complète la gamme des techniques traditionnelles : parois au coulis, parois moulées, pieux sécants, palplanches, etc. Le sol étant traité en place, le volume de déblais est considérablement diminué par rapport aux parois classiques. Le procédé permet aussi de réduire la consommation de ressources naturelles. Polyvalent, le CSM ne requiert pas de porteur dédié et l'équipement peut être monté sur toute foreuse ou grue de puissance suffisante. Enfin, le CSM nécessite la maîtrise de formulations de coulis spécifiques afin de contrôler l'homogénéité, la résistance et la perméabilité du produit fini. Fabrice Mathieu (Solétanche Bachy), Serge Borel (Solétanche Bachy), Xavier Jullian (Solétanche Bachy) Retrouvez l'article complet page 49, Travaux n°821 - juillet-août 2005
  22. posté par chikh Je vous propose des diapos de L'EPFL qui expliquent bien les fondations. Voici les liens, j'espère que ça va marcher Very Happy Nouveaux Liens Capacité Portante des Fondations Superficielles. Poinçonnement, EPFL http://www.4shared.com/file/84953338/ac ... _EPFL.html Classification des Pieux, EPFL http://www.4shared.com/file/84953343/74 ... _EPFL.html Description des Pieux Battus, EPFL http://www.4shared.com/file/84953346/44 ... _EPFL.html Description des Pieux Forés, EPFL http://www.4shared.com/file/84953378/c8 ... _EPFL.html Essai de Chargement Statique (Pieux), EPFL http://www.4shared.com/file/84953381/36 ... _EPFL.html Facteur influençant un projet, Essais géotechniques in-situ, EPFL http://www.4shared.com/file/84953387/df ... _EPFL.html Formules de Battage, EPFL http://www.4shared.com/file/84953388/4f ... _EPFL.html Parois Berlinoises, EPFL http://www.4shared.com/file/84953392/b6 ... _EPFL.html Parois de Palplanches, EPFL http://www.4shared.com/file/84953397/c6 ... _EPFL.html Parois épinglées ou Clouées, EPFL http://www.4shared.com/file/84953403/15 ... _EPFL.html Tassement des Pieux, EPFL http://www.4shared.com/file/84953406/65 ... _EPFL.html
  23. Les pieux en béton vibrofoncés sont coulés sur place avec du béton de haute qualité et une armature. Pour se faire un tubage en acier avec une plaque de base perdue est vibrofoncée dans le sol. Pour traverser les différentes couches de sable et gravier agglomérés, de l’eau à basse pression est injectée à la base du tubage en acier. Ce procédé réduit le frottement entre le tubage et le terrain en place. Après avoir atteint la profondeur nécessaire une chaussette en géotextile et l’armature sont insérées dans le tubage. Ensuite, on remplit celui-ci avec du béton et le tubage est retiré par vibrofonçage. De cette manière, le béton enrobé par la chaussette est pervibré sur toute la longueur du pieu. De plus, ce procédé nous permet d’augmenter fortement le frottement latéral entre le sol et le béton. Télécharger pdf
  24. ce repertoire possede des videos et quelque explication par diaporama des phenomenes technique et naturel présente par melle bourabah maghnia docteur a l'universite de mascara departement d'hydraulique a l'occasion des portes ouvertes sur le genie civil .voici le liens: http://www.sendspace.com/file/un6bqm
  25. proprietes mecaniques des sols determinees en place 1. Essais pénétrométriques ........................................................................ C 220 - 2 1.1 Pénétromètres dynamiques ........................................................................ — 2 1.2 Interprétation et domaine d’utilisation des pénétromètres dynamiques — 3 1.3 Essai de pénétration au carottier (SPT) ...................................................... — 4 1.4 Pénétromètres statiques .............................................................................. — 5 2. Essai au scissomètre de chantier......................................................... — 9 2.1 Principe de l’essai......................................................................................... — 9 2.2 Interprétation de l’essai ............................................................................... — 9 2.3 Appareillage.................................................................................................. — 10 2.4 Déroulement de l’essai et présentation des résultats ............................... — 10 2.5 Critique et utilisation de l’essai ................................................................... — 11 3. Essai pressiométrique Ménard.............................................................. — 11 3.1 Origine et développement du pressiomètre .............................................. — 12 3.2 Principe de l’essai pressiométrique Ménard.............................................. — 12 3.3 Difficultés et limitations de l’essai .............................................................. — 14 3.4 Pressiomètre et dimensionnement des ouvrages ..................................... — 15 4. Autres essais en place............................................................................. — 16 4.1 Essai de plaque............................................................................................. — 16 4.2 Essai au pénétro-gammadensimètre.......................................................... — 17 4.3 Essai au piézocône ....................................................................................... — 17 4.4 Essai au pressiomètre autoforeur ............................................................... — 19 4.5 Essai au pressio-pénétromètre.................................................................... — 21 4.6 Essai au phicomètre ..................................................................................... — 21 4.7 Essai au Perméafor....................................................................................... — 23 4.8 Essais d’eau .................................................................................................. — 23 5. Conclusion.................................................................................................. — 24 Pour en savoir plus ........................................................................................... Doc. C 220 http://www.4shared.com/file/51681417/61 ... ticle.html
×
×
  • Create New...