Aller au contenu

La Communauté Scientifique & Technique de la Construction

Connectez-vous or Inscrivez-vous

+80.000 professionnels du BTP qui échangent tous les jours sur les différentes thématiques de la construction, emploi, formation, projets d'études, ingénierie, réglementation, calculs, logiciels, structures, ouvrages d'art, génie civil et travaux !

a/ghani

Algérie
  • Contenus

    78
  • Inscription

  • En ligne

  • Victoires

    2
  • Pays

    Algérie

a/ghani TOP membre le 22 mai 2015 !

a/ghani avait les contributions les plus appréciées !

Points de Réputation

10

À propos de a/ghani

  • Rang
    Membre impliqué

Général

  • Pays
    Algerie
  • Ville
    annaba

Formation

  • Formation
    maitrise
  • Etablissement
    ÉTS

Expériences

  • Expérience
    Confirmé

Visiteurs récents du profil

540 visualisations du profil
  1. Forme irrégulière d'une dalle.

    Slt, oui en realité je parle des efforts sismiques. Il est clair qu'en zone non sismique y a pas de problesmes. Par contre, en zone parasismique, il faut prendre des precautions si on veut utiliser un tel projet. Souvent les ingenieurs ne le font pas. Et lorsqu'un voile est uniquement liaisonné par la dalle de 4cm (ce que j'ai deja vu...), ca ne marche pas. De plus, les charges supplementaires apportees par l'effort tranchant simsique dans le plancher n'est jamais pris en compte, les aciers que ces efforts dans le plan de la dalle ne sont jamais ajoutés... Avec des nervures dans les deux sens ce serait un petit mieux meme si en verité ce n'est pas suffisant.
  2. modelisation des abouts de voile

    Slt, c'est interessant en effet. Il faudrait peut etre que j'essais etabs. merci
  3. joint de dilatation

    Slt, c'est vrai que pour certaines structures un joint sismique est préféré à la prise en compte de l'effet de temperature mais ce n'est pas parce que le calcul leur fait peur. Il prefere le joint car la temperature engendre des efforts importants qui vont impacter parfois fortement le dimensionnement de la structure. Lorsque ce n'est pas envisageable d'un point de vue architectural, alors on peut accepter un surcout, tout est question de priorités...
  4. Forme irrégulière d'une dalle.

    Slt oui au Maghreb c'est repandu on dirait. Cependant j'ai des amis ingenieurs en France et ils me disent tous que ce type de plancher n'est que tres peu utilisé chez eux (maisons individuelles seulement). Au CANADA non plus ils n'ont pas ca (je n'en ai jamais vu la bas en tous cas). Je les acceptais moi aussi quand j'etais au CTC (bureau de controle en Algerie) mais dernierement je me demande serieusement. Et puis j'ai modélisé les poutrelles et la dalle de compression sur un projet en R+14 y a 1 an sur Robot. Les contraintes aux niveaux superieurs au droit de la dalle (04 cm) etaient superieures à la limite du CBA. Comme je l'ai dit, la norme americaine preconise des dispositions speciales ("collectors") avec des facteurs de majoration sur l'effort sismique à cet endroit (c'est un mode de rupture fragile). V. Davidovici souligne l'importance de s'assurer que le plancher ait la capacité de transmettre les charges sismiques aux elements verticaux. Du coup...voila.
  5. Forme irrégulière d'une dalle.

    Slt Il est difficile de croire que les 4 cm de beton armés d'un treillis soudé puissent supporter l'effort de cisaillement le long d'un voile de contreventement d'un batiment de 15 niveaux.
  6. Forme irrégulière d'une dalle.

    Slt Canartik, merci d'avoir repondu. C'est bien ce qui me semblait. Seulement si tu veux bien je vais t'embeter un peu... Quand tu ds quelques projets de batiments, c'est lesquels STP ? Parce que ici en Algerie meme sur des batiments à 15 etages la plupart des constructeurs n'hesitent pas une seconde a les utiliser. Et le probleme c'est que leur cout est bien en deçà de celui d'une dalle pleine. Du coup, quand tu dis à un promoteur faut mettre une vraie dalle en beton, le client fuit puisqu'il sait qu'il trouvera des bureaux d'etudes qui lui offriront cette solution qui lui coutera bien sur 3 fois moins cher qu'une dalle beton.
  7. Voile periphérique

    slt Les charges verticales si, pas de probleme, mais notre ami demande comment faire l'etude du voile periph pour qu'il reprenne les charges laterales provoquees par l'autre bloc (qui le surplombe), c'est pour ca que j'ai peur...
  8. Voile periphérique

    Slt, j'ai du mal à concevoir qu'un voile peripherique puisse retenir la charge appliquée par un batiment entier qui le surmonte. La poussée des terres veut dire que seules les terres poussent et non pas un geant de plusieurs etages. Si le batiment en amont ne bouge ne serait-ce que de quelques decimetres (verifier le glissement est une etape primordiale lors d'une etude parasismique), on peut s'attendre a ce que le voile peripherique en patisse. Par contre,ce sera plutot les nervures dans le sens de la pente du bloc inferieur qui vont, peut-etre, sauver les meubles (c'est le cas de le dire).
  9. Portée dans une seule direction ROBOBAT

    Slt Robot affiche le sens d'application de la charge (voir ATTRIBUTS en bas). En fonction de ca tu pourras voir si c'est le bon sens ou pas (celui de tes nervures). Sinon, tu n'as qu'à changer le sens de l'orthotropie (là ou tu as créé ta dalle orthotrope).
  10. Forme irrégulière d'une dalle.

    Bonjour à tous, je dirais qu'à moins de mettre des joints, le corps creux est à exclure. En fait meme une dalle pleine de cette forme rencontrerait d'importants problemes, bien sur si nous parlons d'une conception parasismique. En outre, j'aimerais connaitre l'avis des personnes travaillant en Europe ou ailleurs sur ces fameuses dalles à corps creux. Est-ce que cela existe chez vous ? J'ai une petite experience à l'etranger et n'ai pas trouvé trace de ce genre d'element. D'ailleurs, sur les batiments elevés, l'effort tranchant dans la dalle est enorme et le 16+4 ne passe pas d'apres certains calculs que j'ai réalisés. La norme americaine du beton prevoit de plus des aciers speciaux pour reprendre ce cisaillement dans des dalles pleines. Si quelqu'un a un tuyau ce serait cool. Merci.
  11. modelisation des abouts de voile

    Slt, merci à tous pour vos interventions. Tout ce que vous avez dit est tout a fait vrai. Cependant je pense que Canartik a raison de dire qu'il ne vaut mieux pas les modeliser ces abouts, surtout en cas d'analyse spectrale à moins qu'un expert de ROBOT ou des autres logiciels nous explique comment cela est pris en compte dans les calculs. On m'a dit qu'ETABS donne la possibilité de créer une section de voile comprenant les talons lorsque ceux-ci ont une épaisseur plus grande que l'ame du voile; je ne suis pas expert de ce logiciel. Ce qui est sur c'est que ROBOT n'a pas cette option. Par contre, je ne sais pas si on peut affecter l'attribut "pier" à un poteau sur ETABS, je pense que c'est dédié aux éléments panneau. Je vais peut-etre faire un petit test en modélisant 2 voiles bout à bout et un autre les englobant tous les 2 pour voir si le logiciel considère la meme inertie dans les 2 cas (si j'ai le temps).
  12. vérirification de la période

    slt, Oui voila tu as tres bien compris
  13. vérirification de la période

    Slt youcef desolé j'ai pas bien compris ta question. L'effort de la methode spectrale ne doit pas etre inferieur. Par contre, si cette effort est inferieur a 0.8xVsta, alors il faut le majorer. Tu veux diminuer quoi ? je ne comprends pas. L'effort minimum qui doit etre utilisé pour dimensionner la structure est 0.8xVsta. Si le calcul modal spectral donne un effort superieur on le prend tel quel. Si tu veux expliciter ta question...
  14. modelisation des abouts de voile

    Slt, Oui Canartik je suis d'accord avec toi. Et en fait, maintenant que j'y pense, je me souviens que dans l'exemple dont je parle ce n'etait pas une etude spectrale. La structure avait ete modelisee mais en y appliquant des efforts tranchants statiques equivalents. Je crois que ca aurait plus de sens dans ces conditions. Au dela de cet aspect, je ss intrigué par le fait que ces poteaux aient engendré une si grande difference dans le comportement de la structure. QU' en penses tu Canartik ? Merci.
  15. modelisation des abouts de voile

    Slt canartik et merci pour ton commentaire En fait c'est exactement ca l'objet de mon post. J'ai vu dans les manuels d'exemples du FEMA américain (manuel d'exemples d'application des normes parasismiques) qu'ils modelisaient les poteaux d'about quand ils ont des epaisseurs superieures au voile. Ensuite, ils transforment l'effort normal en moment dans le voile. Maintenant, je me dis qu'en suivant cette logique, pourquoi ne pas le faire quand l'epaisseur est la meme pour les 2 elements. Je me dis que cela peut rigidifier un petit peu le voile. Mais comme tu dis ca ne devrait pas etre tres flagrant. J'ai donc fait un test sur un batiment reel que j'etudie en ce moment. Structure en BA de 16 niveaux contreventée par voiles. Et surprise, le comportement est tres different. La periode avec poteaux est de l'ordre de 1.5 s alors que sans elle est de l'ordre de 1.8 s. Donc quelle est la bonne approche et est-ce la meme chose pour tous les logiciels. NB: l'exemple du manuel americain dont j'ai parlé a été mené sur ETABS.
×