Aller au contenu
CIVILMANIA

Maxtox

Membres
  • Contenus

    26
  • Inscription

  • En ligne

  • Pays

    France

Points de Réputation

8

À propos de Maxtox

  • Rang
    Membre occasionnel

Général

  • Nom
    Max
  • Pays
    France
  • Ville
    France

Expériences

  • Poste actuel
    Ingénieur
  • Expérience
    Junior
  • Mes logiciels
    Rfem

Formation

  • Formation
    Ingénieur

Visiteurs récents du profil

1111 visualisations du profil
  1. Maxtox

    Dalles continues

    Comme dit au dessus il y a énormément de méthodes ... à la main comme a l’ordinateur. Vous devez calculer les portions qui portent dans un sens comme poutres continues et prendre en compte les dalles qui portent dans les deux sens... certains s’embêtent assez peu et calculent les deux sens en poutre continue indépendamment, cela reviens à surdimensionner un peu le ferraillage mais rares sont les fois où le ferraillage sera vraiment exagéré avec cette méthode. De toute façon les méthodes simplifiées consomment aussi. Le plus optimisé serait de modéliser votre dalle sur logiciel d’éléments Finis. Avec ça vous pourrez obtenir le comportement exact de la structure (moments/tranchant etc) et optimiser vos aciers au maximum. C’est très rapide et c’est la solution que je préconise et utilise. cordialement.
  2. Maxtox

    Dalle BA portant dans 1 sens ou 2 ?

    Il n’est pas facile de dire comme ça comment peut porter une dalle, cela depends : -rapport lx/ly -rigidite des supports -ferraillage -interprétation de l’ingénieur qui à fait le calcul (pour chaque système, confiez l’etude à plusieurs ingénieurs vous verrez que rare seront les fois ou la conception sera identique) En gros il faudrait les plans de coffrages (si possible aussi ferraillage) pour pouvoir se prononcer. S’il s’agit de supprimer des porteurs, le plus sûr est de refaire l’etude et vérifier que le ferraillage en place serait suffisant, mais il faut être vigilant à ce qui est réellement mis en place! Donc sondages à effectuer... Avec des plans vous aurez plus de réponses ici. cordialement
  3. Maxtox

    Charpente - Analyse 2D ou 3D - Robot

    Bonjour, Billythekid à très bien résumé, de manière générale toujours privilégier la 2D qui comme dit au dessus est plus sécuritaire au niveau du dimensionnement et ce n'est pas plus dur. J'ajouterai que si vous avez une structure 3D complexe il faudra faire attention aux conditions d'articulation de vos barres, et c'est pour moi en 3D une grosse source d'erreur car vos devez modéliser exactement ce qui est "réel" alors que en 2D c'est vous qui choisissez les modèles simplifiés de votre structure et vous maîtriser plus facilement ces données. Cordialement,
  4. Maxtox

    dalle

    Pour ce qui est des éléments prés-fabriqués c'est autre chose, je parlais principalement pour ce qui était du coulé en place, sinon effectivement, tout peut se faire. De plus comme vous dites cela nécessite de la main d'oeuvre qualifiée, ce qui semble se faire de plus en plus rare ces derniers temps... Mieux vaut faire les choses le plus simple possible. Personnellement, entre une dalle de 20 avec des cadres etc et une dalle de 25 sans cadres; sous réserve qu'effectivement la surface ne fasse pas 4000m2 je préfère réaliser une dalle un peu plus épaisse et simplifier mon système. Il faut juste effectuer une petite étude de prix succincte avec des ratios grossier type euro/m3 et cela va très vite à faire des conclusions si cela est une solution pertinente ou non. Personnellement, j'essaie toujours dans la mesure du possible, limiter les cadres dans les dalles/radiers, les chantiers aussi préfèrent éviter cela.
  5. Maxtox

    dalle

    Bonjour, On évite les cadres et étriers dans les dalles pour des raisons de simplicité et d'économies. Poser des cadres et étriers dans les dalles c'est un travail de fou et il vaut mieux perdre un peu de béton que devoir exécuter un travail de fourmi, avec des risques que cela soit mal fait. Donc hors planchers dalles avec les poteaux qui portent les dalles sans retombées (alors la on mets des goujons/cadres localement) on essaie d'éviter au maximum ces dispositions. Nous avons eu le cas d'un radier un peu sous dimensionné à certains endroit sur un avant projet, résultats beaucoup de cadres et un travail de monstre. Il vaut mieux éviter à tous le monde, entreprise comme bureau d'études, ce genre de travail afin de simplifier la vie du chantier. Cordialement,
  6. Maxtox

    PLancher dalle/champignon

    Salut Canartik, aurais tu le bouquin en question ou un lien pour l’obtenir ? Concernant les charges je trouve que 1900 kN sont beaucoup, il faut voir les portées mais par exemple un cas classique des portées de 7m on serait plutôt dans les 1MN donc est tu sur que tu n’as pas pris les efforts des poteaux de l’etage Supplémentaire ou une erreur dans les surface ?
  7. Maxtox

    Surface d'influence Poteau

    Personnellement je vois une petite erreur au niveau de la descente de charge. En fait avec des planchers Hourdis corps creux qui portent sur un sens, il faudrait résonner plutôt avec les réactions d'appui des poutres adjacentes que en surfaces. Par exemple la dalle en bas à droite, une partie est transmise effectivement directement au poteau avec une seule poutre intermédiaire mais si tu regardes dans la partie droite, une poutre secondaire repose sur ta poutre principale reliée au poteau, de ce fait ta surface d'influence n'est pas tout à fait juste car une partie de la poutre de droite repose sur la principale et vient ajouter des charges sur les poteaux. Voilà si je devais faire la descente de charge rapidement et assez précis, je partirai des poutres secondaires en isostatique, réaction d'appui, puis je les insères en charges ponctuelles G+Q sur les poutres principales (très rapide avec les abaques de poutre RDM) Après ici je chipote, ta descente me paraît pas trop loin de la vérité mais en tout cas moi je résonnerai plus en terme de poutres que de surfaces sur ce type de plancher (En BA par contre j'appliquerai la descente de charge avec les surfaces).
  8. Maxtox

    Calcul au vent

    Canartik à tout bien résumé, en gros pour le béton si on a des "beaux" voiles, pas besoin de s'inquiéter, mais attention de les disposer de manière symétrique afin d'éviter les efforts de torsion. Si on a peu de voiles en béton il convient quand même de vérifier le contreventement et de renforcer des voiles si besoin (par exemple beaucoup de voiles avec des grandes ouvertures, cela réduit drastiquement l'inertie des voiles). Les structures acier plus légères par rapport aux volume elles sont particulièrement sujette au vent donc il faut absolument en tenir compte. Concernant le séisme je travaille très peu avec les normes sismiques donc je ne donnerai pas mon avis là dessus.
  9. Maxtox

    Assemblages - Section en T equivalente

    Bonsoir Keuj je vais lire ton message et y répondre a tête reposée merci de ton intervention
  10. Maxtox

    Toiture isolée - Calcul du vent suivant EC1

    Bonjour, Tous d'abord la structure actuelle t'est-elle imposée par ton école ou c'est de ta propre conception ? Au vu de la disposition de tes contreventements et tes portiques, sauf si c'est vraiment imposé ainsi (dans la réalité cela peut aussi arriver en voulant par exemple une entrée de camion côté pignon) en général l'encastrement dans les portiques se fait dans le sens des grandes travées, et on place des palées de stabilité (croix de saint andré) dans le sens des petites trames. Le problème de ta structure actuellement c'est que ta diagonale de contreventement est très longue et risque de flamber très facilement sous un effort normal, il faudra augmenter sa section mais cela augmente le poids et donc intervient la flexion composée... bref ta conception actuelle n'est pas optimale. De même en toiture tu auras des éléments comprimés pour la poutre au vent, même si c'est moins dommageable vu la portée, cela va très vite, et comme on mets des profilés souvent très élancés, rien que l'effort normal et le poids propre les faits flamber. En clair il te faut absolument des profilés tendu, qui, en traction reprennent des efforts très importants et ne seront plus sujet au flambement, donc pour moi sauf si c'est imposé ta conception est à revoir. Concernant le vent, le cpnet est simplement la différence entre cpe et cpi, soit la pression extérieure et la pression intérieure de la surface. L'effort de vent génère des efforts dans les deux sens mais il y en a toujours un prédominant, ce qui donne le cpnet pour les surfaces ( en gros car c'est complexe). En fait ton cpnet est simplement le Cpe que tu utilises pour ton contreventement. Dans l'Eurocode c'est assez bien détaillé normalement. Dans ton cas il faudrait ajouter quelques pannes en toiture pour faire "un cas d'école" autrement ton calcul n'aurait pas énormément d’intérêt car seul ton bac acier et la panne centrale va subir un effort de vent, en plus niveau fixations pour le bac acier ce n'est pas optimal... EDIT : en plus je viens de voir le sens de portée de ton bac acier dans les deux sens et ce n'est pas possible pour les tôles classiques trapézoïdales. Je crois que Robot peut aussi générer automatiquement les efforts, peut être devrais-tu essayer une fois et comparer avec le logiciel avec un calcul à la main ? Je peux aussi regarder pour te les générer avec mon logiciel si j'en trouve le temps Bonne soirée
  11. Maxtox

    recherche un ouvrage

    Je suis aussi toujours intéressé, si possible le partager avec un lien pour que tous le monde puisse en profiter Sinon me l'envoyer par MP je m'occuperai de la diffusion.
  12. Maxtox

    Ouvrage Jean louis Bosc - Bielles

    Bonjour à tous, Je suis à la recherche de cet ouvrage comme pas mal de monde sur le forum, quelqu'un pourrait-il me l'envoyer ? Malheureusement je ne trouve aucun site le vendant sous format papier ... "Dimensionnement des constructions selon l'eurocode 2 à l'aide des modèles bielles et tirants - Principes et applications" Jean louis Bosc Merci d'avance amis Civilmaniens
  13. Maxtox

    Assemblages - Section en T equivalente

    Bonjour, Merci tout d'abord de ton retour ! L'épaisseur de la platine était de 25mm aussi je crois donc ceci est cohérent. Concernant le modèle tu peux utiliser des liasons rigides sans problèmes je pense, avec des appuis rotulés (au moins deux sur l'axe de flexion) tu ne devrais pas avoir de problèmes de stabilité, qu'avais tu mis comme appui ? Les liasons rigides transfèrent le moment et l'effort tranchant à 100% sans faire intervenir les rigidités des éléments car infiniment rigide donc normalement elles ne devraient pas poser de problème... Concernant l'effet levier effectivement il existe et il faut le prendre en compte, cependant je pense qu'en mettant des appuis ponctuels il n'est pas pris en compte, il faudrait pour cela (je pense) utiliser un appuis élastique rigide sur la surface de la platine mais cela fausserait les résultats de la flexion ... En clair je pense que cet effet là est assez dur à modéliser. Cependant je reste persuadé que le modèle EF reste proche de la réalité pour le moment je n'ai pas eu de problèmes avec cela (même si comme je l'ai dit je n'ai calculé que des petits éléments et que cet encastrement est un peu plus sollicité que ce que j'ai fait jusque ici) on verra ce qu'en pense le bureau de contrôle. Je pense qu'avec un ratio de 180/235 on reste dans la sécurité et on reste assez économique au niveau des platines et assemblages... Merci de ton aide en tout cas ce fut un échange constructif pour ma part et je suis content de voir des gens qui se posent les mêmes questions que moi, je me sens ainsi moins seul Bonne continuation et a bientôt sur le Forum
  14. Maxtox

    Assemblages - Section en T equivalente

    Bonsoir Karim, Voilà j'ai réussi à me dégager un peu de temps pour pouvoir te répondre et faire les impressions écran de mon cas ! Désolé nous étions en période de "rush" ! Voici en pièce jointe un PDF avec impressions écran de mon modèle EF pour le calcul de la platine. L'effort que tu vois en tête de H correspond à l'effort nécessaire pour reproduire le moment d'encastrement de l'assemblage : 240*0.2= 48 kN.m ce qui est mon moment ELU de calcul. Les boulons sont des M20. Pour déterminer les efforts dans les boulons j'ai modélisé l'élément en H avec la platine et j'ai remplacé les boulons par des appuis ponctuels et la semelle du H avec un appui linéique, qui représente la réaction du béton au niveau de la semelle (zone comprimée, il faut vérifier que la contrainte de compression à cet endroit est inférieure à fcd, c'est facile avec un calcul manuel/Excel). Voir page 1 et 2. Ensuite j'ai les efforts de réaction d'appui qui correspond à la traction dans les boulons. Note que ceci peut aussi se calculer à la main très facilement (méthode prédim : cdg des boulons et on fait somme des efforts avec bras de levier = distance entre Cdg et centre de semelle, sinon on peut recalculer les efforts sur chaque rangée de boulon individuellement ce qui est plus proche de la réalité mais plus long; je préfère le faire en modélisant ce qui est plus proche de la réalité car prend en compte les rigidité de chaque élément et pas très long puisque je fais le modèle pour la platine donc c'est un copier coller plus ou moins). Efforts sur boulons : rangée 1 : Moyenne : (23.51*2+59.8)/3 = 35.5 kN Rangée 2 : 50.39 kN Pour calculer la platine on inverse le problème : voir page 3, on bloque les semelle avec un appui (qui correspond au bras de levier du H) on "perce" les endroits où il y a un boulon avec le diamètre correspondant (ici 20mm) et on insère des charges linéiques sur le pourtour du percement. Cet effort est en fait l'effort de traction divisé par le périmètre : 2*pi/0.01 (rayon = 0.02/2 pour diamètre 20mm) = 6.28*10^(-2) m Donc l'effort linéique rangée 1 : Pu = 35.5 / 6.28*10^(-2) = 565 kN/ml Effort rangée 2 : Pu = 50.39 / 6.28*10^(-2) = 800 kN/ml Voir page 3 encore. Ensuite vérification classique à la contrainte, on vérifie que la contrainte est inférieure à 235 MPa pour du S235 ! Les deux dernières pages sont la cartographie des contraintes et le résumé dans un tableau des contraintes en chaque point avec la vérification. Je pense que cette méthode rejoint la tienne, il est clair que laisser les appuis ponctuels au niveau des boulons donne des contraintes de pointes trop élevées dans la platine, en faisant ainsi on est plus proche de la réalité et cela se calcule très vite ! Si tu as des remarques je suis preneur, j'espère que je t'ai bien expliqué ! Je suis intéressé de savoir si tu fais ainsi, afin de partager nos expériences. Bonne semaine Karim ! Note01..pdf
  15. Maxtox

    Assemblages - Section en T equivalente

    Bonsoir Karim, Je ne t'ai pas oublié, mais beaucoup de travail en ce moment, cependant je vois le bout du tunnel Cette semaine je te poste un exemple de mes fichiers ! A plus et désolé encore !
×