Jump to content
CIVILMANIA

Recommandations Pour La Réutilisation Des MatériauX Marnocalcaire Dans La Construction Des Ouvrages En Terre


Guest
 Share

Recommended Posts

RECOMMANDATIONS POUR LA RÉUTILISATION DES MATÉRIAUX MARNOCALCAIRE DANS LA CONSTRUCTION DES OUVRAGES EN TERRE :

Les résultats issus de la reconnaissance géotechnique, des essais spéciaux réalisés sur les marnocalcaire ont permis de retenir les recommandations suivantes :

- le matériau doit être préparé au préalable après extraction par son étalement et son fractionnement par le passage des engins lourds (bull, compacteurs à pieds dameurs) pour être suffisamment débités et imbriqués dans le corps du remblai ;

- le matériau doit être reporté à l’état hydrique moyen ou proche de moyen (0 ,85 WOPN) ;

- le matériau doit être mis en place en couche mince en procédant à un compactage intense ;

- le débitage et l’imbrication du matériau ( pas de vides entre les cailloux) au niveau du remblai sont à vérifier moyennant des tranchées à la pelle ;

- le prélèvement des échantillons après compactage pour identification et vérification de la classe du matériau. Ainsi, avec le respect de ces dispositions de mise en oeuvre, les remblais en matériau marno calcaire devraient présentés une durabilité satisfaisante. Sur chantier de l’autoroute de contournement de Settat et les conditions ci-avant ont été approchées comme suit : - l’extraction des matériaux de déblai avec une taille de bloc ne dépassant pas 500 mm moyennant des bulls.

- La maîtrise de la blocomètrie par une épaisseur de couche élémentaire visée de 30 cm où les blocs sont déjà fractionnés sous les chenilles du bouteur.

- L’humidification importante du matériau par l’ajustement de la teneur en eau de 3 à 4 points ajoutée pour passer de l’état très sec le plus fréquent à l’état moyen, ensuite le brassage du matériau après arrosage à l’aide d’un grader .

- le compactage effectué est d’abord 4 passes de VP4 ( compacteur lourd à pieds dameurs pour compléter la fragmentation), ensuite 2 passes de V4 ( compacteur lourd vibrant) suivant une grille de décision exigée par le GTR. Avec ces dispositions, il en résulte :

- un fractionnement approximativement en 0/100 mm avec des éléments importants lorsqu’il s’agit du calcaire assez compact ;

- le matériau mis en remblai est de classe C1A1( IP=10 à 11) et C1A2 ( IP= 14 à 16) ;

- La teneur en eau mesurée sur la fraction 0/20 mm est de Wopn-2 obtenue par les méthodes d’arrosages adoptées ;

- Le compactage des remblais est voisin de 100% de l’OPN ; - Les tranchées exécutées au niveau des remblais ont révélé que le matériau mis en place est bien rempli par les éléments les plus fins qui évitent les contactes blocs contre blocs pouvant engendrer des désordres ultérieurs Les remblais ont été exécutés en adoptant une pente de talus de 2H/3V, et pour éviter le gonflement et l’érosion de ces matériaux, un revêtement de talus du remblai a été réalisé par une terre végétale de 10 à 20 cm .

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...