Jump to content
CIVILMANIA

Billy_ze_kid

Membres
  • Content Count

    178
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    10
  • Country

    France

Billy_ze_kid last won the day on January 13

Billy_ze_kid had the most liked content!

Community Reputation

89

About Billy_ze_kid

  • Rank
    Membre passionné

Experience

  • Fonction
    Ingénieur structure
  • Expérience
    Confirmé
  • Mes logiciels
    Robot Autodesk, Idea Statica

Formation

  • Formation
    Ingénieur

Localisation

  • Pays
    France
  • Ville
    Toulouse

Recent Profile Visitors

1,785 profile views
  1. Bonjour, Dans l'onglet Géométrie, il faut décocher la case Assemblage symétrique sous la case Bilatérales, vous aurez accès aux paramètres côté gauche. BZK
  2. Bonjour, Je ne comprends pourquoi vous avez des poutres treillis dans les 2 sens. Avez-vous des poutres porteuses ? Ou sont vos pannes ? BZK
  3. Billy_ze_kid

    Treillis

    Plus de détail ici : https://forums.autodesk.com/t5/robot-structural-analysis/barres-en-traction-type-de-calcul/td-p/4961046 La non linéarité est liée seulement à la non sommation des cas simples entre eux pour générer les combinaisons. Vous restez dans les hypothèses de la mécanique habituelles : petits déformations...
  4. Billy_ze_kid

    Treillis

    Bonjour, Oui il est possible de remplacer les 2 cornières des ciseaux par une seule barre en diagonale. Mais celle-ci devra résister à la compression donc au flambement. Pour être précis, il faudrait que vous ne fassiez travailler les cornières qu'en traction. Pour ce faire, sous Robot dans la fenêtre "Caractéristiques avancées des barres" , vous cochez "Barres en traction". L'inconvénient c'est que votre calcul n'est plus linéaire. En effet suivant les cas, certaines cornières seront en traction, les autres seront inactives car en compression, et vice-versa. Robot ne peut donc plus faire la sommation des cas entre eux pour générer toutes les combinaisons. Il faudra réaliser un calcul pour chaque cas. La génération des tous les cas peut se faire automatiquement (Chargements -> Combinaisons automatiques -> Combinaisons manuelles), néanmoins le calcul et la phase de dimensionnement peuvent prendre du temps si votre modèle comprend beaucoup d’éléments. Une autre façon approchée, c'est de considérer que les cornières ne reprennent que des efforts de traction et compression. Cela augmentera la rigidité de votre structure dans le modèle (mais pas dans la réalité), il faudra donc vérifier que cette effet a peu d'impact sur votre structure. Cette technique permet en général de dimensionner l'ossature principale. Par contre il faudra dimensionner à côté à la main les cornières et les butons avec les VRAIS efforts. BZK
  5. Bonjour, Robot ne connait pas la façon dont vous calepinez votre couverture donc, il ne peut prévoir à l'avance le coefficient de 1.25. Je rappelle que ce coefficient provient d'un calepinage uniforme de bac ou panneaux posé sur 3 appuis. Êtes vous bien dans ce cas là? BZK
  6. Bonjour, Vous avez la réponse ici : https://forums.autodesk.com/t5/robot-structural-analysis/article-activation-de-l-algorithme-dsc/td-p/4917236 Pour activer l'algorithme DSC dans ROBOT: Outils -> Préférences des la tâche -> Analyse de la structure - > Cocher Algorithme DSC. BZK
  7. Oui bien sûr, En moyenne, les tôles de bardage demande un appui tous les 2 mètres. Après, pour un effort de vent donné, la portée varie en fonction du profil, de l'épaisseur (0.63 ou 0.75 mm) et du type de pose ; sur 2 ou plusieurs appuis. BZK
  8. Si les lisses sont en profil minces, bien entendu. Tout comme pour des lisses en tube, il faut trouver le bon compromis entre portée et section.
  9. Bonjour, Voici des préconisations pour le dimensionnement des PRS : https://docplayer.fr/44654440-Phase-avant-projet-conception-de-portiques-en-profiles-reconstitues-par-soudage.html Sur Robot, vous allez dans la fenêtre "profilés" puis dans l'onglet "Reconstitué" ou "Variable". Une section variable est utile pour l'encastrement Ferme / poteau et ainsi recréer un jarret en PRS. Dans ce cas il peut être intéressant de subdiviser votre traverse en plusieurs éléments ; avec un élément à section variable près du poteau puis un élement à inertie constante jusqu'au faitage. BZK
  10. Bonjour, C'est utile d'augmenter la nuance d'acier quand vos profils sont dimensionnés en contraintes (à l'ELU). Si c'est un problème de déformation (ex flèche d'une traverse) qui est dimensionnant alors ca n'est pas utile d'utiliser une nuance d'acier supérieure. En général en France, on utilise une nuance S275 pour les profils IPE / HEA. BZK
  11. Bonjour, Le nombre de potelets en pignon est principalement déterminé par le bardage : - en bardage double peau (plateaux + isolant + tôle de bardage), c'est la portée max d'utilisation de votre plateau qui sera déterminante. Celle-ci dépend de l'effort de vent. En général, on se limite à une portée de 6 m. - en bardage simple peau, ca dépendera de vos lisses de bardage. Plus vous espacez vos potelets, plus vos lisses devront être de section importante. Et vice-versa. Il faut trouver le bon compromis. Une fois votre espacement trouvé, vous dimensionnez le potelet par rapport au effort de vent et au efforts verticaux s'il participe à la reprise des charges verticales dans le cadre d'un pan de fer. Il reprendra alors les efforts de toiture (Charges permanentes + neige + vent). L' espacement des potelets peut être aussi guidé par rapport à vos pannes en toiture. Mettre un potelet au droit d'une panne permet la bonne transmission des efforts de vent à la poutre au vent sans solliciter l'arbalétrier du pignon en flexion dans le sens de l'inertie faible. BZK
  12. Bonjour, Vous pouvez tout à fait considérer que vos pieds de poteaux sont articulés. C'est d'ailleurs la solution de base en charpente métallique. Dans le plan du portique, la stabilité est apportée par l'encastrement des fermes sur les poteaux. Le critère de déplacement horizontal en tête de poteau (1/200 minimum) est souvent dimensionnant quand il y a des ponts roulants, d'où parfois l'intérêt de passer en pied de poteau encastrés. Dans le plan perpendiculaire au portique, ca ne pose pas de problème non plus, la stabilité et la rigidité de la structure est apportée par les contreventements (palée cadre ou croix de Saint André). BZK
  13. Bonjour, Je pense que vous voulez parler des lisses de bardage. Oui elles sont articulées en général. Pouvez vous montrer une figure avec les relâchements des barres ? A certaine intersection, vous avez du relâcher trop de barres et/ou trop de directions. Sous Robot, il est souvent utile de considérer que la rotation selon Z est bloqué au niveaux de vos pieds de poteaux. Cela permet de résoudre des problèmes d'instabilités (surtout de type 3). Mais dans votre cas, la cause de l'instabilité est autre. BZK
  14. Bonjour, Il faut éviter que les périodes propres de votre structure coïncident avec celles des actions qui peuvent exciter et mettre en résonance votre structure : vent, marche des piétons, transport, courant / vagues si une partie se trouve dans l'eau (pile d'un pont). Par exemple, une passerelle piétonne va être excité par la marche des piétons sur une plage de fréquence 1.6 Hz - 2.4 Hz. Vous avez guide de conception SETRA des passerelles qui est bien fait et qui explique tout çà : www.piles.setra.equipement.gouv.fr/IMG/pdf/Guide_sur_les_passerelles_pietonnes_cle2447c7.pdf De façon générale, plus une structure aura une période propre courte (donc une fréquence propre élevée); plus cela traduira qu'elle est rigide, donc les déformations seront plus faibles. ( F= RACINE(K/M)) BZK
  15. Bonjour, Les barres que vous avez sélectionnées vont de 17 à 32 alors que dans la fenêtre "Internal bracing", c'est la barre n°1 qui est étudié. - Avez vous sélectionné la bonne pièce ? - Si oui vous pouvez changer le numéro de la barre dans la fenêtre "Internal bracing" au niveau : "Bracing detection preview / For member N° Cordialement, BZK
×
×
  • Create New...