Aller au contenu

La Communauté Scientifique & Technique de la Construction

Connectez-vous or Inscrivez-vous

+80.000 professionnels du BTP qui échangent tous les jours sur les différentes thématiques de la construction, emploi, formation, projets d'études, ingénierie, réglementation, calculs, logiciels, structures, ouvrages d'art, génie civil et travaux !

canartik

Membres
  • Contenus

    205
  • Inscription

  • En ligne

  • Victoires

    15
  • Pays

    France

canartik TOP membre le 4 août !

canartik avait les contributions les plus appréciées !

Points de Réputation

152

À propos de canartik

  • Rang
    Expert

Général

  • Pays
    France

Formation

  • Formation
    Ecole d'Ingénieurs
  • Etablissement
    ENIT

Expériences

  • Poste actuel
    Revit Structure, Robot, Arche, Advance
  • Expérience
    Confirmé

Visiteurs récents du profil

1738 visualisations du profil
  1. modification d'armature longitudinale

    Oui c'est un bug de Arche, si on coupe les aciers longitudinaux, Arche ne prend pas en compte les Aciers sur appuis qu'on rajoute.
  2. Effectivement si on carotte pile poil au milieu de la poutre, ça devrait passer pour l'effort tranchant, en supposant que la charge soit uniformément répartie. Il faut quand même vérifier pour la flexion. Pour les plats carbone, j'ai pas de doc sous la main, mais les méthodes de calcul sont donnés dans les avis technique, voir les plats carbone de la marque SIKA. On peut mettre en place des plats pour reprendre la flexion mais aussi sur les flancs de la poutre pour reprendre le tranchant. 18 cm dans une poutre de 60 cm, c'est quand même fort. 60 cm c'est la retombée de la poutre ou la hauteur totale avec le plancher ? Si c'est la hauteur totale la poutre, c'est chaud quand même sans renforts
  3. Alors pour pas faire de renforts, il faut que la gaine soit assez faible par rapport à la taille de la poutre. En pratique il faut viser plutôt le tiers de poutre et vraiment éviter les appuis car l'effort tranchant est maximum. Pour savoir ou percer, le plus simple c'est de faire un ferroscan pour déterminer ou sont les cadres et leurs espacements sans percer. Sinon ouais viser plutôt la fibre neutre, en dehors des bielles de compression et des cadres évidemment. Si la réservation est balèze par rapport à la poutre, du genre une gaine de Ø 20 cm pour une hauteur de poutre 60 cm, il faut mettre des renforts en fibres de carbone par exemple mais pour ça il faut connaitre les aciers à l’intérieur de la poutre en détail. Bon courage
  4. MURS COUPE FEU 2h

    ou bien un simple mur en maçonnerie de 20 cm d'épaisseur, c'est coupe-feu au moins 2h.
  5. DTU complet

    Il me faut un mail
  6. Ferraillage d'une dalle sur 4 appuis avec dalle arche

    Pour les moments Mx et My faibles dans les angles c'est tout à fait normal. Le moment Mxy est un moment de flexion mixte (selon Graitec). Pour moi, c'est dû au fait que lorsque la plaque va se déformer sous les charges, les angles vont vouloir se soulever et comme il y a une rotule parfaite, le soulèvement d'angle est bloqué, d'où des moments Mxy importants. Il faudrait faire le test sur une dalle circulaire, il ne devrait pas y avoir de moments Mxy car pas d'angles. Je pense que 99% des ingé ou projeteurs ne tiennent pas compte de ces moments, car ils ne sont pas mentionnés dans les règlements comme le BAEL ou même les Eurocodes. Je pense que c'est un moment réel mais surestimé par les calculs éléments finis car le modèle calculé est un modèle parfait. En réalité il y aura des efforts mais dans les angles, on a déjà des aciers en U qui viennent se croiser donc l'appui d'angle est déjà bien fretté. Juste mon opinion hein
  7. AVIS SUR FORMATION

    Alors pour Advance Concrete, il faut oublier car le logiciel n'est plus développé par Graitec. Ils redirigent leurs clients vers Revit. Ce n'est pas une solution d'avenir et tous les outlis Graitec sont maintenant dévelloppés en prenant en compte la compatibilité avec Revit et non Advance Concrete. Je pense qu'il faut choisir plutôt entre Allplan et Revit. Les 2 solutions sont bonnes. Allplan est peut être plus souple à l'usage, mais Revit a beaucoup de qualités aussi. Je pense que c'est le dessinateur qui fait des bons qualités de plans et pas le logiciel.
  8. DTU complet

    Des DTU, il y en a un sacré paquet. Le mieux, c'est ceci : https://boutique.cstb.fr/gamme-reef/1-reef-classique.html Un accès à toutes les normes pour environ 600€. Les DTU à l'unité, c'est super cher. Si besoin de DTU spécifique, j'en ai quelques un.
  9. Si la sismicité est très faible au sens des Eurocodes, alors on n'a pas besoin de faire un calcul sismique. Dans ce cas là on prend le module de Young normal (environ 32000 MPa pour un C30/37) et on laisse le coef. d'inertie fissurée à 1. Si c'est un calcul sismique, alors il faut prendre en compte un coef. d'inertie fissurée de 0,5
  10. armatures de couture

    Les armatures de couture se rapportent à des armatures qui ont pour but de "renforcer certaines zones". Ce ne sont pas des armatures principales qui reprennent du moment ou du tranchant, mais plus des armatures qui "cousent" une zone. On les utilise notamment lorsqu'il y a un recouvrement entre 2 barres de diamètre important. Pour assurer la bonne transmission d'efforts entre les barres, on "coud" la zone de recouvrement avec des aciers perpendiculaires à la barre principale.
  11. GROUPE VINCI EN FRANCE

    Bonjour, Un bET structure dans le Groupe Vinci, ça doit pas être évident à touver. La plupart des agences VINCI sous traite la partie structure. Pour ce qui est de demander à VINCI directement, je pense pas que ça soit une bonne idée. Il faut demander directement aux filiales (SOGEA, etc.) qui ont leur propre direction, ressources humaines, etc. pour prendre un stagiaire. La vision générale de VINCI est la même, mais chaque filiale a ses particularités qui lui sont propres suivant le lieu où elle exerce, le domaine dans lequel elles sont spécialisés et leur historique surement. Je pense que toutes les filiales ont un bureau des méthodes intégré dans la boite. Je n'ai jamais travaillé chez Vinci, mais j'ai eu l'occasion de travailler avec pas mal de filiales de Vinci en tant que BET structure.
  12. calcul d'une poutre

    Pende pleine = bande pleine je pense. Eh bien pour calculer la poutre, il faut prendre les 2 réactions d'appui des bandes pleines qui arrivent sur la poutre.
  13. BALCON

    Oui enfin ça dépend dans quoi le balcon est encastré. Si le balcon est encastré dans la poutre, alors la poutre reçoit un effort de torsion linéaire qu'il faut calculer, et cet effort de torsion doit être repris par les poteaux. Ou bien le balcon est encastré dans la dalle située derrière la poutre, j'ai l'impression que c'est une dalle en corps creux derrière. Un porte-à-faux de 1m30, c'est limite pour équilibrer avec une dalle en corps creux si c'est le cas. Lorsque j'ai des cas similaires, mais avec des dalles alvéolaires, je prévoit de remplir ponctuellement les alvéoles et de mettre des épingles pour tenir les aciers qui reprennent le porte-à-faux, dans ce genre là :
  14. Forme irrégulière d'une dalle.

    En france, je crois que ce qui est appellé "corps creux" en Algérie ou au Maroc, nous on appelle ça un plancher "Poutrelles-Hourdis". C'est utilisé surtout dans les maisons individuelles ou bien dans quelques projets de bâtiment mais c'est pas la majorité des cas. On préfère la dalle pleine en béton, voir la prédalles pour gagner du temps. Et pour les grandes portées, on passe généralement sur des dalles alvéolaires précontraintes.
  15. modelisation des abouts de voile

    Si c'est pas une analyse modale, mais une étude pseudo-statique, alors oui pas de souci pour recombiner les moments, même si c'est pas super pratique pour les calculs. Pour ce qui est de la raideur, normalement ça joue que très peu. L'inertie d'un poteau étant très très inférieur à l'inertie d'un voile. Cependant, puisque le poteau est collé au voile, l'ensemble poteau-voile ne fera qu'un (d'un point de vue éléments finis) et donc le poteau viendra augmenter la raideur du voile de manière non négligeable, comme le dit ABDOH ci-dessus. En fait l'élément va travailler "en gros" comme un profilé type IPE.
×