Jump to content
CIVILMANIA

breton2250

Membres
  • Content Count

    555
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    18

breton2250 last won the day on January 11

breton2250 had the most liked content!

Community Reputation

232

About breton2250

  • Rank
    Expert

Experience

  • Fonction
    Retraité
  • Expérience
    Votre expérience
  • Mes logiciels
    néant

Formation

  • Formation
    Ingénieur

Localisation

  • Pays
    France
  • Ville
    ouest

Recent Profile Visitors

4,866 profile views
  1. Bonjour, La flexion locale résulte des charges directement appliquées sur le hourdis entre 2 poutres. La flexion générale résulte de l'ensemble des charges appliquées sur le tablier qui se traduit notamment par des dénivellations entre poutres
  2. Bonjour, Avant les eurocodes les documents de références étaient: -CPT planchers -Avis techniques pour chaque fournisseur Les méthodes de calculs étaient détaillées et la dalle de compression était prise en compte parfois partiellement.
  3. Boucles Voir le fichier Noeuds armés de boucles Contributeur breton2250 Soumis 04/11/21 Catégorie Revues et articles  
  4. Bonjour, J'ai déposé dans la rubrique "revues et articles" un fichier concernant les connections par boucles. La version complète en anglais est disponible sur internet.
  5. Version 1.0.0

    15 downloads

    Noeuds armés de boucles
  6. Bonjour, D'après votre photo, la poutre est plutôt de section constante et semble correspondre à une poutre en béton précontraint à torons adhérents. La méthode de calcul courante est: -répartition transversale des charges: Guyon Massonet -sollicitations dans les poutres: logiciel tel que ST1 La méthode s'applique pour les ponts dalles avec un biais supérieur à 70 grades
  7. Bonjour Recherchez Bureau Etudes Tananarive
  8. Bonjour, La condition de rigidité concerne plutôt le sol, elle permet d'utiliser des diagrammes plans pour le calcul des contraintes sur le sol. La condition de poinçonnement concerne plutôt le béton de la semelle. Les 2 conditions me paraissent indépendantes. Le non respect de la 1ère condition vous conduira soit à épaissir la semelle soit à utiliser la méthode proposée par Mr BELLAMINE
  9. Bonjour, Je n'ai pas téléchargé l'exercice en question, d'une manière générale: -si la section est sous-critique le fuseau de passage se situe à l'intérieur de la section de béton (enrobage déduit) -si la section est sur-critique le eo se trouve à la position extrême de la section (enrobage déduit) , vous avez une formule avec M>0 et éventuellement une deuxième avec M<0 si vous avez par exemple une console.
  10. Bonjour Dans le fascicule 62 la limite 0.3fc correspond à la contrainte moyenne de compression du béton sur la surface comprimée. Dans le BAEL la limite 0.6fc correspond à la contrainte maximale de compression Dans un cas simple d'une section rectangulaire si vous avez une contrainte maximale du béton de 0.6fc vous avez une contrainte moyenne de 0.3fc
  11. breton2250

    PONTS

    Bonjour, La longueur franchie est la distance en pied ou tête de talus ? L'épaisseur augmente si: -la portée augmente -la structure est isostatique Les poutres sont effectivement plus fragiles vis à vis des chocs de véhicules.
  12. Bonjour, ST1 version limitée gratuite du CEREMA
  13. breton2250

    PONTS

    Bonjour, Un profil en travers de la voie franchie permettrait de proposer des solutions. La portée d'une travée donnée par Mr BELLAMY correspond à des culées à murs de front, une autre solution est envisageable avec des culées enterrées. La solution VIPP est viable économiquement si vous avez un ouvrage important ou déjà les outils pour la fabrication. Pour des portées de 45M une solution mixte acier béton est envisageable
  14. Bonjour, Effectivement les valeurs extrêmes sont bonnes mais il y a bien une petite erreur à l'appui central. Je joins la courbe des moments (calcul ST1) PS10.pdf
×
×
  • Create New...