Aller au contenu
CIVILMANIA

breton2250

Experts
  • Contenus

    378
  • Inscription

  • En ligne

  • Victoires

    15
  • Pays

    France

breton2250 TOP membre le 5 mai !

breton2250 avait les contributions les plus appréciées !

Points de Réputation

172

À propos de breton2250

  • Rang
    Expert

Général

  • Pays
    France

Formation

  • Formation
    Ingénieur

Expériences

  • Poste actuel
    Retraité
  • Expérience
    Votre expérience

Visiteurs récents du profil

2224 visualisations du profil
  1. Plancher Dalle

    Bonjour, Dans un système hyperstatique, si vous augmentez la rigidité d'un élément, les moments repris par cet élément augmentent. Vous pouvez modélisez un portique simple et faire varier les rigidités (section ou module)
  2. distance minimale entre extrémité du fût et platine

    Bonjour, Votre massif parait sous dimensionné au vu du nombre de tiges d'ancrages
  3. moment due a l'effort tranchant

    Bonjour, Si vos linteaux sont encastrés dans des voiles avec une grande raideur par rapport aux linteaux. Vis à vis des efforts horizontaux, vous prendrez dans un formulaire, les formules d'une poutre encastrée aux appuis avec un appui dénivelé. V=Ra=Rb=12ELd/(l)^3 Ma=Mb=VL/2 L=portée d=dénivelée
  4. FERRAILLAGE RESERVOIR B.A

    Bonjour En plan vous pouvez disposer, un lit en cerces et le second suivant les rayons.
  5. calcul au feu

    Bonsoir, Essayez de trouver le livre 'pratique du calcul de la résistance au feu de JP BOUTIN'
  6. la distance entre les joints de chausses

    Bonsoir, Pour calculer le souffle, il convient de déterminer le point fixe fonction des raideurs des appuis. Ensuite vous pouvez appliquer le document joint 02-NI36-Calcul_souffle_joints_de_chaussee_aux_Eurocodes-2.pdf
  7. comportement du béton

    Bonjour, Le béton armé a une durée limitée de résistance au feu. Ci-joint 1 article CT-B94.41-45.pdf
  8. comportement du béton

    Bonjour, Risque de RSI ( réaction sulfatique interne) . consultez: le document durabilité des bétons sur le site infociments Risque de fissuration (développement de contraintes internes)
  9. Retrait ;dilatation thermique et force de freinage

    Bonjour, En pratique pour ce cas simple ces calculs se font avec un tableur. Vous pouvez procéder de la façon suivante: -calculer avec votre modèle, les réactions sur les appareils d'appuis, -estimer les dimensions des appareils d'appuis -calculer les raideurs des appuis (appareils, pile, semelle ....) - créer un modèle simple (1barre longitudinale, des barres reliant les appareils d'appuis) -vérifier les appareils d'appuis et reboucler si nécessaire. Si votre pont est parfaitement symétrique y compris les appuis vous avez un point de déplacement nul au milieu. Pour le freinage, le positionnement a peu d'importance, si vous excentrez l'effort vous avez un moment d'axe vertical repris par les appareils d'appuis, les efforts seront faibles car les bras de levier sont importants (portées des travées..)
  10. Calcul de la traverse d'un pont portique

    Bonjour, Vous pouvez utiliser la méthode de Guyon Massonet. Il convient de déterminer une portée équivalente pour se ramener à l'hypothèse de la dalle simplement appuyée. Le processus est identique à celui utilisé pour les cadres
  11. Maintenance des ouvrages en terre armée

    Bonjour, Le fascicule 51.3 de L'IQOA traite de la surveillance de ces ouvrages. Faites une recherche avec les mots clés "IQOA terre armée"
  12. PFE

    Bonjour, Vous pouvez modéliser l'appui par une structure en T inversée avec: -barre horizontale appuyée sur appuis élastiques, représentative de la semelle -barres verticales représentatives du fût de pile, du chevêtre et des appareils d'appuis. Vous appliquez un effort horizontal en tête.
  13. Etaiement sur mer?

    Bonjour, La conception doit prendre en compte les méthodes d'exécution. Il convient peut être d'envisager une solution de prédalles participantes autoportantes tel que dans le document cité précédemment.
  14. Bonjour, Une petite modélisation me conduit aux résultats suivants à confirmer: Je suppose qu'à chaque bétonnage, une charge de 1T est ramenée aux étais. Je constate que les charges sont essentiellement reprises par les étais: étai inférieur: bétonnage 1er plancher 1 T bétonnage 2ème plancher 0.89 T bétonnage 3ème plancher 0.72 T Le moment dans la dalle est faible 0.4 Tm Si après durcissement suffisant du béton,les étais sont enlevés en partant du plancher haut vers le bas, il convient essentiellement de dimensionner correctement les étais. Par contre en allant de bas en haut, il faudrait vérifier les efforts dans les dalles.
  15. FLEXION TRANSVERSALE

    Bonjour, Ci-joint une méthode. Vous pouvez utiliser le logiciel Dalle de Socotec Pucher.pdf
×