Jump to content
CIVILMANIA

breton2250

Membres
  • Content Count

    545
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    18

breton2250 last won the day on January 11

breton2250 had the most liked content!

Community Reputation

230

About breton2250

  • Rank
    Expert

Experience

  • Fonction
    Retraité
  • Expérience
    Votre expérience
  • Mes logiciels
    néant

Formation

  • Formation
    Ingénieur

Localisation

  • Pays
    France
  • Ville
    ouest

Recent Profile Visitors

4,716 profile views
  1. Bonjour Dans le fascicule 62 la limite 0.3fc correspond à la contrainte moyenne de compression du béton sur la surface comprimée. Dans le BAEL la limite 0.6fc correspond à la contrainte maximale de compression Dans un cas simple d'une section rectangulaire si vous avez une contrainte maximale du béton de 0.6fc vous avez une contrainte moyenne de 0.3fc
  2. breton2250

    PONTS

    Bonjour, La longueur franchie est la distance en pied ou tête de talus ? L'épaisseur augmente si: -la portée augmente -la structure est isostatique Les poutres sont effectivement plus fragiles vis à vis des chocs de véhicules.
  3. Bonjour, ST1 version limitée gratuite du CEREMA
  4. breton2250

    PONTS

    Bonjour, Un profil en travers de la voie franchie permettrait de proposer des solutions. La portée d'une travée donnée par Mr BELLAMY correspond à des culées à murs de front, une autre solution est envisageable avec des culées enterrées. La solution VIPP est viable économiquement si vous avez un ouvrage important ou déjà les outils pour la fabrication. Pour des portées de 45M une solution mixte acier béton est envisageable
  5. Bonjour, Effectivement les valeurs extrêmes sont bonnes mais il y a bien une petite erreur à l'appui central. Je joins la courbe des moments (calcul ST1) PS10.pdf
  6. Bonjour, Vos résultats sont corrects après vérification par un logiciel
  7. Bonjour, Il convient de vous référer au document du CEREMA "buses métalliques recommandations et règles de l'art". Une recherche sur le net vous permettra de trouver des extraits de ce document. Une attention particulière doit être apportée aux remblais et pour les ouvrages hydrauliques aux abouts (parafouilles, perrés..)
  8. Bonjour, Je partage l'avis de TONY_CONTEST. La surcharge de 1 piéton /m² correspond à l'étude dynamique des passerelles.
  9. Bonjour, Dans la documentation du logiciel PETRA du CEREMA, relative à la rédaction des CCTP ouvrages d'art, il était prévu une surcharge de 1.67T/M² en phase de compactage des remblais.
  10. Bonjour, Il convient: -de rechercher les plans d'exécution. -d'effectuer une inspection détaillée qui nécessite d'aller voir sous l'ouvrage (les désordres apparaissent souvent d'abord sous les ouvrages). -de voir avec le gestionnaire si la circulation poids lourds s'est accrue (déviation provisoire, accès carrières ou zone industrielle.....).
  11. Bonsoir, Sauf erreur de ma part les aciers S235 et S355 ont des modules de déformations similaires, je suppose donc que les rigidités seront similaires.
  12. Bonjour, Le prélèvement destructif me parait une bonne méthode. Vous pouvez approfondir l'utilisation des mesures de dureté en complément si vous avez plusieurs poutres. J'ai un doute concernant l'essai de chargement car je suppose que vous ne voulez pas le mener jusqu'à la ruine de votre poutre.
  13. Bonjour Dans le fascicule 62 du CCTG , article B.3.2 état limite de renversement: -aux états-limites ultimes, la surface de sol comprimé doit être supérieure à 10 % de la surface totale de la fondation
  14. Bonjour, Je vous joins le tableau extrait du formulaire Dunod, qui donne les contraintes sous un diagramme triangulaire. Il n'est pas nécessaire à mon avis d'effectuer un calcul avec les 2 diagrammes (triangulaire et uniforme) Le raidisseur constitue avec la semelle une section en Té renversée suivant la longueur de la semelle Contrainte semelle.rar
  15. Bonjour, Pour le calcul des contraintes sur le sol : 2 situations -la résultante est dans le noyau central: application de la formule de Navier -la résultante est hors du noyau central: utilisation du tableau du formulaire RDM Dunod Pour le calcul des armatures: -théorie des bielles (voir le livre de Coin), qui nécessite une épaisseur suffisante de la semelle -la présence d'un raidisseur permettrait un calcul des aciers indépendamment dans les 2 sens
×
×
  • Create New...