Jump to content
CIVILMANIA

abdenour

Algeria
  • Content Count

    106
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    10

Everything posted by abdenour

  1. Je rejoint Braden, l'ouvrage de monsieur Dahmani Lahlou est plus que complet, facile à comprendre et très pratique.
  2. Bonjour tout le monde Juste pour info, les poteaux courts ne sont pas forcément des poteaux ne dépassant pas 1m20, mais ils sont définit par le RPA dans l'article 7.4.3.2 : sollicitations tangentes. "Il y a lieu de noter que cette partie de poteau de hauteur h considérée comme poteau court si λg < 5"
  3. On a une console de 1m c'est très minime, il n'y a pas de risque de flèche importante, quand on dépasse les 1m50 c'est là ou on doit faire attention en incluant la composante verticale du séisme. de toute façon je préfère cette disposition de poutrelle car tu utilises une seule poutrelle au lieu de plusieurs "mini poutrelles" de 75cm chacune !!!.
  4. Bonjour tout le monde Il n'y a aucun règlement qui nous oblige à adopter une dalle pleine, sauf que les portes-à-faux sont en général conçus pour les balcons don't la surcharge d'exploitation est importante pour cette raison on choisit la dalle pleine qui présente une meilleure résistance. Concernant le contre poids, on n'est pas obligé de le réaliser sauf si la console liée à une poutre secondaire est très importante avec des charges importantes engendrant un moment de torsion important dans cette poutre secondaire dans ce cas là on doit la vérifier vis à vis de la torsion, par expé
  5. Bonjour Ne vous compliquez pas l'existence, un libage ou une poutre de rigidité est la même chose que la poutre dans un plancher dalle pleine renversé. Beaucoup d’étudiants me posent la question : Pourquoi met-on des nervures ou bien quand est-ce on adopte un radier plein ou un radier nervuré ? ....... selon les différents ouvrages de béton armé on est sortis avec la conclusion suivante : si nous avons des longueurs entre points d'appuis (entre deux poteaux par exemple) qui sont importantes la partie entre ces deux points aura une flèche importante et par conséquent on doit avo
  6. Merci pour le partage, c'est le même article avec le même n° de chapitre que le CBA93
  7. Tu peux normalement le trouver dans la partie planchers et poutres, dans le réglement Algerien CBA 93 il est dans le chapitre B6.8.4.2.4 page 138
  8. Bonsoir tout le monde Je pense que toute l'étude est remise en cause, il faudra impérativement reprendre tous les calculs avec un nouveau modèle car les nouveaux résultats seront totalement différents des résultats initiaux, pour les raisons suivantes : le lieu de culte devra certainement avoir une surcharge d'exploitation supérieure à celle destinée pour un usage d'habitation, donc le poids du diaphragme plus important, l'effort tranchant à la base augmenteras par conséquence, les poteaux et les fondations auront alors des efforts plus importants de même les poutres de ce plancher
  9. Bonjour monsieur Keraz Je trouve innovatrice votre idée, j'aimerai bien comprendre le sens. Est-ce que le calcul dynamique avec un spectre de réponse nous dispense de faire la vérification T1er mode ≤ 1.30 Tfond ? Moi je pense qu'il est indispensable d'effectuer cette vérification car elle nous permettra de savoir si notre structure est souple ou rigide. avec un seuil de souplesse qu'on ne doit pas dépasser, ce seuil est définit par une période fondamentale qui par définition est la période à ne pas dépasser. De plus dans le RPA article 4.2.4 il est mentionné que les valeur
  10. Mais non !! c'est du français pas du chinois SVP faites un effort en lisant bien le règlement. Je reprends : Outre les vérifications prescrites par le CBA c'est à dire à l'ELU et à l'ELS (vérification du flambement, des contraintes etc...) ça c'est le CBA, donc outre ces vérifications cela veut dire en dehors de ces vérifications ou bien en plus de ces vérifications et en cas de séisme l'effort normal engendré par la combinaison sismique peut faire écraser le béton pendant le seisme , la on doit faire cette vérification. Le RPA est très clair, dans le but d'éviter ou limiter le risque de rupt
  11. Cette remarque est très utile car elle concerne la vérification de l'effort normal réduit, pour t'expliquer cela on va étape par étape : Lors du pré-dimensionnement du poteau ce dernier est dimensionné en compression centrée à l'ELU en situation durable et transitoire; donc il est soumis uniquement aux charges verticales donc l'effort normal P à l'ELU.mais en réalité les poteaux sont soumis à la flexion composée dans le cas ou la situation est accidentelle (cas du séisme) ce qui veut dire qu'il seront soumis à un effort normal P et un moment fléchissant M sous la combinaison sismique la plus d
  12. Pour éviter le joint il faut procéder au calcul thermique, pour les éléments exposés à la température soit en façade ou bien en terrasse, avec les combinaisons d'action : ELU : 1.35G+1.5Q+0.8T ............... CBA93 ELS : G+Q+0.6T ........................... CBA93 (Seulement en FP ou FTP mais pas en FPN) En effet les éléments exposés à la température élevée se dilatent ce qui engendre un effort interne de traction que l'on rajoute au efforts déja existant ce qui augmente le ferraillage. Dans le cas de la température basse les corps se compriment ce qui se traduit par un effort de compression
  13. Bonjour, Je pense que vous devriez plutôt vérifier les poteaux d'extrémité car les poteaux centraux sont souvent équilibrés vu que les charges verticales sont plus importantes que celles des poteaux des extrémités, ce qui diminue par conséquent les moments fléchissants; par contre leurs moments fléchissants est plus petit par rapport à celui des poteaux des extrémités dans le cas des grandes portés Aussi je dois attirer l'attention sur la vérification des rotules plastiques dans le cas des structures où l'inertie des poutres est plus importante que celle des poteaux, je pense qu'il est pr
  14. Bonjour, Lors d'un séisme il y a une force extérieure F(t) elle est fonction du temps c'est la force excitante. D'où l'appellation Système forcé On va donc résoudre une équation différentielle du second ordre avec une variable F qui est fonction du temps, pour le faire on fait appel aux états limites Au moment où le séisme s'arrête donc F(t) =0 le système sous l'effet de l'inertie de ses planchers (masses) oscille librement, s'il est amorti il va s’arrêter après quelques temps les périodes diminuent progressivement jusqu'à T=0, s'il n y a pas d'amortissement il va osciller librement et c
  15. bonjour, Vous savez, les matériaux soumis à des efforts externes (traction; diagramme de Hook) ont un comportement qui passe par les phases ou paliers suivants : Palier élastique (linéaire) : le matériau sous l'effet de forces externes se déforme mais dès qu'on élimine ces forces extérieures il revient à sa forme initiale, on parle alors de déformation élastique. Dans cette partie le matériau garde ses caractéristiques mécaniques de résistance Palier de ductilité : dans cette partie le matériau ne reprendra plus sa forme initiale on parle alors de la déformation plastique, donc pas de dé
  16. bonjour, Bien que mon avis est différent des autres avis que je viens de lire, je voudrai quand même proposer mon point de vue sur ce sujet. La poutre de redressement peut ne pas être nécessaire dans une semelle excentrée dans le cas où sa dimension (largeur) est inférieure ou égale à 3/2a ; avec a le coté du point d'appuis (coté du poteau) car l'état de contrainte sous la semelle est triangulaire d'ou l'effort au niveau du CDG de celui ci se trouve à 1/3 de la base du triangle des contrainte et par conséquent fait face au poteau. dans ce cas la semelle est en équilibre et il n y a aucun sou
  17. bonjour, Non je crois que tu as mal compris, si l'entreprise te demande de vérifier est ce que le niveau de terrassement est bon c'est à dire que le BET vérifie (à travers son topographe) si la cote de fond de fouille est correcte (généralement l'entreprise s'arrête à 15 ou 20cm au dessus de cette cote, après réception du CTC il y a nettoyage et nivellement de la plateforme on arrive à la cote voulue (celle que tu as sur les plans de fondations). Cette cote peut correspondre à un bon sol ou un mauvais sol. seul le CTC donne son avis sur la nature du terrain, ta mission s'arrête à la confi
  18. les axes permettent la réalisation des dossiers graphiques sans se tromper dans la réalisation de l'ouvrage car les axes resteront à leurs places même si on change d'étage
  19. bonjour, article B 6.1.1 CBA 93 stipule que la longueur à prendre dans le calcul est mesurée entre nus des appuis et voici le texte exactement à la page 116 : "Dans les autres cas, et notamment dans celui très fréquent où les éléments de planchers reposent sur des appuis en béton (poutres, poteaux ou voiles), la portée à prendre en compte dans les calculs est mesurée entre nus des appuis. Les sections d'appui dont on justifie la résistance aux moments d'encastrement sont alors celles des nus intérieurs des appuis, sous réserve de la vérification des effets des réactions sur les ap
  20. Merci bcp Maitre, justement j'ai acheté l'ouvrage, juste une remarque personnelle si Vous permettez, je trouve que les caractères sont petits, j'ai la vue un peu mauvaise, si dans les prochaines éditions ils agrandissent les caractères ce sera encore mieux. Toutefois je tiens à vous remercier pour la valeur inestimable du contenu, un bijou sans égal, un grand merci à vous Docteur.
  21. Bonjour tout d'abord on doit savoir quel type de semelles vous avez, semelle isolée ou bien semelle filante, le type de structure (nombre d'étages) et la contrainte du sol pour avoir une idée.
×
×
  • Create New...