Jump to content
CIVILMANIA

Dady23

Algeria
  • Content Count

    99
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    7
  • Country

    Algeria

Dady23 last won the day on November 28 2015

Dady23 had the most liked content!

Community Reputation

89

3 Followers

About Dady23

  • Rank
    Expert

Général

  • Nom
    Dady
  • Pays
    Algerie

Expériences

  • Expérience
    Confirmé

Formation

  • Formation
    Ingénieur

Recent Profile Visitors

1,949 profile views
  1. Bonjour,   Concernant la longueur de recouvrement des barres, je pense qu’il faut tout d’abord consulter le document de base (CBA93) pour calculer cette longueur en dehors du contexte sismique (exigences minimales), puis passer au RPA99(version 2003) pour la comparer et prendre la valeur max, parce qu’il y a des cas où on peut trouver des valeurs calculées par la formule du CBA qui sont plus importantes que celles données par le RPA. Selon CBA93 : Voir Art 6.1.2.2, où la longueur de recouvrement est calculée en fonction de la contrainte limite d’élasticité de l’acier, diamètre des barres concernées par le recouvrement et la résistance caractéristique à la traction du béton. Selon RPA99 (version 2003): Voir Art 7.5.2.1, où la longueur de recouvrement est donnée en fonction de la zone sismique.   Salutations.
  2. bonjour,       Bonjour,   merci pour cette information, mes questions concernent les tunnels en voute.   merci,
  3. bonjour,   Avant chaque utilisation du scléromètre (compagne de reconnaissance), vous devez s’assurer que votre appareil fonctionne correctement à l’aide de son enclume d’étalonnage (accessoire indispensable). Il s’agit d’une masse métallique avec une dureté connue (affichée sur l’enclume). Si le scléromètre donne des résultats légèrement inferieurs ou supérieurs à celle affichée sur l’enclume, et vu que l’étalonnage mécanique de l’appareil est impossible, vous pouvez faire ce qui suit pour assurer la qualité de vos résultats: Effectuer plusieurs essais sur l’enclume et faire ressortir l’écart moyen avec exactitude (écart presque constant et répétitif). Additionner ou déduire cet écart de vos résultats obtenus sur chantier (écart peut être positif ou négatif selon votre cas). NB : Ne présenter pas directement le résultat de rebondissement après addition ou soustraction de l’écart, ce dernier doit figurer sur vos PVs et rapports effectués.   A mon avis, dans le cas où le scléromètre donne des résultats trop décalés de celle affichée sur l’enclume (écart positif ou négatif), ou lorsque il donne des résultats légèrement décalés mais aléatoires (des fois positif et des fois négatif), il faut penser à ne pas utiliser cet appareil.   Merci,
  4. Bonjour,   Merci pour vos réponses, et j'aimerai bien avoir d'autres éclaircissements sur le même sujet concernant les deux paragraphes de l'article " II. Tunnels/ 5. Dispositions constructives/ 5.1 Généralités" du RPOA 2008, qui sont les suivants:   1. «  … La ductilité d’une pièce en béton armé nécessite de disposer des armatures transversales (cadres, étriers fermés par des crochets d’angle d’au moins 135° et de retour 10 diamètres nominaux) … ». Uniquement les cadres et étriers qui figurent dans le paragraphe. Est-ce que les épingles sont aussi utilisables ? Si je ne me trompe pas, les armatures transversales (cadres) représentent les armatures rectilignes suivant la longueur du tunnel ? 2. «  … Les longueurs de recouvrement des armatures longitudinales sont majorées de 30% par rapport aux règles de béton armé en vigueur, des armatures espacées de 8 à 12 fois le fois le diamètre de la plus petite barre longitudinale assurant la couture  … ». Les longueurs de recouvrement des armatures, à majorer dans le cas d'un tunnel, sont ceux de l’article 7.4.2.1 du RPA (soit 50 ou 40 du diamètre de la barre) ou ceux de l’article 7.7.4.3 du RPA (soit 40 ou 20 du diamètre de la barre) ? Si je ne me trompe pas, les armatures longitudinales précitées sont les armatures courbées pour notre cas, et les armatures assurant la couture sont les armatures rectilignes suivant la longueur du tunnel ?   Lien pour consulter RPOA 2008: http://www.civilmania.com/forum/topic/15429-telecharger-rpoa-2008/   Toute autre explication est souhaitée, et merci d’avance pour votre temps.
  5. Bonjour mes amis,   J’ai besoin de savoir la disposition constructive du ferraillage d’un tunnel en voûte : Position des armatures courbées ayant la forme de la voûte (nappe int et nappe ext), Position des armatures rectilignes suivant la longueur du tunnel (nappe int et nappe ext), Quelles sont les armatures de la nappe ext et celles de la nappe int qui seront reliées par des épingles ? Merci d’avance pour tout éclaircissement ou documentation.
  6. Salut mes amis, Voici une discussion dans laquelle vous trouverez une réponse à votre question: http://www.civilmania.com/forum/topic/14669-probleme-recouvrement-dans-le-poteau/ Salutations.
  7. Bonjour mes amis, Pour ceux qui n'ont pas trouvé les fichiers en question, voici un autre lien: caquot+forfaitaire.rar
  8. Bonjour, A mon avis, la solution idéale est de faire des poteaux circulaires, comme vous l'avez déjà mentionné, et ce pour les raisons suivantes: http://www.civilmania.com/forum/topic/15190-poteau-ba-forme-irregulier/ Bonne chance.
  9. Bonjour mes amis, J'ai besoin d'une version Robot qui fait la modélisation avec le RPA. Merci beaucoup.
  10. Salut mes amis, Donc on peut l'éliminer après le durcissement de la dalle de compression sans aucun risque ? Voir les avis de d'autres amis " http://www.civilmani...en-polystyrene/ ". Cordialement.
  11. Salut à tous, Vous trouvez dans le lien ci-après une revue intéressante en architecture : « Construction Moderne ». http://www.infocimen...ruction-moderne Bonne lecture.
  12. Salut mes amis, Le moment au niveau des appuis dépend des conditions de liaison au niveau de ces appuis (encastrement, appui simple, appui double, etc). Si vous prenez une poutre simplement appuyée, le moment au niveau des appuis dans ce cas est nul. Par contre, si vous prenez une poutre encastrée à ses extrémités, le moment dans ce cas n'est pas nul. Voici les formules de RDM pour le calcul du moment au niveau des appuis pour les différentes conditions d'appui d'une poutre : http://fr.wikibooks....rts_de_cohésion Généralement, les poutres en béton armé ne sont ni simplement appuyées (moment nul au niveau des appuis), ni parfaitement encastrées (moment Max au niveau des appuis). Mais elles sont partiellement encastrées. Dans ce cas, ce qui est certain est que le moment au niveau des appuis n'est pas nul. Ce genre d'appui ne correspond à aucune formule figurante sur le lien pré mentionné, et vu le manque d'une formule RDM pour calculer le moment au niveau des appuis avec précision, ce moment a été évalué approximativement par les règlements comme un % du moment calculé à mi-travée. Cordialement.
  13. Salut, Il existe, pour chaque type d’enrobés, une zone de température à laquelle le mélange adhère aux pneus et provoque l’arrachement des enrobés. La température critique à laquelle les enrobés adhèrent aux pneus est généralement de l’ordre de 50 à 65 °C. En conséquence, pour éviter le collage, il faut : • Maintenir la température des pneus au-dessous ou au-dessus de cette température critique ; • Arroser constamment les pneus d’un mélange d’eau contenant un agent antiadhésif (contenant du silicone ou du savon) ; • Circuler immédiatement derrière le finisseur afin de maintenir les pneus chauds ; • Protéger les pneus à l’aide de jupes en toile afin de conserver la chaleur des pneus. Ces jupes sont indispensables par temps froid ou par temps venteux. Salutations. La mise en oeuvre des enrobés.rar
  14. Salut Rabah, En tous les cas, les informations que j'ai donné ont été fournies par le propriétaire, et c'est lui qui a réalisé cette étanchéité sans consulter un bureau d'étude. Maintenant j'ai besoin des références réglementaires (DTR, Normes, etc) qui traitent ce sujet. Merci d'avance pour toutes aides.
  15. Salut, Voici ce que vous cherchez: http://www.cgs-dz.or...id=46&Itemid=54 Salutation.
×
×
  • Create New...