Jump to content
CIVILMANIA

Wheatley

Membres
  • Content Count

    204
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    6

Wheatley last won the day on April 2

Wheatley had the most liked content!

Community Reputation

72

About Wheatley

  • Rank
    Membre génial

Experience

  • Fonction
    Ingénieur d'Etat
  • Expérience
    Débutant
  • Mes logiciels
    AutoCAD
    RSA

Formation

  • Formation
    Ingénieur d'Etat

Localisation

  • Pays
    Maroc
  • Ville
    SAFI

Recent Profile Visitors

4,292 profile views
  1. Bonjour, "ne pas prendre en compte" et "négliger" sont deux différents termes. La loi de dégression s'appliquera sur tes étages d'habitations, mais pour le reste tu les ajoutent sans facteurs de dégression. Ils sont toujours pris en compte, mais négligés SEULEMENT dans la loi de dégression. Il y a des cas/bâtiments où la loi de dégression ne s'appliquent pas : hôpitaux, écoles, salles de sports, lieux de culte… La charge de la terrasse est aussi prise en compte.
  2. Bonjour, Selon ma connaissance et ce que j'ai compris : tu peux l'interpréter par analogie aux poutres qui travaillent en flexion : les armatures inf résistent (ou travaillent, comme on dit couramment) à la traction, et les armatures sup à la compression. Les armatures ne participent pas de la même manière à la résistance. Pour un poteau, en cas de flexion composée il y a flexion + contrainte normale, tout comme la poutre certaines armatures travailleront en traction, d'autres en compression. En cas de compression simple, toutes les armatures résistent à la compression, et
  3. Bonjour, on procède ainsi pour éviter d'avoir un cas de poteau sous flexion composée.
  4. Bonjour, Pour un architecte c'est courant de procéder ainsi, il est lui aussi contraint par les demandes du maitre d'ouvrage. Bien qu'en calcul de structures il n'est pas envisageable de mettre un poteau sur une poutre, ou même sur une dalle, mais pour lui c'est la forme qui l'intéresse. Je présume que vous représentez le bureau d'études dans ce projet. N'hésitez pas à en discuter avec l'architecte, et même si possible avec le MO, pour trouver une solution qui plait à tout le monde.
  5. Bonjour, La section 25x25 est la section minimale, donc il est toujours possible d'avoir une section plus grande. La question est : pourquoi 40x85 ? est-ce pour des raisons esthétiques? c'est ce qu'il faut discuter avec l'archi. Sinon on peut toujours partir de la section que tu as trouvé lors de l'étude, et rattraper ce qui manque par de la maçonnerie ou autre, histoire de donner un côté décoratif comme prévu dans le plan archi.
  6. Bonjour, Après votre réponse j'ai mieux compris le sujet. A vrai dire la hauteur de 1 mètre prise entre les chainages horizontaux est couramment utilisée, et il n'y a pas de règlement qui stipule une valeur juste à prendre (voir DTU 20.1), sinon on peut parfois trouver qu'il ne faut pas dépasser une hauteur de 4 mètres entre deux chainages de mur qui se succèdent. Mon opinion est que tu peux changer en 2 mètres sans problèmes.
  7. Bonjour, question : pourquoi vous n'utilisez pas de poteaux dans votre mur ? c'est une très grande élévation, et il faut des poteaux pour assurer le maintien du mur et, à l'aide des poutres sur chaque mètre de hauteur, assurer sa solidité.
  8. Bonjour, pourriez-vous expliquer davantage votre question? à ma connaissance les fissures et la ségrégation sont deux pathologies du béton qui, explicitement sont distincts et n'ont pas de relation cause-effet. Je présume que vous savez la différence entre les deux. Bien à vous.
  9. Bonjour, Non, le moment Mf max n'est pas toujours situé au centre de la poutre. Evidemment le changement de position d'une quelconque charge donne un changement de l'allure de la courbe du moment Mf. Tu peux prendre le cas d'une charge ponctuelle à 3/4 de L et le comparer à une charge à 1/2 de L. 1 er cas : Moment fléchissant : 2eme cas : Moment fléchissant : L'illustration est claire je crois. Même une charge répartie non symétrique par rapport au centre de la poutre ne donnera pas un Mf max en son centre : M
  10. Bonjour, Comme simple aide je peux vous orienter ainsi : 1/ Tout d'abord je suppose que vous avez déterminé quel point X est le repère de calcul de tes moments, si non il faut le faire ; 2-1/ Si tu veux passer par la voie des moments : la résultante des moments dans ton point X ainsi pris est une fonction polynomiale à la puissance 2, s'écrivant sous la forme M(x)=ax²+bx+c ; avec x compris entre 0 et L (utiliser toute méthode de calcul RDM pour trouver la variation du moment en fonction de la distance x, qui n'est rien d'autre que la fonction M(x)) ; 2
  11. Bonjour, Tout d'abord pourrais-je avoir une idée de l'emplacement de cette poutre de 8 mètres dans votre plan? elle n'est pas trop apparente pour moi. Ensuite expliquez-moi ce que vous voulez dire par Sinon en ce qui concerne tu peux compter à priori 80 cm, sans prendre en compte les charges. Mis à part la grande retombée, tu auras affaire à une flèche importante.
  12. Bonjour, Je vous conseille de vous adresser directement à un bureau d'études techniques près de chez vous, au lieu de demander des informations (ou plutôt une étude concrète) pour votre situation, il saura dénicher tout éventuel problème qui peut survenir à votre structure, et proposera une solution plus adaptée. On ne donne pas de dimensions comme ça au hasard, ni des sections d'aciers "empiriques", juste parce que c'est "plus que suffisant" comme énoncé. Il y a toute une responsabilité derrière, peut-être il y aura un problème dans votre structure du jour au lendemain ; qui vo
  13. Bonjour, tout d'abord pourquoi modéliser un poteau sur une dalle? elle n'est pas destinée à reprendre des charges acheminés par un poteau...
  14. vous pouvez essayer de : modéliser votre poteau depuis l'Etage 1 mettre la hauteur en négatif (-1.00 par exemple)
  15. Bonjour, comme vous avez un poteau circulaire, vous n'avez qu'une dimension caractéristique qui est le diamètre d (ou le rayon, bien que d =2xr), vous aurez par analogie a=b=d ce qui vous emmènera au cas d'une semelle circulaire de diamètre D=A=B, ou carrée de côté A=B. Ensuite votre effort transmis serait ponctuel : Je tiens juste à ajouter qu'en cas de semelle circulaire, la section d'acier est répartie en pourcentage sur les parties de la base, et non de manière uniforme comme le cas d'une semelle rectangulaire ou carrée (acier réparti par mètre linéaire) :
×
×
  • Create New...