Jump to content
CIVILMANIA

Cinq manières de développer votre potentiel


SITAYEB

Recommended Posts

Cinq manières de développer votre potentiel

Pour devenir un haut potentiel sachez être mobile, faire preuve d'adaptabilité et d'ouverture. Patience et persévérance sont aussi de rigueur.

Certains DRH estiment qu'une carrière se joue avant 35 ans. D'autres vous diront qu'il n'y a pas d'âge. Quoiqu'il en soit, le manager doit mettre la main à la pâte pour se donner toutes les chances d'être repéré comme l'un des talents de demain.

1 Soyez mobile

Votre entreprise vous propose une promotion, un poste dans une filiale à l'étranger, ou de vous ouvrir à un autre métier ? Sachez saisir la balle au bond : interne ou externe, la mobilité est un facteur décisif qui vous permettra de développer vos compétences et de vous illustrer dans diverses situations. "Les entreprises demandent de plus en plus aux jeunes cadres de sauter des étapes et le middle management tend à disparaître. Dans ce contexte, le fait d'élargir son champ de compétences est un point essentiel pour se préparer à être propulsé à des positions importantes où les méthodes de travail sont différentes." Par ailleurs, cette mobilité, quand elle est géographique, permet de mieux comprendre la dimension internationale de l'activité. "Cette mobilité géographique est très importante : la gestion des hauts potentiels s'internationalise de plus en plus au niveau des grands groupes."

2 Osez prendre des risques

Ne refusez pas une mission ou un projet, même si vous pensez à juste titre que la tâche est trop difficile pour vous. Se confronter aux difficultés est d'abord l'occasion d'enrichir son expérience. Les missions et les projets collectifs sont en outre l'occasion de s'illustrer sans s'imposer : être un haut potentiel, c'est aussi savoir valoriser les autres. "Le haut potentiel doit savoir apprendre à apprendre, savoir apprendre différemment, s'adapter et tirer profit des situations". Ces expériences permettent en plus de développer une maturité émotionnelle, car le haut potentiel doit montrer qu'il sait prendre du recul face aux situations et gérer les conflits. "Il faut être proactif et volontaire dans la conduite de projets, tout en sachant négocier les moyens pour être formé et accompagné. C'est une manière de dire 'oui, mais', et de faire état de sa solidité." Dernier point : ne refusez jamais ces opportunités car, bien souvent, il n'y pas de seconde chance.

3 Communiquez clairement

La communication est essentielle dans votre progression de carrière et votre positionnement. Votre supérieur direct est le premier qui décèlera votre potentiel et en fera mention à la direction des ressources humaines. Lors des entretiens annuels et des réunions de travail avec vos supérieurs, mettez en avant vos résultats et ceux de votre équipe, surtout s'ils dépassent les objectifs. Mais attention à ne pas en faire trop. A moins d'être un excellent acteur, sachez que les entreprises, DRH et supérieurs hiérarchiques ne sont pas dupes sur les compétences et les comportements. Bref, restez vous-même, jouez la franchise et soyez cohérent. Autre aspect, et non des moindres : savoir vous faire entendre, faire passer vos idées, convaincre mais aussi écouter. "Les managers n'aiment pas trop les trop fortes personnalités qui veulent grimper trop vite les échelons, pour souvent quitter l'entreprise ensuite". Sachez donc jouer la modestie.

4 Prenez appui sur les autres

Les hauts potentiels sont souvent entourés, comme des leaders. Car l'entreprise juge également le haut potentiel à sa manière d'animer ses équipes, de fixer des objectifs. Un élément à ne pas oublier. "Le haut potentiel sait faire grandir ses équipes et développer ses collaborateurs". Un manager d'avenir sait également s'entourer de personnes complémentaires. Suivant cette logique, il n'est pas inutile de se trouver un mentor, pourquoi pas en dehors de sa propre hiérarchie, qui puisse vous aider à progresser. Autre astuce : décrypter son environnement pour en comprendre les codes humains et les valeurs. "L'observation des dirigeants et des cadres séniors en place permet de déterminer le référentiel de compétences, donc ce que l'entreprise attend des cadres de demain." A bon entendeur.

5 Connaissez-vous vous-même

Personne n'est parfait et ne le sera jamais. Vous avez des défauts et des qualités qu'il vous faut absolument connaître : certains sont cachés, d'autres clairement établis. Ils sont techniques, comportementaux, relationnels, culturels... Concernant vos qualités, la priorité sera de les développer, de les entretenir, et de les exploiter suivant les opportunités et les situations. Quant aux défauts, sachez les reconnaître. C'est le premier pas pour vous améliorer, seul ou avec l'aide d'une formation ou d'un coach. Là encore, tout dépend de ce que l'entreprise attend de vous. Joelle Imbert distingue quatre profils : le leader (naturellement communiquant), le gestionnaire (structuré et sensible aux problématiques internes), l'entrepreneur (centré sur la création de valeur et les problématiques externes), et le stratège (capable de gérer la complexité de l'entreprise). Selon votre profil naturel, apprenez à développer vos compétences pour coller à ce que l'entreprise attend de vous.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • 1 month later...
  • 3 weeks later...
  • 2 weeks later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...