Jump to content
CIVILMANIA

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 05/25/2020 in all areas

  1. 1 point
    l'effort normal est un effort de compression que le béton résiste bien reste la charge perpendiculaire à la dalle ou poutre, qui donne la flexion et le cisiallement ne complique pas la vie, c'est très simple: la charge verticale sera décomposée: - en une chargeparallèle à la dalle provoquant un effoirt normal dans ta dalle - en une charge perpendiculaire à la dalle provoquant flexion et cisaillement tu peux considérer que ta dalle chaque rampant de ta toiture est biarticulé a vous
  2. 1 point
    n'oublie pas que l'objectif principal d'une étude géotechnique c'est de reconnaître d'évaluer le risque des sols rencontrés pour le sol d'assise. une profondeur minimale est à prévoir, la zone d'influence limite de 95% de la charge apporté au sols est égale à 5*la largeur de la semelle (bulbe de Boussinesq). en faisant l'hypothèse qu'au delà de 5 de profondeur les sols gagne de la compacité je vous recommande de prévoir un sondage à la pelle mécanique se 5m de profondeur avec prélèvement des échantillons de sols pour réaliser des essais physique (identifications et mécaniques,compressibilite.etc),ce qui a été dit ci-haut reste valable. pour le tassement il indispensable qu'il reste admissible. la valeur limite pour le tassement différentiel se situe en moyenne à 2,5cm et il se peut que cette valeur soit dépassé à condition de vérifier la valeur limite admissible de la rotation aux appuis.
  3. 1 point
    oui effectivement parfois on se retrouve avec des valeurs de pl parfois inférieurs aux valeurs de Pf,j'ai un cas similaire pour une couche avec des pf*=pl* pour des grès conglomératiques fracturé entre des profondeurs (-15 et -24), ceci est lié à plusieurs paramètres : nature des sols : dans le cas des grès c'est un sable consolidé très hétérogènes lorsqu'on charge notre massif les déformations sont souvent à dominance deviatorique par rapport rapport aux déformations volumetriques qui mobilise le sol en cisaillement et par conséquent l'atteinte de la rupture pl. et il y'a aussi un autre facteur qui est la méthode d'interpolation de la courbe pressiometrique corrigé ( voir la norme ISO 22476-4 pour savoir en détail. ajouté à ça bien sûr la qualité du forage réalisé, et tous ces facteurs doivent être prises en considération pour juger la valeur de pl qui n'est pas un paramètre intrinsèque. j'espère pouvoir te répondre. Cordialement
  4. 1 point
    tu peux t'inspérer du ficheir excel de calcul d'escalier
  5. 1 point
    dans le cadre des planchers à entrevous,la dalle de compression est solidaire de la nervure et de ce fait l'ensemble travaille comme une série de poutres en T juxtaposées. dans le cadre de ce que tu proposes, le profilé traille comme une poutre dans le sens longitudinal alors que la dalle travaille comme une dalle continue transversale appuyée sur la série de poutrelles. OuAllahou A3lam A+
  6. 1 point
    j'ajoute une petite info : la distance entre partie haut de l'acrotere et la partie fini de l'etancheite doit laisser au moins 15 cm de hauteur , ça veut dire que le relevé d'etancheite doit avoir un hauteur min de 15 cm
  7. 1 point
    bonjoutn d'abord tu dois faire un bilan thermique de ton batiment (cherche sur internet sur comment faire un bilan thermique), si tu arrive à avoir tes température de confort d'été et d d'hiver sans apport d'énergie, alors c'est bon ton batiment passe sinon, un apport de chauffage ou de climatisation est nécessaires par périodes de l'année à fixer après le calcul il existe des logiciels qui font la simulation des apport thermiques et deperdition et du cout la temétarure de ta piéce.. a vous
  8. 1 point
    https://www.4geniecivil.com/2016/01/feuilles-excel-calcul-beton-arme-selon.html voila le lien
  9. 1 point
  10. 1 point
  11. 1 point
    Bonsoir Regarde le poste de Mr @philkakou partie téléchargement, un document ou figure la formule de epsilon Cdt Le lien
  12. 1 point
    ce que je veux dire par mon propos, dans le cas d'une nappe libre qui peut s'alimenter et voit son niveau piezo augmenté, on prévoit un puis pour maintenir le niveau stable au dessous du niveau d'assise de la fondation. ceci peut être réalisé par un pompage d'un débit optimal. aussi et comme vous venez de dire on peux prévoir une tranchée drainante sur le pourtour du bâtiment pour récupérer les eaux infiltrés depuis le sol avoisinant du bâtiment, cette tranchée comporte des matériaux jouant le rôle d'un filtre avec un drain perforé. le cas échéant, les deux dispositions sont envisageable. je vous remercie de m'avoir attirer l'attention.
  13. 1 point
    bonsoir, les réponses à toutes tes questions tu les trouveras dans le DTR étanchéité. ce document tu le trouvera en téléchargement sur le sites . bonne recherche et bon usage. A+
  14. 1 point
    bonjour, vous devriez consulter les ouvrages de messieurs Morel et de pierre Maître cordialement gérard demeusy
  15. 1 point
    bonsoir, en principe ce mur devrait comporter des raidisseurs surtout verticaux ( distance de 8.40 m). un solution envisageable serait de créer un raidisseur vertical de l'épaisseur de la double cloison.pour lui assurer une assise il faudrait couler 15 ou 50 cm de béton légèrement armé au dessus de la poutre qui porte le mur et dans ce rajout , avant coulage on pourra noyer le retours de ferraillage du raidisseur. pour une meilleure adhérence entre les deux bétons on pourra utilisé un adjuvant type Sykalatex. OuAllahou A3lam A+
  16. 1 point
    Bonsoir 1- le sondage de reconnaissance par la tarière arrêté à 1,30m est très insuffisant ! au minimum 6m : invite ton laboratoire à reprendre son programme de reconnaissance 2- le pénétromètre dynamique et un essai qualitatif et non quantitatif, c'est la raison pour laquelle, le mot indicatif figure dans le rapport du laboratoire 3- le rapport de laboratoire ne se prononce pas sur l'admissibilité ou non des tassements différentiels. Aucune donnée pour le BET pour les tassements Au lieu du pénétromètre dynamique, demande au laboratoire de faire des essais type : cisaillement direct, identification des sols (IP, granulo, etc...), essai de compressibilité à l'oedometre. Cdt
  17. 1 point
    je pense pas qu'il utile d'utiliser les liaisons rigides dabs ton cas vérifier tes accrochages
  18. 1 point
    avez vous travailler avec les diaphragme rigide? il semble que tes diaphragme chauvauche d'un sur l'autre a mon avis tu peux travailler avec diaphragme rigide sans définir ni neoud maitresse ni noeud esclaves regarde cette possibilité et vérifier si l'un chauvauche l'autre a vous
  19. 1 point
    le moment a l'appui P14 n'est égal à 0 il faut calculer le moment engendrer par le PP de la console et ses charges G et Q et utiliser ce moment dans les formules pour avoir le moment en travée...etc
  20. 1 point
    Bonjour, En BA sera très lourd et vous risquez d'avoir des déformations différées importantes. Privilégier le béton précontraint ou une structure mixte (acier-béton). cdt
  21. 1 point
    Bonjour, Si vous voulez faire des articulations au niveau des appuis des poutres sans couper la continuité, il suffit de relâcher les têtes des poteaux sans relâcher les extrémités des poutres Cdt
  22. 1 point
    Bonjour, Le lien ci-après : https://www.youtube.com/channel/UCuxcwKimheF_trh7QsP8BxA Vous donne accès à l'étude détaillée d'un bâtiment en R+4 sur Robot Structural Analysis.
  23. 1 point
    oui mais pas isostatique puisque chaque poutre reste encasté à ces appuis seulement la poutre n'est plus continue... alors une poutre biencastré n'est pas une poutre isostatique, c'est plutot une poutre hypersatique de degré 3 fait attention à ne pas confondre poutre continue avec poutre isostatique... a vous
  24. 1 point
    bonjour,*il faut distinguer entre f1: couche de forme, et GNF1: pour couche de fondation a vous
  25. 1 point
    bonjour, mais bien sur oublie maintenat le dessin qui donne seulement un exemple, maintenat tu doit déssiner ton profil de ta chaussée érel que t a trouvé d'après le catalogue, seulement j'ai pas compris ce 20GNf1 + 20GNF1: s'agit il deux deux matréiux de fondation? après avoor dessinet ton profil corps de chaussée, pense à ta structure d'accotement en matériaux sélectionées qui tu dois juxtaposer à ton profil de corps de chaussée a vous
  26. 1 point
    bonnour,* oui tu dois dessiner ton profil en travers type pour chaque tronçon puisque vous avez des couches de forme d'épaisseurs différentes, les profils doivent faire apparaitre la couche de corme aussi bien que la corps de chaussée je pensqe que c'est facile ceci afin d'introduire à piste un profil en travers type pour chaque traonçon (profil 1 à prof ...)...., ainsi le logiciel calcul le volume de terrassement aisi que les voumules de couche de forme et de corps de chaussée... a vous
  27. 1 point
    les sols A2 et B5 ne sont pas des sols portantes et du cout ne sont pas réutilisable en couche de forme les matériaux traités sont un peu chère et on les utilises si on trouve pas les matériaux pour couche de forme F1 au alentours de la route (une carrière proche de la route), dans ce cas une étude technico économique est à faire pour justifier ce qui le moins cher a vous
  28. 1 point

    Version 1.0.0

    60 downloads

    Calculatrice férraillage
  29. 1 point
    j'ai bien compris ton dessin, mais ce qu'il faut retenir, la charge de chaque poutre est dévisés en deux, la moitié pour le poteau de gauche et la moitié pour le poteau de droite tu reprend ce raisonnement dans les deux directions, et voila ta surface d'influence c'est très simple avous
  30. 1 point
    Bonjour, a mon avis, pour déterminer la surface d'influence ou surface afférente , on peut considérer que chaque poteau se partage les charges aussi bien linéiques que surfaciques avec les poteaux avoisinants auquel il est, en général, relié par des poutres. pour un plancher à trame régulière, pour un poteau central , cette surface équivaut à un rectangle dont les cotés sont égaux à la demi somme des deux trames consécutives. pour un poteau de rie, cette surface sera la moitié de celle d'un poteau central. pour un poteau d'angle, cette surface sera la moitié de celle d'un poteau de rive. OuAllahou A3lam A+ ,
  31. 1 point
    Bonjour Saly, Pour ma part, la meilleure manière de se rendre compte de la zone d'influence d'un poteau sera toujours de tracer d'abord les lignes de ruptures des dalles. Bonne continuation
  32. 1 point
    bonjour, j'ai un fichier exel qui calcul des dalles plein posé sur deux coté ou 4 coté fonction de lx/ly comparé à 0.4 donne moi ton email nsiftha lik demain mn lkhadma
  33. 1 point

    Version 1.0.0

    1,904 downloads

    Bonjour à tous Je mets a votre disposition 80 fichiers excel très utiles pour le calcul et les vérifications des éléments de structures en béton Armée et en construction métallique. Profitez en au maximum. Fichier actualisé pour ceux qui n'arrive pas à téléchargé directement du site Civilmania... https://drive.google.com/open?id=1HS46jM3U_hExuXSunGED5kvcx3hWtZmI Cordialement
  34. 1 point

    Version 1.0.0

    217 downloads

    Bonjour, Ci-joint un support de cours sur la modélisation des structures avec Robot. Bonne lecture!!! Pr. DAHMANI
  35. 1 point
    Bonjour à tous, Comment dimensionner une dalle en béton armé avec poutres noyées y compris celles-Ci? Merci d'avance pour votre participation
  36. 1 point
    Bonsoir Vous êtes de Casablanca : c'est le porte à faux d'un bâtiment administratif à côté de celui du siège BMCE au centre ville avenue Hassan II. Le secret de ce porte à faux se trouve aux angles d'inclinaison de la dalle. Pour comprendre mieux son comportement il faut se situer dans un repère local x,y dans le plan moyen de la dalle et z la perpendiculaire à ce plan. Ensuite on fait la projection du poids propre dans x,y,z Il s'ensuit qu'une bonne partie de ce poids propre de la dalle comprime cette dernière qui travaillera en flexion composée L'effort normal est transmis à la poutre et jouera le rôle d'une butée créant un moment de torsion vers l'intérieur équilibrant celui vers l'exterieur dû à l'autre composante du poids propre de la dalle. La dalle fait 10cm d'épaisseur Et Merci pour ceux qui ont bien voulu contribué à ce sujet Cdt
  37. 1 point
    Assemblage plus Notes de calcul ( Charpente ) Voir le fichier je vous remercie tous. Contributeur HERMANNDUCIEL Soumis 09/05/18 Catégorie INGÉNIERIE  
  38. 1 point

    Version 1.0.0

    147 downloads

    je vous remercie tous.
  39. 1 point
    Bonjour, je fichier que j'ai mis à votre disposition contient mon rapport de stage ingénieur (niveau 4eme année génie civil), j’espère qu'il vous serai utile : Sommaire : CHAPITRE I : caractéristiques mécaniques des matériaux & hypothèses de calcul 5 I. Principe du béton armé : 5 1. Définition et composition du béton : 5 2. Avantage et inconvénient du béton armé : 5 3. Actions et sollicitations : 5 4. Etats limites : 6 5. Combinaisons d’actions réglementaires : 6 II. Caractéristiques mécaniques des matériaux du béton armé : 7 1. Le béton : 7 2. L’acier : 9 CHAPITRE II : Présentation du projet et modélisation. 11 I. Présentation du projet : 11 1. Introduction : 11 2. Plan de situation : 11 3. Conception architecturelle : 11 4. Conception structurelle : 13 II. Modèle ROBOT : 14 CHAPITRE III : Pré dimensionnement des éléments structuraux et descente de charge. 16 I. Pré dimensionnement des éléments structuraux : 16 1. Pré dimensionnement des poteaux : 16 2. Pré dimensionnement des poutres : 16 3. Planchers en corps creux : 16 4. Pré dimensionnement des voiles : 17 II. Descente de charge : 17 Planchers étage courant : 17 Planchers terrasse : 17 Balcons : 18 Escaliers : 19 III. Résultats de la descente de charges : 19 1. Charges appliquées sur les poteaux : 19 2. Charges appliquées sur les poutres : 21 CHAPITRE IV : Dimensionnement des éléments structuraux et secondaires. 23 I. Dimensionnement des éléments structuraux : 23 1. Dimensionnement des poteaux : 23 2. Dimensionnement des poutres : 29 3. Dimensionnement des voiles : 35 4. Dimensionnement des planchers : 40 II. Dimensionnement des éléments secondaires : 53 1. Dimensionnement des balcons : 53 2. Dimensionnement des escaliers : 55 CHAPITRE V : Fondations. 62 I. Introduction : 62 II. Choix des fondations : 62 1. Critère de résistance (capacité portante) : 62 2. Critère de déformabilité : 62 III. Dimensionnement des fondations : 63 1. Plan de fondation : 63 2. Dimensionnement d’une semelle isolée : 63 3. Dimensionnement d’une semelle isolée excentrée : 66 4. Dimensionnement d’une semelle filante sous voile : 71 Projet R+3.pdf
  40. 1 point
    Bonjour, Les étapes suivantes ne sont pas des étapes standards, elle reflètent rien que ma façon de voir les choses et pour d'autres personnes elles peuvent être complètement ou partialement différentes : ETAPE(0) - Etude de CC/CCTG/CCTP : Cette étape intaille consiste à faire une lecture attentive dans le Cahier des Charges, Cahier des Charges Techniques Générales, Cahier des Charges Techniques Particulières cela pour comprendre les besoins, les exigences et les limitations du client, plusieurs points techniques et contractuels sont à respecter dans ces documents. ETAPE(1) - Etude Architecturale : Cette étape est très importante, elle commence par examiner le dossier architectural, voir les possibilités pour intégrer la partie structurale sans avoir un impact (ou minimiser les modifications) sur l'aspect architectural. Cette étape nécessite aussi une bonne lecture des plans Archi. et comprendre la conception architecturale, connaitre les points d'accès/sorties du bâtiment, les zones de circulation horizontales et verticales, les ouvertures a l’intérieur du bâtiment, les ouverture a l’extérieur du bâtiment, l'impact sur les équipements mécaniques et électriques, les méthodes de réalisation dans gros œuvres et des structures secondaires, types des matériaux de finition et de décoration...etc, ces paramètres sont déterminants pour l’étape suivante. ETAPE(2) - Etude de Rapport du Sol : cette étape consiste à faire une lecture attentive dans le rapport du sol, cela va aider dans le choix de type de fondation. ETAPE(3) - Conception Structurale : après les étapes précédentes, cette étapes sera plus claire et plus facile, elle corresponde à choisir le type de l'ossature principale, le type et la position du système de contreventement, faire un predimensionnement des différents éléments de la structure (Dalles, poutres, poteaux, voiles...etc). Il n'est pas nécessaire de perdre beaucoup du temps de la partie de predimensionnement, moi personnellement je commence par des dimensions raisonnables pour les différents éléments de la structure puis je décide par la suite avec les calculs nécessaires si ces dimensions sont sur-estimées, sous-estimées ou bien elles sont bonnes. ETAPE(4) - Calculs et Vérification : après le choix de la conception Structurale, on peut réaliser notre modèle de calcul sur notre logiciel préféré, on commence par les hypothèses de calcul tirés à partir des règlements correspondants et à partir de CCTG/CCTP; ces hypothèses concernent caractéristiques des matériaux (Classe du Béton, nuance de l'Acier etc...), Charges permanentes et charges d'exploitation, configuration et paramétrés sismique de bâtiment et de la zone, charges du vent/neige, variation de la température ...etc. Il est très utile dans cette étape d'utiliser des feuilles EXCEL programmées pour faire les calculs pour nous, cela peut nous faire gagner un temps précieux. ETAPE(5) - Documentations des résultats : Les notes de calculs ainsi que les plans d’exécution ou d'atelier sont les fruits de tout ce travail, ceux sont les seuls documents à présenter pour approbation et pour future utilisation sur site. Il faut préparer ces documents attentivement pour éviter les rejet du dossier génie civil et pour éviter les erreurs de réalisation sur site. Le bon déroulement des étapes précédentes (à mon avis) peut assurer une bonne efficacité. Cordialement
  41. 1 point
    Bonjour, tu trouvera ci-joint les liens dont t'as besoin : https://www.academia.edu/8123577/Avril_2014_PRESENTER_PAR_Table_des_matières_CHAPITRE_I_NOTE_DHYPOTHESES_GENERALES http://www.ba-cortex.com/pages/cours/actions-et-combinaisons/a0.6-actions-trafic-routier.php https://forums.autodesk.com/autodesk/attachments/autodesk/2053/1853/1/CHARGE ROULANTE.pdf
  42. 1 point

    Version 1.0.0

    232 downloads

    vous trouvez ci-joint l'ensemble des normes Eurocode.
  43. 1 point

    Version 1.0.0

    389 downloads

    Le renforcement à l’effort tranchant des éléments en béton armé avec des polymères renforcés de fibres (PRF) collés en surface, est en fait un sujet de recherche loin d'être complètement résolu. Ce mémoire traite le cas des poutres en béton armé. Il présente une étude comparative des prescriptions relatives au renforcement à l’effort tranchant entre les guides internationaux existants. Son but est de contribuer, à travers des investigations théoriques et expérimentales obtenues de la littérature à la compréhension du comportement des poutres en béton armé renforcées à l’effort tranchant à l'aide de PRF. Il présente également une analyse des paramètres majeurs influençant la contribution du composite à la résistance à l’effort tranchant en relation avec les équations actuelles des différentes normes. Enfin, une représentation des différentes étapes nécessaires à un tel processus d'étude pour choisir certains des paramètres et étudiés, et les résultats attendus qui peuvent être obtenues par le recours à la revue de la littérature.
  44. 1 point
    Bonjour monsieur en regardant ton plan d'archi,je ne vois pas une poutre en porte à faux de 3m, la longuers des porte à faux de tes poutres sont environ 1m seulement, ne confond pas la largeur de ton balcon avec la longueur de la poutre en porte à faux, car tu as des poutres dont la longeur des porte à faux vaut autour de 1m, et ta dalle de balcon pourra etre calculé comme étant une dalle sur 3 appuis cad qui s'appui sur ta poutre transversale et tes 2 poutres longitudinales en porte à faux de 1m(0,75m+0,25m a peu pres(voir ton plan ci dessous)
  45. 1 point
    voici le plan d architect si L= 3m on aura h=60 cm grande valeur (L/5)
  46. 1 point
    Bonjour Vous pouvez surtout vous référer un calcul au déversement de l'eurocode 9 sur les structures aluminium Le déversement est un problème mécanique qui ne dépend pas de la construction métallique seule Pour avoir eu cette discussion avec un membre du CTICM il y a peu de temps, il est étrange que les formules de calcul de section mono-symetrique comme un PN n'ont pas été reprise dans la version finale de l'eurocode 3 mais accepté dans la version finale de l'EC9. L'eurocode aluminium, dans l'annexe D de souvenir, défini le calcul des C1 C2 et du moment critique pour plusieurs de section, dont les UPN. Dans tout les cas ces vérifications sont réglementaires Attention cependant au type de sollicitations, les annexes de l'eC3 et de lEC9 sont pour des sections sur deux appuis. Si votre section est en console, vous devrez prendre en compte un moment de torsion uniforme et non uniforme.. Cordialement.
  47. 1 point
    bonjour chers collégues en ce qui concerne l'ourdis en polystirene il y a deja plusieurs usines qui le produise en Algerie : KOLEA, ORAN, il est utilisé et certifié conforme par le CNERIB, les ingénieurs du CTC trouve toujours des choses a redire mais tout est question de points de vue et de negociation. enfin pour la résistance comparer au beton, je pense que l'hourdis sert uniquement de coffrage et non contribue a la résistance d'ensemble de la dalle car meme dans les calcule on considere la dalle comme nervure par les poutrelles et le béton entre les blocs d'hourdis la résistance est uniquement qssuré pqr ces éléments. merci et bonne continuation
  48. 1 point
    intéressant ! j'ai visité leur site (OTP) et j'ai pas trouvé le prix de ce logiciel, quelqu'un a une idée ?
  49. 1 point
    On a le cas de travée soulevée lorsqu'une poutre de grande travée est suivie d'une petite travée. Le moment négatif à l'appui soulève la poutre de petite travée. Pour résoudre ce cas, il faut sectionner lapoutre au niveaude l'appui la réliant à la grande travée( briser la continuité). Ce phénomène agiot jusqu'ux semelles qui sont aussi soulévées. le logiciel augment exagérément les dimensions de lasemelle concernée pour créer un contrepoids. La brisure de la continuité permet aussi de résoudre le problème de semelles soulevées Il en est de même du tirant ( Poteau en traction soulevant la semelle concernée. Salut
  50. 1 point
    Pour tabuler le profil en long sur le fichier piste, il faut s'assurer que la longueur du profil en long est exactement égale à la longueur de l'axe en plan contenu dans le fichier piste (voire supérieure mais pas moins) Ce type de messages est généralement traité comme suit: tu zoom sur le début et la fin du dpl (en ayant le fichier piste ouvert : fichier\projet piste\ouvrir\(chemin du fichier piste).) Puis tu vérifie que les point de départ et de fin coïncide avec les premiers et derniers profils respectivement (utilise interrogation profil terrain) le profil en long (ligne rouge) doit commencer et finir par ces points et là tu pourras tabuler (mettre à jour) Amicalement
This leaderboard is set to Paris/GMT+02:00
×
×
  • Create New...