Aller au contenu
CIVILMANIA

TOP membres


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 08/11/18 in all areas

  1. 1 point
    Bonsoir On ne peut pas juger de la rigidité d'un ensemble d'éléments de l'étage en se basant sur la rigidité d'un seul élément de cet étape qu'est le voile en question Cdt
  2. 1 point
    Bonsoir Je me demande pourquoi vous passez par une conception de semelles filantes entrecroisées ? Est qu'il n'y a pas un moyen pour passer par des semelles isolées rigidifié par des longrines et chaînages ? Généralement la semelle filante est utilisée pour supporter un voile en BA Cdt
  3. 1 point
    Bonjour Comment peut on déduire que la discussion a été complètement détournée alors que la conclusion tombe concrètement avec le contenu de votre message ? Cdt
  4. 1 point
    Bonjour Comme vous le dite : il s'agit d'une ancienne passerelle piétonne !!! une première vérification à faire obligatoirement avant tout calcul théorique est l'expertise et le diagnostic de l'existant : qualité des matériaux, fissures, essai de chargement, etc ... Cdt
  5. 1 point
    Bonjour Le meilleur lien est le document de référence normative (c'est à dire la norme) qui vous explique officiellement comment faire une descente de charge .... Cdt
  6. 1 point
    Bonjour Il y a aussi les fondations dites semi profondes voir fascicule 62 titre V (c'est un ouvrage officiel pour le dimensionnement des fondations) pour de plus amples détails. Cdt
  7. 1 point
    Bonjour Si pour un chantier la commande de sable se fait par camion de 8 ou 16m3 Si pour du bricolage l'ouvrier te dira combien de sacs de sable lui faudra Cdt
  8. 1 point
    Pour les essais au pénétromètre dynamique c'est la même chose. La seule différence réside sur l'expression de qu à savoir (selon DTU 13.12) : Bonne journée
  9. 1 point
    Bonjour Pour de plus amples détails sur le calcul de la contrainte admissible à toute fin utile, par la méthode des essais au cisaillement direct à la boite de casa grande selon DTU 13.12 : Cdt
  10. 1 point
    L'ancrage du bâtiment sera assuré par les pieux des fondations profondes donc pas nécessaire de faire des sous sol
  11. 1 point
    Bonsoir Pour conclure et à part la variante possible de traitement du sol citée plus haut par @Civil Engineer007 deux variantes peuvent être envisager : Variante 1 : réduire le nombre d'étages pour faire passer la contrainte admissible du sol de 1,5bars Variante 2 : garder R+12 en prévoyant un radier général sur fondation profondes et sans sous sol Cdt
  12. 1 point
    Bonjour Si tu veut travailler avec la raideur du sol Il faut demander au laboratoire de faire un sondage carotté au pressiometre de Ménard. La raideur du sol est variable en fonction de la profondeur. Il ne s'agit pas de dimensionnement du structure de chaussée c'est un bâtiment R+12 !!!!!! Cdt
  13. 1 point
    Bonjour Ci après la vérification de la contrainte admissible à 7m de profondeur : CDT
  14. 1 point
    Bonsoir D'après le rapport il y a deux couches de sols de 10m de profondeur chacune la Marne et au dessus les argiles tout deux consistantes et durs !! Les argiles par leurs nature sont des formations imperméables à l'eau et c'est la raison pour laquelle ont les utilisent pour la construction des lacs artificiels et les barrages en terre !! Le dit rapport fait ressortir une nappe d'eau à 5m de profondeur d'où vient cette eau de nappe dans les argiles !???? Cdt
  15. 1 point
    C'est comme un ressort F = Kx F : charge transmise au sol et x : déplacement ou tassement
  16. 1 point
    Bonsoir Les tassements ne sont pas méchants pour un radier général. C'est les tassements différentiels entre semelles isolées qu'il faut limiter. Demain au bureau inchallah je vais te vérifier la contrainte admissible en se basant sur les données du rapport. Cdt
  17. 1 point
    Bonsoir La solution radier général suppose l'existence de deux sous sol !!! Est ce que le maître d'ouvrage et le maître d'œuvre acceptent les deux sous sol ? Cdt
  18. 1 point
    Bjr, Etant donné que la longueur totale du voile est de 5.10m et celle de l'ouverture est de 3.36m alors 2 cas sont possibles : Cas 1 : la liaison entre voile en haut et les 2 piliers est considérer comme encastrée, dans ce cas j'estime que vous aurez des contraintes de cisaillement très importantes au niveau des 2 piliers difficile à équilibrer. Cas 2 : Liaison entre voile du haut et piliers est articulée. Dans ce cas il vaut mieux articuler aussi les pieds des piliers comme ça aucun effort horizontal ne passent aux piliers. Cela suppose que vous avez d'autres éléments assez rigides (voiles ou portiques) qui peuvent assurer le contreventement de votre structure. Pour la faisabilité d'une telle conception, je joint une photo tirée du RPS 2000 pour toute fin utile. cdt
  19. 1 point
    Bonjour Ciblé la résistance du béton revient à cibler la résistance à l'usure Les produits manufacturés à base de ciment sont normalisés par des essais de confirmation de leur qualité qui n'est autre que celle du béton !!! Cdt
  20. 1 point
    Pour compléter la réponse d'ABDOH qui est juste, les pannes sont généralement maintenues dans le sens Z (inertie faible) par des liernes. Si c'est votre cas, sous RSA, vous pouvez ajouter des maintiens latéraux dans les conditions de maintien en flambement. Cordialement, BZK
  21. 1 point
    bonjour le met à la dissposition cour de béton arme du CHEC https://www.4shared.com/office/F5MT8yzw/chec__bton_arm__cours.html https://www.4shared.com/office/RgZSLaRJba/CHEC_BA.html les trois tomes de perchat du CHEC https://www.4shared.com/office/mqXQ4uBx/j_perchat_tome_1.html https://www.4shared.com/office/8X1tVLfL/j_perchat_tome_2.html https://www.4shared.com/office/m-S7fJV6/j_perchat_tome_3.html et petit coup d’œil sur mon site (bibliothèque et feuille de calcul) ici http://geleechristian.wix.com/geleech bonne lecture
  22. 1 point
    bonjour,   Pour ton cas il veut mieux d'ajouter une poutre de rigidité, voir le fichier ci-joint exemple de calcul   bonne chance
  23. 1 point
    Bonjour,   voir sur https://cypecommunit...ou-récupérables   et tapez "encofrados reticulares" dans google, vous trouverez toute sorte de fabricants avec leurs docs produits, certaines en français et anglais.
  24. 1 point
    ci-joint une cinquième note de calcul  (Hangar en charpente métallique ) simplifiée remise déjà et validée par le CTC Est   N.B: cette note de calcul a été établie par un autre Ingénieur   Ing/ G. Amine
  25. 1 point
    la question du compactage à sec a été évoquée dans les années 70 à l'occasion de la réalisation de la route transsaharienne. le problème posé été alors comment réaliser une route traditionnelle alors que pour tout le tronçon qui va de Arak à 200 km au sud de Tamanrasset il y avait même pas assez d'eau pour faire boire les personnes affectées à la réalisation de la route -- ceci Etant du au caractère géologique de la région - zone de formation métamorphique suivi par le socle primaire au alentours de Tam et au manque de précipitation pour alimenter les inferoflux des oueds. j'ai eu moi même à travailler sur ce sujet et à étudier le compactage des arènes granitiques (principaux matériaux de la région) en absence d'eau. le travail se faisait dans les moules Proctor sur table vibrante. l'énergie de compactage étant directement liée au temps de vibration. deux conclusions ont pu être tirées. l'une très favorable puisque la densité sèche était supérieure à celle obtenue par un compactage conventionnel (essai Proctor) la deuxième qui posait de gros problème: le fait que la partie supérieure de l'échantillon restait décompressée. nous avions envisagé de compacter une épaisseur plus grande et de procéder par raclage mais nous avons été déçus puisque chaque fois qu'on procédait à un raclage la couche directement inférieure se décompressait à son tour. plusieurs solutions avaient été évoquées à l'époque ( cloutage -épandage d'un matériau assurant la cohésion en surface etc.. mais aucune n’était réalisable à l’échelle du chantier. en définitive, la route a été réalisée sur se tronçon dans les techniques traditionnelles en transportant de l'eau sur des centaines de Km ce qui a eu pour effet d'avoir une route mal compactée par économie d'eau et ce tronçon s'est dégradé plus rapidement que le premier tronçon réalisé pour lequel l'eau se trouvait en abondance et le matériaux étaient parfaits (courbe granulo de matériaux naturelle inscrite dans le fuseau de référence des graves 0/31.5)
This leaderboard is set to Paris/GMT+02:00
  • Newsletter

    Want to keep up to date with all our latest news and information?

    Sign Up
×