Jump to content
CIVILMANIA

Leaderboard

Popular Content

Showing content with the highest reputation since 09/12/2021 in all areas

  1. Oui sur des micropieux on parle de 80 T max, mais pour des pieux j'ai des charges jusqu'à 400 T sur des projets importants. Je ne vois aucun BE donner des moments d'excentrements lors d'une DDC pour un bâtiment classique non sismique, mais sismique aussi d'ailleurs. Personne ne donne des moments. Je comprends le fait de prévoir quelques tonnes horizontalement pour avoir un peu de marge ou prendre en compte la poussée du vent sur un élément par exemple. Tous les anciens ingés que je connaissais ne fournissaient aucuns moments dans la DDC, uniquement du G, Q et éventuellement un peu de vent
    3 points
  2. Bonsoir, effectivement ce cas des notes de calculs de micropieux se présente souvent. Cependant il ne devrait pas y avoir de débat. Dans une note de calculs de niveau EXE il ne peut pas y avoir de données d'entrée simplement "réputées" être comme ceci ou comme cela ! Cela peut éventuellement s'entendre au stade PRO, mais au stade EXE les données d'entrée et hypothèses de calculs doivent être fixées dans une Note d'Hypothèses Générales (NHG) qui s'impose à tous les intervenants. La note de calcul de l'entreprise est normalement soumise à avis du contrôleur technique et du géotechnicie
    3 points
  3. Du coup, la situation est différente pour toi selon que tu es BE de maitrise d’œuvre ou BE de l'entreprise de GO. A ce stade, c'est plutôt les Moe qu'il faut informer afin qu'ils présentent bien les hypothèses de calcul, et il faut définir dans le CCTP qui doit assumer l'écart d'implantation et la reprise des efforts d'excentrement. En prévenant les entreprises de GO, tu assures ton rôle de conseil, si le devis établi pas l'entreprise de GO précise clairement les hypothèses de dimensionnement : "l'entreprise de GO n'est pas responsable d'un défaut d’implantation des micropieux, même
    2 points
  4. Bonjour, L'excentrement est lié à un problème de tolérance d'exécution sur chantier. La règlementation définit ce qu'il faut respecter : ce sont des tolérances d'exécution : si on est dans la tolérance tout va bien, si on ne l'est pas, il faut refaire... Si la réalisation est dans la tolérance, mais que cela engendre malgré tout un surcout potentiel alors il faut juste savoir qui en fait les frais. Dans le cadre d'un marché de MOe, le BE Structure de Moe peut très bien préciser sur les plans et dans le CCTP : " Les descentes de charges ne tiennent pas compte des excentremen
    1 point
  5. Bonjour, Dans Arche poutre, je rentrerai une poutre avec feuillure d'un seul coté et un moment de torsion linéaire. Mais, ça me parait effectivement indispensable de faire une vérification manuelle du calcul. Bon courage
    1 point
  6. Bonjour, Ca se généralise ? tu as qui comme entreprise Foreo, Temsol, Optisol (juste par curiosité, on effacera les noms après) ? Il y a une différence importante entre ce qui peut être justifié pour les micropieux (souvent juste un tube acier de 70mm de Ø) et ce qui peut l'être pour les pieux. Le raisonnement pour les pieux n'est effectivement pas valable pour les micropieux. Tu ne dois pas avoir 300t de descente de charge sur des micropieux, ou tu en as plusieurs non ? En général, en micropieux, la descente de charge est entre 35t et 75t. Si le cas revient trop souvent, il fau
    1 point
  7. La descente de charge est faite par qui ? "Tolérances d'exécution : La descente de charges est réputée prendre en compte les conséquences des défauts géométriques des micropieux lorsqu'elles restent dans les limites des tolérances de la présente norme ou des normes d'exécution." Pour moi cette phrase signifie tout simplement que celui qui a fait la descente de charge doit tenir compte dans ses calculs d'un excentrement conformément aux limites de tolérance des normes en vigueurs. Donc du moment où les tolérances d'un excentrement possible sont normalisées, il n'y a aucun pb. Le pb se
    1 point
  8. Bonjour, S'il n'y a pas de réponse, c'est surement parce que c'est un cas classique de calcul en flexion + torsion. Ce cas doit être traité dans tous les bons ouvrages de béton armé, soit à l'eurocode, soit au BAEL. Il faut dans un premier temps calculer la poutre en flexion, puis ajouter les armatures nécessaires à reprendre le moment de torsion : §A5.4 du BAEL 91 ou §6.3 de l'eurocode 2. La torsion augmente la section des armatures périphériques et modifie aussi l'espacement des cadres. Le principe de ferraillage : Ferraillage L.pdf Cordialement.
    1 point
  9. Bonjour, Très souvent, un corbeau est une console courte. Une console courte est déterminée simplement selon des critères géométriques (voir eurocode ou BAEL). Un corbeau est un élément saillant de poteau ou de mur. Vous pouvez avoir par exemple une console courte en continuité d'une poutre en béton, on ne parlera pas dans ce cas de corbeau. Cordialement.
    1 point
  10. Il suffit de copier et coller ces images dans autocad ensuite vous déterminez les échelles de correspondance autocad / image. Vous relevez alors les x et y d'un point sur la courbe avec autocad ensuite leur correspondance sur le graphique de l'image.
    1 point
  11. Salut, Mr.Bellamine a raison, ces logiciels sont fait principalement pour la cartographie et non pas pour faire le travail d'un topographe ou bien d'un géométre (levers, implantations....) car ils sans loin d'être précis pour faire ce travail, je parle bien des logiciels SIG seulement (l'acquisition des données par satellites) sinon l'utilisation des drones c'est une autre histoire. Cordialement.
    1 point
  12. bonjour, merci @medeaing pour ces précisions et de nous rappeler des parties de réglement qu'on ne se donne pas toujours la peine de lire. A+
    1 point
  13. Assalamo alykom wa rahmato ALLAHI wa barakatoho Cela dépend du règlement utilisé. Selon l’Eurocode 1, il faut d’abord faire une classification des cloisons. On distingue : - -Cloisons mobiles : qui peuvent être déplacées, ajoutées, supprimées ou reconstruites. - -Cloisons fixes : qui ne peuvent être ni déplacées, ni supprimées ni reconstruites… Et on distingue aussi : - -Cloison lourdes : de poids propre > 3 kN/ml de mur. - -Cloison légères : de poids propre <= 3 kN/ml
    1 point
  14. Nous sommes pas sur la même longueur d'onde. Le sujet parle des images satellites et vous vous parlez de drone Un drone fait le travail à une vingtième de mètres d'altitude par contre un satellite prend ses images à une centaine de kms d'altitude
    1 point
  15. Non monsieur ou vous avez lu ça Pour x et y peut-être, mais le z non
    1 point
  16. Les z satellites ne sont pas précises ils sont donnés à +ou- 20m par rapport à la réalité. Sinon à quoi bon l'intervention d'un géomètre topographe sur le terrain
    1 point
  17. J' en ai fait pas mal de ces calculs en excel, je vais essayer de retrouver. Mais c' est facile à faire. Un truc est de calculer le massif avec G + 1.75 V et vérifier les autres combinaisons.
    1 point
  18. Bonjour, Bravo à @medeaing. Il faudrait un tag "Bravo" en plus du cœur. Pour avoir le bon angle il faut orienter l'appui avec un point se trouvant à 0,0,2.5 :Coupole-indA Model.pdf Il faut affecter l'appui à chaque nœud individuellement et non au contour sinon ça ne fonctionne pas, Robot ne prend pas le bon angle... J'ai créé un groupe avec les nœuds d'appui en utilisant le filtre de sélection, avant de supprimer tous les appuis : ça permet de pour pouvoir les sélectionner autrement qu'en les cliquant un par un. Puis j'ai affecté le nouvel appui aux nœuds à partir du groupé
    1 point
  19. Bonjour, Bien qu'on peut respecter les limites de tolérances d'exécution lors de l'emboitement des buses ou bien qu'on peut utiliser les produits d'étanchéité au niveau des zones d'assemblages, il est toujours judicieux de respecter la pose des buses (emboitement mâle - femelle) par rapport aux sens d'écoulement des eaux, parce qu'avec le temps le produit d'étanchéité perd ses propriétés et donc les grandes fuites d'eaux pourront apparaitre ! Cordialement
    1 point
  20. bonjour, il faut faire la différence entre semelle souple et semelle rigide. les semelle rigides répondent à certains critères de dimensionnement et notamment la hauteur. elles sont calculées généralement par la méthode des bielles. Pour le ferraillage,étant donné le béton de la semelle travaille essentiellement en traction il y aura donc une seule nappa d'armatures à la base de la semelle. lorsque la hauteur de la semelle est importante (+ de 45/50 m) on dispose à la partie supérieure une nappe en treillis soudé destinée essentiellement à lutter contre la fissuration. pou
    1 point
  21. Bonsoir Un mur poids ne nécessite pas d'armatures. C'est son poids qui est déterminant pour sa stabilité au renversement. Le mur est sollicité en flexion composée. Mais étant donné que le poids est déterminant au renversement, l'axe neutre se trouve à l'extérieur de la section droite du mur. C'est à dire la section restera entièrement comprimée. Généralement construit en pierres taillées solution plus économique que celle du béton. La solution béton de masse est déconseillée pour des raisons de comportement rhéologique du béton en masse. Cdlt
    1 point
  22. Version 1.0.0

    193 downloads

    Bonjour, Ci-joint un échantillon de mon ouvrage qui va sortir bientôt pour le bien des étudiants avec un prix raisonnable. Cordialement, Pr. DAHMANI
    1 point
  23. Version 1.0.0

    5,570 downloads

    feuille Dimensionnement du radier
    1 point
  24. Bonjour cher tous. Juste mettre à votre disposition des documents et schémas illustratifs de différents ouvrages en assainissement. 1. BASSIN DE TRANQUILISATION+DEGRILLEUR+DESSABLEUR 2. BATIMENT D'EXPLOITATION 3. BOUCHE D'EGOUT A AVALOIR 4. BOUCHE D'EGOUT A GRILLE 5. BRANCHEMENT PAR CULOTTE PAR TULIPE OU PAR PIQUAGE 6. BRANCHEMENT PARTICULIER 7. CANAL DE COMPTAGE 8. CANIVEAUX 9. CLOTURE 10. CONDUITE CIRCULAIRE 11. DEVERSOIR D'ORAGE 12. DIGUE POUR BASSINS 13. EGOUT OVOIDE 14. ETANG ANAEROBIE+ETNAG FACULTATIF+ETANG DE MATURATION 15. FILTRE A SABLE DRAINE 16. FOSSE SEPTIQUE 17
    1 point
  25. Bonsoir Il y a un joint d'étanchéité jonction mâle femelle. Mais étant donné qui peut y avoir tjrs un défaut de pose mettant en cause l'efficacité du joint d'étanchéité. Il est donc préférable que le sens de l'écoulement de fait dans la direction mâle femelle. Cdt
    1 point
  26. bonjour, si c'est réellement un joint de dilatation il ne concerne pas la semelle. il démarrera au niveau des poteaux. donc ta semelle sera calculée comme une semelle simple avec comme charges celles des poteaux des deux parties de part et d'autre du joint. si les poteaux sont juxtaposés la charge au niveau de chaque file sera la somme des efforts transmis par le poteau de gauche te le poteau de droite.Si les poteaux sont décalés au niveau de chaque poteau, qu'il soit de droite ou de gauche tu prendras la valeur du poteau concerné. OuAllahou A3lam A+
    1 point
  27. Bonjour Premièrement, il faut qu'on parle le même langage, le cas étudier ici s’agit d’est une poutre et pas une bande noyée Deuxièmement le ferraillage choisit ici doivent être au minimum 3 barres par lit au lieu deux ; car b=25 cm, et pour le coffrage je crois pas que la flèche passera. Si vous avez des contraintes architecturales dans la retombée je vous propose d'augmenter la largeur par exemple b=30 ou 35 cm au lieu de 25 cm
    1 point
  28. On a de l'effort tranchant dès qu'on a une charge qui arrive sur la poutre. Les barres bateaux sont à mettre uniquement lorsque la charge amenée sur la poutre se trouve en-dessous de la fibre neutre, c'est à dire en partie basse de la poutre, c'est le cas typique d'une poutre 20x50h qui s'appuie sur une poutre 20x60h. Les 2 poutres ont la même arase supérieure. Donc la charge de poutre 20x50h arrive en bas de la poutre 20x60h, donc il faut des barres bateaux. C'est vraiment le point à comprendre. Les barres bateaux ont le rôle exact de remonter "ponctuellement" la charge en partie haute d
    1 point
  29. bonjour, avant toute chose il faut faire la différence entre longrines et poutre de redressement. la poutre de redressement est placée en bas de la semelle et est destinée à reprendre le moment du à l’excentricité du poteau par rapport au CDG de la semelle. la longrine par contre , a un autre rôle. celui de relier les poteaux entre eux et limiter la longueur de flambement de avant-poteaux et des poteaux. ainsi dans le schéma proposé, les PR proposées sont inutiles par contre celles prévues en pointillé sont indispensables. A+
    1 point
  30. Bonjour, Je vous propose une méthode simple pour créer le plancher corps creux: créer une nouvelle épaisseur comme montré dans la figure suivante(on modélise les poutrelles et la dalle de compression): Après on charge ce plancher par le poids du corps creux parce que il n'est pas pris dans la modélisation. avec cette méthode on évite du créer la liaison rigide du plancher. slts.
    1 point
  31. Il n'est pas utile de modéliser la dalle d'équilibre derrière le PAF. Le moment de la dalle en porte à faux vient des charges qui sont sur le porte à faux. Il suffit de modéliser la dalle en PAF puis de mettre un encastrement. Le moment ainsi obtenu permet de calculer la section d'aciers.
    1 point
  32. bonjour, pour votre passerelle d'inconnection entre deux batiments,les longerons peuvent être en UPE,ou IPE,selon sollicitations,d'autre part il faut prévoir un point fixe d'un coté du batiment,et de l'autre appui un appui mobile(dilatation),d'autre part il faudra disposer de solives(entretoises) et d'un contreventement horizontal pour la reprise au vent et éventuellement le sèisme.Le dimensionnement des longerons,doivent respecter la condition de flèche et principalement d'éviter la résonnance(marche des personnes)L'eurocode 3,stipule d'être égal ou supérieure a 3 Hz(oscillation verticale),c
    1 point
  33. bonsoir, un mur plaqué, est un panneaux rigide vertical en béton armé encastré a sa base qui prend appuis sur les poteaux ( appuis simple) c'est pour cela quand l'appel encore le voile adossé, son rôle c'est de transmettre les effort de poussée aux poteaux et le diaphragme c'est la raison pour la quelle on ne doit pas le charger jusqu'au coulage du plancher pour que l'ensemble reprend les efforts horizontales pas uniquement les poteaux et vu que ce mur plaqué n'est pas solidaire de la structure, il ne participe pas dans le contreventement. souvent son utilité est pour retenir les remblai dan
    1 point
  34. Voici une note de calculs de quelques ouvrages en béton armé 1.Dalot_triple ELS 2.Dalot_double ELS 3.Dalot_simple ELS 4.Dalot triple ELU 5.Dalot_double ELU 6.Dalot_simple ELU 7.Calsul_Buse_Q1000_ELS 8.Caniveau 9.Regard_100x200 10.Canal_425x175 PIEDS DROIT PETIT BAIN TERRE.xls - 4shared.com- Bonne lecture à tous et à toutes
    1 point
  35. Julie R!!!!!!! ! comment vous faite pour poster un tel message!!!! avant de savoir calculé es ce que tu sais c'est quoi la flexion - composée!!!
    -1 points
  36. Bonjour Ce n'est pas mes positions qui sont dures mais le fait d'entendre la vérité qui soit dure. Cordialement
    -1 points
This leaderboard is set to Paris/GMT+02:00
×
×
  • Create New...