Aller au contenu
CIVILMANIA

TOP membres


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 06/18/18 in all areas

  1. 1 point
    Rebonjour Vous étes encore, je pense un élève ingénieur c'est à dire au stade d'apprentissage. La meilleur façon pour présenter votre travail est de ne pas tenir compte de cet effet défavorable mais de le prouver au juré en suivant les étapes une à une et c'est une valeur ajoutée pertinente pour avoir une bonne note !!!!! Cdt
  2. 1 point
    Rebonjour Monsieur Donc les cas les plus defavorable pour les éléments c’est : 1) la voile doit être étudier à long terme c'est à dire quand le tassement est réalisé au dessous du tablete. 2) la tablette est etudier aussi pour le cas le plus défavorable c’est de la étudier à long terme quand le tassement du sol au dessous d’elle est réalisé 3) le talon il faut l’étudier à court terme pour prendre en consideration les chargement au dessus du tablette avant la realisation du tassement du sol 1 qui est au dessous de la tablette j’espere que mon raisonnement est correcte par ce que si non je veux pas présenter mon projet merci
  3. 1 point
    Bonjour Oui mais dans la mesure où la contrainte de compression ou précisément la déformation limite en compression dans le béton due à la prise en compte de l'effort axial n'est pas dépassée (voir la théorie des pivots en calcul BA) !!!!!! Maintenant pour vous faciliter le chemin de cette méthodologie ci après un résumé des étapes de calcul à en tenir compte : Etape 1 : Situation du mur avant travaux de réalisation de la tablette : parties d'ouvrages existants "Patin + rideau tronçon BC" : Il faut faire les calculs dans cette situation d'avant achèvement des travaux Etape 2 : Situation du mur une fois la tablette est réalisée (tronçon du rideau AB non réalisé) : le remblai sous la tablette n'est pas encore en situation de tassement et il faut prendre en considération le poids propre de la tablette comme une charge uniformément répartie au dessus du remblai 1. Il faut faire un deuxième calcul de cette situation Etape 3 : Situation du mur après réalisation du tronçon AB et du remblai 2 : le remblai sous la tablette n'est pas encore en situation de tassement "pas de moment d'encastrement de la tablette au mur ni effort axial : le tassement du remblai 1 n'est pas encore actif". C'est la même situation que l'Etape 2 mais avec ajout de l'effet de la poussée due au remblai 2 au dessus de la tablette Etape 4 : Situation à moyen et long terme pour laquelle le tassement du remblai 1 au dessous de la tablette est prononcé !!! Dans ce cas de figure l'effort axial et le moment d'encastrement au mur dû à la tablette en situation de console agissent !! Quel est donc l'Etape la plus défavorable ? Personne ne pourra te donner une réponse justifiée à cette question !! Le seul moyen pour justifier le mur est de suivre les calculs étape par étape. Et peut être le livre ne traite qu'une des étapes sus visées et ça dépend des auteurs. Cdt
  4. 1 point
    Bonjour Ouiiiiii, Mais comment votre logiciel procède à cette mise à jour de la rigidité ???????? Tout les logiciels de calcul de structure ou autres possèdent un manuel d'utilisation (user guide) et un manuel de références techniques qui d'écrit les méthodes et procédés de calcul spécifiques. Les logiciels de calcul de structure ne sont pas des jeux d'enfants. Il faut tjrs et c'est la règle d'or consulté leurs manuels d'utilisation !!! Les logiciels qui ne possèdent pas de manuels d'utilisation et de références techniques de préférence à ne pas en faire confiance !!!! Au titre d'exemple : tout les logiciels du SETRA ont des manuels d'utilisation et de références techniques qui d'écrivent en détail les méthodes de calcul avec des exemples d'application commentés !!!! Cdt
  5. 1 point
    Bonsoir Le livre n'est ni un Coran ni une Bible c'est un ouvrage qui vous oriente pour vous faciliter le chemin de compréhension etc ... Maintenant pour vous permettre de sortir de ce cercle embêtant qui vous empêche de réfléchir au delà de ce qui se trouve dans les livres je te propose de faire le calcul avec et sans force axiale et de me présenter votre méthodologie pour examen À vous lire
  6. 1 point
    Bonjour 2 et 2,45m c'est des valeurs relativement voisines. Par conséquent, si pour 2m on divise par 250 pour limiter la flèche pour 2,45 en supposant que c'est linéaire il faut diviser par 2,45x250/2. Mais comme mentionné au BAEL c'est le CCTP qui devra normalement tranché Cdt
  7. 1 point
    Bonjour La dernière version intègre désormais l'ICTAVSA pour les itinéraires de type AU70, AU90 etAU110. Merci de me faire part de vos éventuelles remarques ou suggestions.
  8. 1 point
    La page du livre que tu m'a posté avec ma réponse de ce matin prend en considération cet aspect !!!!!!! Tu lis attentivement ce que j'ai dit depuis ce matin ou non ? Nous somme des ingénieurs càd des profils doté d'un esprit d'analyse critique et par conséquent, l'étude des deux variantes que je vient de te proposer est le seul chemin pour vous satisfaire. Pour moi ce sujet est consommé Cdt
  9. 1 point
    Il s'en suit quant réalité c'est l'équation différentielle suivante qui domine : Cdt
  10. 1 point
    Rebonjour Un Complément : Ici l'inertie de la section d'abscisse x est celle du béton seul. En réalité même si la géométrie de la section est constante le long de x, l'inertie réelle de l'élément de structure en tenant compte des armatures est variable en fonction de x !!! c'est à dire il faut prendre en considération l'Inertie de la section homogénéisée en utilisant le coefficient d'équivalence acier ordinaire/béton = 15 ou alors acier précontraint/béton = 5. En pratique on ne fait pas ce calcul. Et cela veut dire que : Si V(x) est la flèche théorique calculée pour la section du béton seul, la flèche réelle Vr(x) de l'élément de structure en BA est tel que : V(x) > Vr(x) !!! Cdt
  11. 1 point
    Bonjour Oui c'est un calcul purement RDM formulé par l'équation différentielle suivante : Cdt
  12. 1 point
    pour un R+2 la periode est trop grande T=0.97 s est trop grande.il faut la verifier .cordialement.
  13. 1 point
    mais le diagramme de fleche me dit que je n’ai pas de traction cote du remblai : que voulez vous dire par celà ? C'est le signe du moment fléchissant qui vous indiquera la partie tendue de votre section et non la flèche !!!! les contraintes normales au niveau de la section sont dues au moment fléchissant !!!! Ici juste avant, le moment est + la section est tendue du côté remblai et juste après, le moment est - la section est tendue du côté vide Cdt
  14. 1 point
    https://www.keller-france.com/techniques/procedes/colonnes-ballastees
  15. 1 point
    Bonjour Comme convenu ci après la suite à ce sujet de formation La deuxième partie du tutoriel
  16. 1 point
    Je te répondrai ultérieurement en détaille et dans la mesure du possible à cette question pour trancher définitivement A+
  17. 1 point
    Bonsoir Même si la traversée n'a pas une faible portée en partant des lignes d'influence on peut avoir ce cas de figure surtout pour des charges roulantes sur une poutre continue dans ce cas les sections de la dite poutre continue sont sollicitées en deux moments extrêmes + et - Cdt
  18. 1 point
    Bonsoir Si tu veux bien nous poster les plans de structure de votre maison s'ils sont disponibles. Si non je te conseille de réaliser une expertise de l'existant par un organisme agréé avant d'agir. Murs porteurs ou non c'est le relevé structurel et le diagnostic de l'existant qui le précisera Cdt
  19. 1 point
    Pour revenir pour le calcul du pation et du talon concernant le mur de soutènement,il faut tenir compte du diagramme au sol-moins les charges,et l'on calcul ces éléments en flexion cordialement gérard demeusy
  20. 1 point

    Version 1.0.0

    497 téléchargements

    Bonjour, Ci-joint un support de cours bien détaillé sur Robot avec un exemple d'application. Bonne lecture, Pr. Dahmani
  21. 1 point
    Bonjour, SALAAM 'alaykoum La différence c'est: le type de système; si poteau poutre en général pas de chaînage et si murs porteurs mettre des chaînages; Ou l'élancement des murs en hauteur ou la longueur et ce quel que soit le système: pour une hauteur au delà de 3 m par exemple, il est obligatoire de diviser le mur par un chaînage horizontal pour en limiter la hauteur non maintenue par des éléments capable de reprendre de la traction (en béton armé ); Pour la longueur, c'est le même principe avec les raidisseurs verticaux. Ou encore la rigidification des nus de baie (autour d'une porte, fenêtre, bouche d'aération...) sachant qu'au niveau de ces zones on a des singularités (angles) en maçonnerie non maintenue, il peut en résulter une distribution non homogène des efforts de compression et même des tractions selon le principe des bielles et tirants, donc il faudra aussi armer(d'où la présence de raidisseurs à ces niveaux parfois); à moins que les agglos ou briques utilisés sont certifier pouvoir véhiculer convenablement les forces. WALLÂHOU A'LAM
  22. 1 point

    Version 1.0.0

    189 téléchargements

    Un livre que je trouve intéressant qui traite des ouvrages en béton armé...à vous !
  23. 1 point
    voici un petit exemple d'une étude d'alimentation en eau potable d'un lotissement N.B : les éléments du dossiers ne correspondent pas au même projet , ils sont donnés juste au titre d'exemple ETUDE AEP LOTISSEMENT.rar
  24. 1 point
    Non sans RDV ; les jours de réception sont dimanche et mercredi matin ,mais le dossier a fournir il se trouve sur leurs site c'est pas la peine de vous dérangez alors que la paperasse est mentionnee sur le site ministère ,mais il faut attendre au moins 7 a 8mois pour que votre agrément soit prêt ;bien sur les ingénieurs ne montrent aucune réaction vis a vis de ce retard ,le dossier que vous allez fournir tel que attestations non affiliation a C.N.A.S et C.A.S.N.O.S. et même attestation de non activité vont être expiré après ces 8 ou 9 mois ils vont vous demandez de les refaire et Mrs dames les ingénieurs acceptent ça de bon cœur et refont ce dossier avec tout le calme du monde, je paris que je suis la seule qui a déposé une plaint adresse a Mr le ministre dénonçant l'attitude du bureau agrément ing GC ;après une grande dispute avec les responsable ,si les ing réclament leurs droit on n'en serait pas là.
  25. 1 point
    salut pour réussir l'importation du fichier il faut suivre les étapes suivantes: -placer le premier plan de coffrage à importer dans un fichier dxf en choisissant un repère fixe(se repère sera utilisé pour l'importation des autres plan de coffrage -importez le rez de chaussée ou le sous sol du fichier dxf dans arch ossature -retournez au mème fichier dxf et effacez le premier plan sans effacer le repère que vous avez choisie et placer le deuxième plan à importer en respectant la superposition des plans du coffrage -importez le deuxième plan de coffrage dans arch ossature en créant un nouveau étage et en utilisant le mème fichier dxf que vous avez modifié -terminez l'importation des autres étages par le même principe
This leaderboard is set to Paris/GMT+02:00
×