Jump to content
CIVILMANIA

Leaderboard

Popular Content

Showing content with the highest reputation since 04/04/2021 in all areas

  1. Bonjour, Absolument pas d'accord, d'autant plus que le corps creux n'étant pas étanche entre élément, il n'a aucun intérêt dans l'isolation acoustique (un trou minuscule suffit à flinguer une isolation acoustique soignée : donc pas de traversées de plancher non traitées). Pour les planchers, 2 principes : - isolation aux bruits aérien : loi de masse, le plus lourd est le mieux, sans tenir compte du corps creux qui n'apporte rien si les éléments ne sont pas parfaitement jointifs, le 15+5 et donc normalement plus performant que le 16+4. - isolation aux bruits d'impact (les ta
    1 point
  2. bonjour, le corps creux, contenant beaucoup plus d'air que la dalle de compression, il est évident que plus la hauteur du corps creux sera grande plus l'isolation sera élevée. A+
    1 point
  3. bonjour, Oui absolument sauf si la surface en 15+5 est trop petite par rapport à celle de 10+5.dans ce as, pour des raisons d'économie on adoptera des épaisseurs différentes, à condition que sur le plan architectural il n'y a pas de souci -hauteur sous plafond différente dans une même pièce. OuAllahou A3lam A+e
    1 point
  4. Bonjour sel ma90 Pour ma part (et à la rigueur) j'opterais de le 15+5 parce que même si au final le plancher a la même hauteur, le 15+5 est plus et plus un plancher a de la masse meilleur est l'isolation . Mais concrètement, la différence étant d'un centimètre cela ne fait pas une grande différence. Bonne continuation
    1 point
  5. on a 15+11+4 = 30cm brut + 2.5x2 = 35cm fini poids brique 8 = a kg, sa hauteur h1 , poids brique 12 = b kg ,sa hauteur h2 hauteur du mur H, soit P1= Poids BRUT du mur = (2x a x n1 + 2xb x n2), pour une largeur de 50cm avec n1=H/h1 , n2=H/h2 poids du mur fini P2= P1 + enduit,revêtement ... en kg ici on aura un poids total du mur , mais une chose est omise c'est la largeur du mur 35cm qu'on doit prendre en compte dans la répartition de la charge je me fait comprendre on a la même composition du mur mais avec une largeur de 15+11+ 14 + 2.5x2 = 45c
    1 point
  6. Bonjour en ajout à ce qu'a dit notre ami FRIDJALI il faut prendre le poids d'un mur fini (y compris enduits , mortier, revêtements... ) Attention aussi à penser à répartir la charge du mur au ml bon courage
    1 point
  7. bonjour, il faut éviter de publier le même post dans différentes rubriques.cela écrase inutilement les posts précédents. Merci A+
    1 point
  8. bonjour, les murs double cloisons sont en général des murs extérieurs et sont supportés par ds poutres.ils impliquent à ces poutres une charge linéique et non surfacique. pour l'évaluation de la charge, tu prends directement dans le document officiel portant chages et surcharges.ou tu prends le pois au m d'une cloison en brique de 15 en m² à laquelle tu ajoutes le pois au m d'une cloison en brique de 10 en m² , tu multiplies par la hauteur du mur et tu as ta charge par ml de poutre. OUAllahou A3lam A+
    1 point
  9. Bonsoir ingénieur Abassi, À Mon humble avis pour s'assurer de la stabilité du bâtiment, au premier coup d'œil on recourt à la statique. Je m'explique : hormis les problème relatif aux sol, toute structure Isostatique ou hyperstatique est stable. Il suffit tt simplement de vérifier le degré d'hyperstaticite de la structure en général et des appuis en particulier pour s'en rendre compte. ( Généralement on se retrouve tjr avec des structures incroyablement hyperstatique !) Bonne continuation.
    1 point
  10. Bien le bonsoir à vous Tenzer. La majoration des charges des poteaux est en quelque sorte un raccourci pour évaluer rapidement (avec une précision relativement bonne) les charges des poteaux supportant une poutre continue en fonction des longueurs des travé de la dite poutre. C'est vrai que l'idéal serait de trouver les réactions aux appuis pour avoir une précision des charges que reprend chaque poteau, mais franchement celà (sans logiciel) prend un temps fou, d'où voilà l'intérêt d'une telle méthode. Les poteaux des rives sont les poteaux extrême de la poutre continue ( ce sont
    1 point
  11. Bonjour , Effectivement l'armature principale est l'inférieure, mais pour la fissuration je préfère ajouter une armature supérieure qui doit être aussi ancrée , du coup on revient à la solution avec cadres. Vue que cet escalier c'est du "design" il doit être visible, l'optimisation est plutôt dans le diamètre des barres et l'epaisseur du béton pour avoir le max de capacité. Celui qui le veut, il doit payer le prix. Moi je préfère des cadres (comme une chaine.) Il se calcule comme un escalier avec paillasse, l'armature inférieure est la même , la difficulté réside
    1 point
  12. Bonjour, Pour la France, voir site du CSTB. La méthode de calcul des planchers collaborant est décrite dans l'avis technique du bac concerné. 1. La page du CSTB concernant ce bac : par exemple le cofraplus 60 : https://evaluation.cstb.fr/fr/avis-technique/detail/3-15-800/ 2. L'avis technique : https://construction.arcelormittal.com/myspace/medias/sys_master/amc-media/amc-media/h8b/ha4/8911928655902/DTA-3-15-800-Cofraplus-60.pdf 3. Il faut également aller voir ce qui ce passe dans "Document général téléchargeable" (en haut à gauche de la page ouverte en 1.), le groupe c
    1 point
  13. Bonjour, Ci-joint un fichier excel réalisé par un étudiant, pour l'étude au vent sous RNV2013. Bonne lecture!!! Etude Climatique RNVA2013.xlsx
    1 point
  14. Voici ma contribution: A. Radier dalle C'est un radier avec épaisseur uniforme avec ou sans console; ici les armatures sont constituées de quadrillage sérée; la largeur(surface) du radier est fonction des charges appliquées et de la contrainte admissible du sol Avantages -Aucune difficulté de coffrage, seul le pourtour est à coffrer; -Facilité de mise en oeuvre du béton; -possibilité de renforcer les sections du béton au droit des appuis Incovenient -Ne convient qu'aux petites emprises de batiment(masse importante dubéton); -Moins économique pour des tres grands
    1 point
  15. bonjour, tu vas sur le site de Mr Christian Gelée , dans la rubrique livres il y a des manuels de TM. c'est des vieux livres mais tu connaîtras la terminologie et les principes d'approche pour les dimensionnements et les calculs. Bon courage A+
    1 point
  16. AUTODESK REVIT STRUCTURE Topic de présentation 1. Objet Ceci est un topic de présentation de Revit Structure. Pourquoi ? Parceque Revit est un logiciel très puissant orienté vers le BIM. Le BIM signifie "Building Information Modeling" (BIM Wikipédia), cela signifie que vous rentrez les informations de la structure dans le logiciel. C'est une philosophie complétement différente d'Autocad où vous deviez dessiner des traits "bêtement". Le BIM est l'avenir dans le bâtiment que vous le vouliez ou non. Regardez la direction que prennent les grands éditeurs de logiciels : Autode
    1 point
  17. Bonsoir اخويا هاد العرنسية لي تبليتوا بها قضات على هاد الجيل
    1 point
  18. Quoi que j'opterai jamais a ce genre de solution, ... Un massif de 3x7x7 n est plus flexible, c'est meme pas necessaire de chercher un feraillage, c'est un bloc indeformable. Par contre, il faudra un feraillage minimum d'anti fissuration (cf. ADTS) , par contre il faudra verifier si les platines de pause du pylone sur beton sont assez suffisante pour eviter l'ecrasement localisé (et par la suite fissuration par exces de compression du massif sous ces platines) ... Le debord aussi a assurer vis-a-vis de la bielle d'ecrasement aux coins doit etre suffisant (le debord).
    1 point
  19. Pour le calcul des radiers 2 méthodes sont pratiquées dans la profession : - Méthode simplifiée : Il concerne les radiers rigides (entraxes des éléments porteurs verticaux < Pi*longueur élastique/2). on suppose une répartition linéaire des contraintes (uniforme, triangulaire ou trapézoïdale) puis on clacul le radier comme un plancher renversé s'appuyant sur les éléments verticaux et horizontaux (nervures du radier) et chargé par la réaction du sol. - Méthode avancée : modéliser le sol par des appuis élastiques de raideur k (coefficient de westergraad). Ce coefficient est fourni n
    1 point
  20. Bonjour à mon avis, pour éviter des radiers de grandes épaisseur, nous mettons des radier nervurer , qu'est équivalent à un radier classique +longrines d'épaisseur plus grand que celui de radier. - donc, il faut d'abord calculer la charge /ml sur les longrines ----- en suite : calcul B.A classique des longrines sur appui élastique linéaire Kv , ( sur logiciel arche ou robot ) . - et pour le radier , il faut d'abord voir l'espacement que tu as prévu entre les longrines , et le calculer comme une poutre continue (plus défavorable ). bon courage
    1 point
  21. Voir ci-dessous , excel fait par Mr THONIER en accés libre , N° 107 http://www.egfbtp.com/technique/programmes-calcul-beton-arme-0
    1 point
  22. bonjour, Si on interprète correctement le DTU et notamment son article 5.6.3, ce dernier n'impose pas de joints de dilatation pour les dallages couverts, c'est à dire pour ceux soumis à une faible variation de température. Ainsi, un hangar couvert mais ayant des façades ouvertes, comme on peut le voir souvent pour des bâtiments abritant des machines agricoles par exemple, ne devrait pas être considérée comme couvert. Pour répondre à votre question, et en supposant qu'il s'agit d'un dallage non armé (ce n'est pas précisé dans votre question), l'espacement entre joints de retrait sera fo
    1 point
  23. bonjour, Je vous rappelle que la conception des ossatures porteuses doit faire l'objet d'un calcul technico-économique. La question que vous auriez du poser ici Mr. est ' pourquoi choisit-on dans la majorité des cas la petite portée?? bon la réponse est simple: car c'est le choix le plus économique: je vous rappelle aussi que l’épaisseur des planchers dépend essentiellement de la portée de ceux-ci d'ou le choix de la petite portée. doit-on soumettre impérativement à cette 'règle'??? Non Monsieur, parfois et face surtout à des contraintes architecturales, on se trouve obliger de chois
    1 point
  24. Pour un batiment contreventé par voile , voila la solution 20121114101051.pdf
    1 point
  25. Bonjour tigroux Pour le calcul de ton massif(radier) tu le considère comme un plancher renversé appuyé par les points de fixation de la machine et les charge sont les réaction (contrainte de sol). Concernant le scellement des rails dans le radier , il faut soit souder des pattes ou bien noyer carrement le profilé dans le béton, mais il faut faire des trous dans ces derniers pour passer des ferrallage (barres HA traversants les rails dans la partie noyée ). En l'occurence pour éviter les vibrations ,il va falloir des appuis anti-vibratiles , qui peuvent amortir ces vibrations. Bon co
    1 point
  26. Many people are still mixing between Architect and Engineer where it shouldn't be that way. Generally both are involved in building design and its construction. Architect means a person who studied engineering in order to put his/her imagination/art/concept in a mathmatical model that can be built or constructed paying attention to all related details linked with that structure such as electrical, mechanical, HVAC, interior, traffic and parking, etc... However, Architect is combining all those disciplines togather to come up with a full comprehensive concpet about the desired strcutre, n
    1 point
  27. bonjour, Je rejoins l'avis de Mr Bisudi Bazola Aimé. Vous pouvez traiter ce dallage comme un dallage routier sous réserve que le spécifications du AMitre d'Ouvrage puissent être respectées. Sinon application du DTU 13.3 partie 1 sous réserve de respecter les conditions de poinçonnement. Mais dans tous les cas, vous ne pouvez pas utiliser Robot car vous ne pourrez pas justifier de la valeur du coefficient K.
    -1 points
This leaderboard is set to Paris/GMT+02:00
×
×
  • Create New...