Jump to content
CIVILMANIA

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 11/11/2019 in all areas

  1. 2 points
    Salaam 3alaykoum C'est bien une méthode d'analyse basée sur la théorie élastique champs de contraintes : si tu parles de la méthode qui donne un "mappage à isoligne"(chemin des contraintes en traction et compression) elle se base sur la science des milieux continus, si tu veux c'est la méthode que l'on utilise pour l'analyse des contraintes dans le sol en cours de géotechnique pour faire plus simple avec un milieu découpé en petits carrés sur lesquels s'appliiquent des contraintes de compression et de traction. pour la méthode BT, c'est plus simple et justement utilise le cheminement des contraintes sous forme de treilli plan. question ferraillage c'est juste plus de précision d'une méthode à l'autre. Et robot est un logiciel et les machines ne comprennent et ne peuvent appliquer strictement aucune de ces deux méthodes, c'est pourquoi la méthode des milieux continus a été transformée pour donner une méthode compatible avec les applications logiciels : la méthode des éléments finis faisant appel à un calcul matriciel. Composé oui c'est possible, dévié, je ne pense pas puisque le model BT est un model monoplan alors que la flexion déviée à moins de la ramener à un cas à 1 dimension par vecteur résultant, est multiplan. Noeuds : vérification par calcul, pile de pont avec appui néoprène, appui simple de constructions préfabriquée, etc. Pour les poutres-voiles, justement il s'agit d'un élément à comportement intermédiare entre un élément analytique (ou d'analyse) type barre et un élément type surfacique (2D) et qui a la particularité de surbir une sollicitation au niveau des appuis pareils à un voile poinçonné latéralement au bords, le considérer comme une poutre ne donnerait pas de bon résultats. WALLAAHOU A3LAM
  2. 1 point
    le terme danger a un sens en genie civil il est parametré et pris en consideration dans les calcul c'est seulement apres calcul qu'on peux donner un avis technique ..mais pas avec des jolies paroles
  3. 1 point

    Version 1.0.0

    17 downloads

    Bonjour, Ci-joint un recueil d'exercices corrigés en construction métallique. Bonne lecture, Pr. DAHMANI
  4. 1 point
    C'est la méthode proposée dans un message antécédent.Dans les photos que tu as montré,il a été ajouté la masse de l'eau liquide contenue qui bouge simultanément avec les parois pour la détermination des modes obtenus. Donc ton point de départ , c'est de déterminer les masses selon la hauteur et par la suite tu les ajoutes dans ton modèle.Et attention au fait qu'il s'agit d'une paroi rigide ou flexible.
  5. 1 point
    Malheureusement ce n'est pas possible de l’intégrer directement dans le logiciel. Il faut les calculer manuellement et les introduire comme des forces ponctuelles ou réparties.
  6. 1 point
    bonjour, le rapport dont tu parles est un rapport technique adressé à la compagnie d'assurance par le CTC qui se porte garant sur l’exécution correcte des travaux. cependant c'est pas pour autant un PV de réception de l'ouvrage qui lui est établi en présence de tous les intervenants das l'acte de bâtir et qui stipule que les travaux "objet d u contrat ....... établi entre ... ( Mo ) et ..entrepreneur sont achevés et ont été réalisés dans les règles de l'art et ne font l'objet d'aucune réserve suspensive... contrairement à l'assurance décennale la réception provisoire marque le délai de la garantie qui, lui, est en général d'une année et porte sur l'ensemble des travaux objet du contrat alors que l'assurance décennale couvre uniquement les dégâts causés au GO et au clos et couvert. ci-joint un lien qui permettra de comprendre l’étendue de l'assurance décennale OuAllaou A3lam A+ https://www.cna.dz/En-savoir-plus/Assurances-obligatoires/Les-assurances-des-responsabilites-du-domaine-de-la-construction#r7
  7. 1 point
    Alors bonne continuation, j'espère que tout se passera bien In chaa ALLAAH SVP si ça ne vous dérange pas elle s'appelle comment votre entreprise?
  8. 1 point
    J'ai parcouru votre document, et merci encore il est très intéressant bien que fatiguant , et je le conseil vivement au membre du forum pour ceux qui font charpente métallique! Et Selon ce qui est dit je pense qu'il s'agira d'aligner le contreventement dans le même plan que les pannes (ainsi la toiture est encore plus rigide) et non les traverses puisque la première option dit que le système de contreventement se trouve dans le plan des traverses, ce qui est généralement le cas le plus connu en tout cas. WALLAAHOU A3LAM
  9. 1 point
    C'est étonnant, les charges appliquées sont vraiment très importantes. au moins, il va te falloir une section en T ayant une hauteur de 100 cm et une largeur de 40cm...
  10. 1 point
    La masse totale c'est la somme de toutes les masses de ta structure : poteaux..poutres...couvertures...pont roulant....C'est le poids propre. Pour la raideur,en premier lieu tu peux ne considérer que les poteaux puisque tous les éléments sont supportés par eux.Si tu les considère encastrés,la raideur unitaire est égale à 12 EI/l3. La raideur totale c'est la somme des toutes les raideurs unitaires liées à chaque poteau.
  11. 1 point
    L’impulsion se passe dans un temps très court avant que la structure ne se mobilise en totalité.En effet,avant t1 la structure n'a pas encore achevé sa période T pour avoir le mouvement maximal.Donc pour un t1/T, il est nécessaire de prendre le maximal entre "D+après" et "D+pendant".
  12. 1 point
    Bonjour LAJOIE; La base du calcul dynamique est que la force induite par l’excitation dynamique est équilibrée par les forces élastiques liées aux rigidités dans la structure, les forces d’inertie en relation avec les masses et les forces d’amortissement conditionnées par le mécanisme de dissipation de l’énergie injectée par le séisme à la structure. C’est le principe fondamental de la dynamique (PFD). Ainsi pour le calcul sismique, à chaque instant t pendant un intervalle de temps, le système (masse, rigidité, amortissement) est supposé ayant une base fixe et soumis à la force : masse multipliée par l’accélération au sol dépendante du temps (accélrogramme) Pour le calcul dynamique linéaire élastique, on remplace l’accélorogramme par le spectre de réponse désignant l’amplification de l’accélération au sol en fonction de la période de la structure ne dépendant que de sa masse et rigidité. De ce fait, pour résoudre le système il y a deux façons de faire : 1) Ne pas tenir compte du spectre de réponse : on calcule les efforts internes, les déplacements, les contraintes on assimilant le séisme à une force extérieure équivalente qu’il faut appliquer statiquement. La donnée fondamentale qu’il faut avoir c’est l’accélération maximale à prendre en considération et le problème sera complétement résolu. 2) Tenir compte du spectre de réponse: dans ce cas on se ramène à un modèle dit brochette à plusieurs degrés de libertés (N DDL) qui sont généralement les déplacements horizontaux dans le plan suivant X ou Y. On détermine les fréquences de vibration et les modes qui y sont liés. Pour un mode donné, les masses oscillent autour de la position d’équilibre avec la même fréquence. Par la suite, il y a des étapes à suivre avant d’avoir les efforts et les déplacements finaux. Pour les avantages et les inconvénients, en plus des variables non maîtrisables qui rentrent dans les données de chaque méthode, on peut dire que la deuxième méthode est plus détaillée et elle est plus proche de la réalité du comportement de la structure quand on cherche une analyse plus affinée. La première méthode, quant à elle, est plus rapide et elle donne une idée dans la phase initiale de la conception.
  13. 1 point
    bonjour ici vous avez un spectre si vous travaillez avec sap2000 ou etabs ou robobat il faux injecter ton specter pour la methode modale il faux faire une analyse avec le solveur skyline. bon courage
  14. 1 point
    Bonjour A partir de l'équation de la déformée d'une poutre simplement appuyée de longueur L, soumise à une charge ponctuelle Q repérée à gauche et à droite par a et b telque a+b=L, vous déduisez par superposition de chacune des charges appliquée, la déformée de la poutre (ne pas oublier de superposée aussi le poids propre de la poutre : charge uniformément répartie). Le maximum de cette déformée est limité à 2cm (flèche). Ceci vous conduira à EI = une valeur numérique où E est le module d'young différé du béton fonction de sa résistance caractéristique et I moment d'inertie de la section égal à bh^3/12 : b largeur de la poutre et h sa hauteur delà vous avez une idée sur l'expression de h ... ! Cdt
  15. 1 point

    Version 1.0.0

    11 downloads

    Extrait de l'ouvrage de Mr DAHMANI.pdf
  16. 1 point
    Pourtant j'ai retiré mon intervention, mais je contribue encore. C'est tard mnt mais si tu peux nous informer. Y'a deux poutres en console une horizontale en haut de cette dalle et l'autre verticale vers le bas. Tu peux créer une poutre plate dans la dalle à 45° et puis porter le reste du PF sur cette poutre. Si les consoles n'existe pas tu peux limiter cette poutre entre le poteaux à coté (fig 2). Dans les deux cas vaux mieux avoir des dalles pleines en arrière pour encastrer le PF
  17. 1 point
    bonjour, bien vu @ahmed. j'avais en tète de proposer cette solution mais j'ai été coiffé au poteau. A+
  18. 1 point
    Extrait de l'ouvrage de Mr DAHMANI2.pdf Voir le fichier Extrait de l'ouvrage de Mr DAHMANI2.pdf Contributeur lahlou dahmani Soumis 11/14/19 Catégorie Support de cours  
  19. 1 point
    Restauration et renforcement des poteaux en béton armé : Les cas : • Remarque des fissures fines. • Éclatement extérieur du béton. • Écrasement du béton. • Besoins architecturaux : o Redésigne qui nécessite une élimination d’un poteau ou plusieurs. o Ajouter des étages dans la construction. Qui en résultent : • Surcharge (le poteau ne supporte pas les charges et le poids ajoutées). • Besoins de répartitions des charges. Solution :  Parmi les solutions les plus adaptées : -Renforcement de la structure par le chemisage des poteaux. Le chemisage des poteaux : Un procédé classique dont l’efficacité a été largement vérifiée par l’expérience, consiste à chemiser l’élément en augmentant sa section par la mise en œuvre d’une armature en place et réaliser le bétonnage par coulage ou pompage. La mise en œuvre : • Marquer les poteaux sur chantier. • Placer des supports métalliques ou en bois pour répartir les charges. • Casser la couverture extérieure des poteaux endommagés. • Dévoiler l’armature des poteaux. • Placer la nouvelle armature(les cadres et les barres dont leurs designs dépendent la section ajoutée et le pourcentage d’armature). • fixer l’armature et faire la connexion entre la nouvelle et l’ancienne armature pour faire repartir les charges verticales sur la nouvelle. Comment faire la connexion : • planter des trous dans béton interne du poteau et les nettoyer avec un compresseur pour éliminer les déchets. • Placer et coller les connecteurs par l’injection de la colle è haute adhérence Acier-Béton comme SIKA ANCHROFIX dans les trous. • Couler le béton en ajoutant un adjuvant pour augmenter son adhérence tel que SIKALATEX. ARCHITECTE: DILMI Rebiha
  20. 1 point
    Salaam 3alaykoum précisions supplémentaires enrichissantes! Merci beaucoup!
  21. 1 point
    C'est étrange, honnêtement je n'avais pas vu "le + pm" et c'est effectivement CORRECTE toutes mes excuses M. Bellamine.
  22. 1 point
    Mais non pas de poteaux, ne voyez vous pas que vous avez deux poteaux que vous pouvez relier par une poutre et ainsi obtenir une dalle triangulaire ferraillée à 45° orientation sud est de votre plan et à partir duquel vous obtiendrez un porte-à-faux de portée tout à fait maitrisable?! encore mieu si votre poutre fait usage de certaine technologie telle que le métal ou la précontrainte elle pourrait même être noyée ou presque, le reste c'est de travailler le revêtement architectural sous dalle pour rattrapper sa retombée et la dissimuler sous de belles formes, et le tour est joué! WALLAAHOU A3LAM
  23. 1 point
    Bonjour la tribu, Les groupes ont été créés en vu de faire la connaissance de nouveaux collaborateurs du domaine et consolider d'avantage nos réseaux professionnels. Donc je propose qu'on commence par se présenter pour animer le groupe. A vos claviers
  24. 1 point
    bonjour, je pense avoir déja donné un avis à ce sujet dans un post précédent. voici la copie bonjour, a moi avis il n'y a aucune note de calcul à fournir.les regards peuvent jouer plusieurs rôles. ( de visite, de branchement etc.). je suppose que les dimensions adoptées par les hydrauliciens découlent de l’expérience et de l'usage.leur section étant supérieure à celle des conduites ils assureront certainement le transit) donc en dehors du coté financier le problème ne se pose pas. ce n'est que mon avis. ouAllou A3lam A+
  25. 1 point
    C'est résolu ou pas encore? J'ai un exemple détaillé à te fournir.
  26. 1 point
    Si le rayon du demi cercle de la dalle ne dépasse pas 1.50 m, vous pouvez optez pour une épaisseur égale à 0.15 m, et la dalle sera ferraillé par des barres de T12 espacées de 15 cm, dans les deux directions et dans les deux nappes.
  27. 1 point

    Version 1.0.0

    245 downloads

    bjr tlm; voici un logiciel de calcul de dallage industriel conformement au DTU 13.3 bonne reception
  28. 1 point
    Copier directement ce lien,et vous aurez (sans mot de passe) un excellent article sur les normes géotechniques en Algérie. http://docs.google.com/viewer?a=v&q=cac ... messages=0
  29. 1 point
    bonjour, mieux vaut tard que jamais .si tu n'as toujours pas télécharger ce fichier il suffit de copie l'adresse dans le moteur de recherche . Bonne chance A+
  30. 1 point
    mise en station et nivellement..... http://www.whycos.org/fck_editor/upload/File/Volta-pdfs/Formation_topographie_nivellement.pdf
  31. 1 point
    Bonjour les structures anti explosion fait partie des ouvrages militaires... donc peux de doc... mais tu peux faire des supos en calculant les ouvrages aux chocs voir eurocode 1 à ce sujet. pour rappel tu peux voir le sujet déja traité ici ##calcul à l'explosif##
  32. 1 point
    bonsoir, comme tous travaux routiers le revêtement superficiel répond à une réglementation. il existe donc certainement, au Maroc une norme régissant ces travaux. à titre indicatif , un soin particulier doit être porté pour la qualité du support ( couche de base pour chaussée neuve ou revêtement défectueux pour chaussée ancienne.) la présence d'une couche d'imprégnation pour chaussée neuve o d'une couche d'accrochage sur vieille chaussée. la qualité des gravillons -très durs et très anguleux-- bonne adhérence au liant choisi- la qualité et le dosage en liant pour chaque couche.bonne température de mise en oeuvre. Voici quelques éléments de réponse à tes interrogations. OuAllahou A3lam A+
  33. 1 point

    Version 1.0.0

    20 downloads

    5a9d650d15bef_Autocad3DguidederfrenceWwW.VosBooks.com.pdf
  34. 1 point
    bonsoir, comme c'est demandé si gentiment voici la norme en question bonne lecture A+ P94-156.PDF
  35. 1 point
    Regarde ceci : Et selon les vitesses :
  36. 1 point
    Si tu travailles sur un cas réel ..on pourrait discuter avec vous les calculs...
  37. 1 point
    voici quelque DTR Algeriens pour vous yeux :)   1. REGLES D'EXCUTION DES TRAVAUX DE CUNSTRUCTION D'OUVRAGES EN BETON 2010 - BE 2.1 -   http://www.4shared.com/office/Wga0I_gPce/127382090-dtr-be21.html   2.METHODES DE CALCULE DES FONDATIONS PROFONDES  BC 2.33.1   http://www.4shared.com/office/ALr0wdhMce/190127943-Methodes-de-Calcul-D.html   3.METHODES DE CALCULE DES FONDATIONS PROFONDES  BC 2.33.2   http://www.4shared.com/office/ALr0wdhMce/190127943-Methodes-de-Calcul-D.html   4.CONCEPTION ET MISE EN OEUVRE DES TRAVAUX DE VRD   http://www.4shared.com/office/TTh-9F5Vba/248356130-dtr-vrd.html   5.REGLES DE CONCEPTION ET DE CALCUL DES STRUCTURES EN ACIER ''CM 97'' BC 2.44   http://www.4shared.com/office/XxQrtuE1ce/245248611-DTR-BC-2-44-CCM-97.html   6.TRAVAUX D'ETANCHEITE DES TOITURES TERRASSES ET TOITURES INCLINEES ''SUPPORT MACONNERIE''  E 4.1   http://www.4shared.com/office/lO9lO4S6ce/227400169-DTR-E4-1.html       Cordialement
  38. 1 point
    bonsoir je cherche un document qui peut m'aider à dimensionner un mur de soutènement à contrefort ! aidez moi svp !!
  39. 1 point
    Bonjour Mohammed Considère un fut poteau comme la partie comprise entre la face supérieure de ta semelle et la face supérieure de ton sous pavement. Il est souvent utile et à biens des égard d'agrandir la section du fut par rapport à celui du poteau (cela repartie d'autant mieux la répartition des efforts du poteau sur la semelle). Pour la hauteur à ne pas dépasser je pense pour ma part (et je peux me tromper) que cette hauteur serait limité par les caractéristiques de flambement du fut poteau (Bien que le fut étant pré comprimé par le sol alentour pourrait être plus résistant) Bonne continuation
  40. 1 point
    C’est quoi un fut de Poteau ? Quelle est la hauteur à ne pas dépasser entre la sous face de la semelle et la sous face des longrines ? Que faut-il faire si cette distance est dépassée ?
  41. 1 point
    bonjour est ce que quelqu'un peut nous fournir un exemple de calcul à suivre
  42. 1 point
    bonsoir, l'indice de concassage permet de déterminer la proportion de gravillons entièrement concassés par rapport à une quantité totale de gravillons. lorsque l'on procède au concassage, si on parle d'un matériaux de faible grosseur ( tout venant d'oued en général) les petits graviers contenus dans le TVO peuvent ne pas être fractionnés- il vont passer directement entre les mâchoires du concasseur et se retrouver au tamis avec leur forme initiale ( arrondi) l'essai consiste à prélever une certaine quantité de gravillons et de compter manuellement le nombre de graviers restés intacts et le comparer au nombre total de graillons dans la quantité prélevée OuAllah Oua3lam A+
  43. 1 point
    Bonjours, Vous trouverai ci-joint la méthode de dimensionnement de la plomberie et l'assainissement avec un exemple d'application. bon courage à tous. Cordialement. plom +assainis.rar
  44. 1 point
    selon un article du journal liberté Fonction Salaire moyen net (en DA) Premier ministre 450 000 Ministre 300 000 Député 300 000 P-DG de Sonatrach + de 450 000 P-DG d’une banque publique 250 000 à 300 000 DG d’une banque privée 1 000 000 Directeur d’une société privée 300 000 à 500 000 P-DG d’une entreprise publique de production 100 000 Médecin résident de la 1re année 63 200 Médecin résident de 2e année 70 200 Médecin résident de 3e année 73 700 Médecin résident de 4e et 5e années 80 800 Médecin généraliste débutant 53 000 Médecin généraliste (20 ans d’expérience) 80 000 Médecin spécialiste 120 000 Enseignant du primaire (débutant) 28 000 Enseignant du secondaire (débutant) 32 000 Agent d’APC (20 ans d’expérience) 23 000 Pilote de ligne 180 000 Steward/hôtesse 50 000 Technicien supérieur aéronautique 53 000 Cadre moyen banque privée 100 000 à 150 000 Cadre moyen banque publique 75 000 Cadre supérieur banque privée 300 000 à 400 000 Cadre supérieur banque publique 100 000 à 150 000 Journaliste rédacteur 30 000 Journaliste Chef de rubrique 50 000 à 60 000 Ingénieur débutant à Sonatrach 60 000 Ingénieur (ancien) à Sonatrach + de 100 000 Prof à la fac en fin de carrière 200 000 Prof à la fac 15 ans de carrière 150 000 Maître de conférences début de carrière 95 000 Maître de conférences mi-carrière 120 000 Maître assistant début de carrière 55 000 Maître assistant mi-carrière 70 000
  45. 1 point
    pour faire simple le gravier est un mélange de gravillons dont la taille est comprise entre deux diamètres conventionnels. on parlera de gravier 3/8 , 8/16, 15/25, etc. ces chiffres indiquent en premier le diamètre du tamis qui retient tous les gravillons et en deuxième lieu le diamètre du tamis qui laisserait passer tous les éléments. la gravellette ou gravette designe du gravier 2/5 ou 3/5 qu'on appelle aussi grain de riz. la grave est plutôt un mélange contenant tous les éléments y compris des Eléments fins; on parlera de grave 0/20, 0/25, 0/31,5 etc OuAllah ou a3lam A+
  46. 1 point
    A mon avis l'avant-métré est ce qui ce fait sur la base des plans alors que le métré se fait sur le chantier en mesurant les parties d'ouvrages réalisées.ce métré servira à l'établissement des attachements. l'avant métré est établi par le BET et sert à l'établissement du D.E.Q le métré est établi par l'entreprise et verfié par le BET sur chantier (on parle d'attachement contradictoire) il servira à l'établissement des attachements qui seront la base des décomptes accompagnant la situation des travaux ( document de base pour le paiement de l'entreprise) A+
  47. 1 point
    bonjour, J'apprécie les interventions faites par Florian B. Toutefois, dans les zones sismiques, les voiles du sous sol participe au contreventement et de ce fait il faut prendre en considération les efforts sismiques et c'est là que les choses se compliquent. comment procéder dans de tel cas ?! Une autre chose lorsque vous dites que si le sous est ancré dans le sol alors c'est pas la peine de vérifier le glissement alors je comprend que vous comptez mobiliser la butée du sol. Je ne suis pas d'accord avec vous pour 2 raisons : - Rien ne nous assure que ce sol sera toujours là ! - Même si ce sol reste, on ne peut pas compter sur la butée car elle est mobilisée après un grand déplacement qui peut même dépasser les limites admissibles.
  48. 1 point
    Rebonjour, Pour les charges d'exploitations, elle est a calculée de la même manière que les charges du à la poussée des terres, avec le coefficient Ka. La différence, est que le chargement est identique le long du mur et non pas de forme triangulaire augmentant avec la profondeur. Le ferraillage ST35 et ST10 parait cohérent, mais pour un mur de 2m, le ST35 parait un peu fort. Et pour ce qui est de votre citation du livre, il faut différencier stabilité générale du batiment et stabilité locale. Globalement, comme je l'ais dit plus haut, les forces dues à la poussée des terres vont s'annuler, donc il est courant pour la plupart des batiments, de ne pas mettre la poussée des terres dans l'étude de la stabilité globale du bâtiment. Par contre, cela n'êmpeche pas le voile de sous-sol d'être soumis à un effort de flexion. Donc localement (pour l'étude de l'élément BA), la poussée des terres est bien à prendre en compte, et pour ma part, ce n'est pas une action que je néglige. J'espère avoir répondu à vos question. Florian.
  49. 0 points
    Je donne une réponse négative, revoyez un peu le circuit de transmission des charges, c'est un effondrement inévitable et indiscutable! Celà n'est guère possible, désolé! WALLAAHOU A3LAM Je donne une réponse négative, revoyez un peu le circuit de transmission des charges, c'est un effondrement inévitable et indiscutable! Celà n'est guère possible, désolé! WALLAAHOU A3LAM
This leaderboard is set to Paris/GMT+01:00
×
×
  • Create New...