Jump to content
CIVILMANIA

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 01/18/2020 in all areas

  1. 2 points
    Bonjour, Ci-joint le lien de téléchargement de mon ouvrage intitulé: " Calcul des éléments de construction métallique selon l'Eurocode 3" https://www.gcalgerie.com/calcul-des-elements-de-constructions-metalliques-selon-leurocode-3/ Bonne lecture.
  2. 2 points
    Veuillez trouver ci-joint ce fichier qui contient une note de calcul d'une étude de mur de soutènement, bon lecture NOTE DE CALCUL mur de souténement-Mazagran.docx
  3. 1 point
    Bonjour, Si votre traverse est une section simple (ex IPE), vous pouvez procédez de cette manière, en sélectionnant la traverse dans "adjoning members", (barres aboutissants). Or ici c'est une poutre treillis. vous avez du sélectionner une barre constituant votre treillis, d'où la valeur très élevée obtenue. Pour que ca soit cohérent, il faut rentrer manuellement l'inertie équivalente d'une section moyenne de votre poutre treillis. BZK
  4. 1 point
    aha okay moi je suis étudiante, c'est vrai que dans l'université on étudie tout mais lorsqu'on vient a faire un projet complet c'est tout à fait différent je suis entrain d'étudier différente variante de charpente métallique avec pont roulant : portique ame pleine , treillis et PRS jusqu'a maintenant je sais bien l'âme pleine et le treillis il me reste le prs si vous voulez mon email est engineer.lajoie@hotmail.com on peut echanger des idees et des questions
  5. 1 point
    Je ne suis pas étudiante. Je suis fonctionnaire en tant qu’ingénieur structures . Sauf que moi j'ai fait un diplôme général en génie civil , j'ai vu un peu de tout, je me sus pas spécialisée et là dans cette entreprise , ils font beaucoup plus de la construction métallique et moi pendant mon cursus universitaire j'ai eu seulement un module en construction métallique ou l'on a appris les généralités.
  6. 1 point
    Merci @Lajoie pour votre retour. Vous êtes un membre exceptionnel dans ce groupe , j'aime tous ce que vous postez ,j'apprends beaucoup grâce à vos sujets. pour la structure que j'ai jointe à mon message, c'est un tutoriel que j'ai trouvé sur youtube , Je suis en train d'apprendre donc j'ai reproduit exactement ce qu’il a fait .
  7. 1 point
    en faite c'est préférable que tous vos supports soit articulé le faite de rendre les support du poteaux principales encastre cela conduit a faire augmenter les semelles et en plus c'est plus complexe de le rendre bien encastré dans votre cas je remarque bien que vous pouvez les faire tout articule en ce qui concerne les potelets ils sont articulés à la base car de 1 les potelest ne sont pas supports 2 il sont juste mise pour prendre le vent sur pignon et le transmet au contreventement horizontal et de nouveau selon ce que mon prof ma dit : l'encastrement ce n'est pas preferable au charpente metallique sauf si vous avez un radier au niveau du fondation
  8. 1 point
    Tout à fait. Pour la charpente métallique la NV 65 modifiée 2009 est compatible avec la norme de calcul acier CM66 + additif 80 BZK
  9. 1 point
    bonjour, c'est bien ce que je disais.Robot t'a donné la section maximale pour reprendre le moment le plus important. donc si tu ajoutes des jarrets ils sont inutiles. la section max (pour ton cas IPE 750) est celle qu'il faut aux endroits les plus sollicités. pour une traverse encastrée au poteau, ces zones seront les encastrement ( liaison poutre-poteau et la mi-travée( liaison entre les deux demi-traverses. OuAllahou A3lam A+
  10. 1 point
    Bonjour, Veuillez trouver ci-joint un exemple d'étude au vent d'un bâtiment industriel et d'un bâtiment à étage multiples selon RNV2013. Bonne lecture, Pr. DAHMANI ETUDE AU VENT.rar
  11. 1 point
    bonjour, l'ajout d'un jarret intervient pour reprendre un moment trop grand dans une section. le fait que Robot te redonne la même section en acier ( IPE 750) cela veut dire que ce profilé est suffisant pour reprendre les moments les plus forts dans ta traverse. : le jarret 'est pas nécessaire.tu peux donc utiliser un profilé plus petit avec des jarrets aux endroits sensibles. OuAllahou A3lam A+
  12. 1 point
    Bonjour, Ce n'est autre que l'exemple d'application du chapitre 4 (Calcul des pannes) de mon ouvrage intitulé: Calcul des éléments de constructions métalliques selon l'Eurocode3". Bonne lecture.
  13. 1 point
    Non, vous n'avez pas de continuité de milieu. Vous avez simplement réalisé un assemblage qui par l'intermédiaire de la barre peut transmettre un effort de traction et par l'appui d'une face du béton sur l'autre, peut transmettre une compression. Au sens de l'Eurocode, vous n'avez pas de recouvrement entre les barres 1 et 3 puisque le tube vient s'interposer entre les deux. Au sens strict du terme, cette disposition n'est pas visée par l'Eurocode. C'est pour cela qu'en France, cette disposition doit être visée soit par un Avis Technique, soit par un cahier des charges approuvé par un laboratoire agrée ou par un bureau de contrôle. Ankrobox ne correspond pas à ce que j'avais connu à l'époque et désolé, je n'ai pas gardé de documentation.
  14. 1 point
    bonjour, Oui c'est possible mais je pense que le nombre de codes attribués sera plus réduit que pour un CCi. OuAllahou A3lam A+
  15. 1 point
    Bonjour, Le schéma A est celui le plus utilisé (quasiment toujours). Couramment les potelets sont positionnés dans la continuité des poutres de compression (appelés aussi buton ou montant) du poutre au vent (contreventement de toiture). Dans de tel cas, l'effort du vent est transmis directement des potelets au poutre au vent. Dans certains cas, les potelets sont décalés par rapport aux noeuds du poutre au vent dans ce cas, l'effort du vent est transmis à la traverse puis au poutre au vent ce qui fait travailler la traverse à la flexion déviée et pourra par conséquent nous obliger à revoir à la hausse le dimensionnement de la traverse (choix non économique). J'espère que j'étais assez clair. cdt
  16. 1 point
    Plus de détail ici : https://forums.autodesk.com/t5/robot-structural-analysis/barres-en-traction-type-de-calcul/td-p/4961046 La non linéarité est liée seulement à la non sommation des cas simples entre eux pour générer les combinaisons. Vous restez dans les hypothèses de la mécanique habituelles : petits déformations...
  17. 1 point
    Je pensais à une solution identique avec des tubes Embeco mais je n'ai pas reussi à retrouver la marque sur Internet. Peut-être que cela n'existe plus. L'avantage est que ce système avait un cahier des charges validé par la SOCOTEC et donc le système était validé pour les assurances. Pour les tubes, je n'ai trouvé rien de tel et n'oubliez pas que les longueurs de scellement ne sont données par l'Eurocode uniquement que pour des barres d'acier conforme à l'EN10080, ce qui est loin d'être le cas pour ces tubes.
  18. 1 point
    Bonjour, Pour moi, si la longueur d'ancrage de la barre 3 est assez grand, oui elle assure le recouvrement avec la barre 1. Les bielles de compression entre ces 2 barres se feront bien lorsque la barre 3 sera en traction. La gaine en acier peut être un ankrobox qui posséde des rugosités importantes pour transmettre les efforts aux béton correctement.
  19. 1 point
    bonjour, j'ai besoin d'une note da calcule détaillé d'un mur de soutenement urgent merci infiniment
  20. 1 point
    Dire qu'un sol est hétérogène ça veux dire qu'il contient plusieurs fractions granulaires allant du plus fin au plus gros, et qui ne peut pas être à granulometrie discontinue. Exemple du sol avec une proportion argileuse et marneuse. Généralement un sol hétérogène c'est celui qui contient plusieurs types de sol de différents natures, pouvant avoir différents comportement d'un point de vue mécanique et hydraulique.
  21. 1 point
    bonjour, de façon générale on parle de sol hétérogène lorsque , par exemple sous un même bâtiment les caractéristiques du sol sont différentes d'un endroit à un autre. OuAllahou a3lam A+
  22. 1 point
    bonjour, pour les pannes faitières le cas A est le bon,pour ce qui est des potelets... Les potelets sont le plus souvent des profilés en I ou H destinés à rigidifier la clôture (bardage) et résister aux efforts horizontaux du vent. Leurs caractéristiques varient en fonction de la nature du bardage (en maçonnerie ou en tôle ondulée) et de la hauteur de la construction. Ils sont considérés comme articulés dans les deux extrémités. Le Potelet, travaille à la flexion sous l’action de l’effort du vent provenant du bardage et des lisses, et à la compression sous l’effet de son poids propre, du poids du bardage et des lisses qui lui est associé, et de ce fait fonctionne à la flexion composé
  23. 1 point
    Salaam 3alaykoum Vous avez RDM6 (sur l'image), vous pouvez obtenir la forme du diagramme facilement après vous pourrez comparer avec un calcul manuel. WALLAAHOU A3LAM
  24. 1 point
    Bonsoir, dejà c'est bon avec une épaisseur de 15cm; et je suis d'accord avec toi par bon sens et rationalité de prendre une section de 3cm²/ml
  25. 1 point
    la reference de la formule pour le prédimmensionnement de la dalle pleine en console (l/12+7) svp
  26. 1 point
    Merci Bisudi Bazola Aimé en réalité les barres qui solidarise la dalle avec les longrines sont cisaillées a cause de Multi-façonage, donc est ce que je peut piquer la dalle et la longrine et refaire les attentes ou la démolire et refaire la dalle?
  27. 1 point
    Salut Je partage avec vous mon nouveau tutoriel de réalisation de levé topographique et tracé routier en se basant uniquement sur des outils informatiques comme Sas Planet, Global Mapper, EarthExplorer et Covadis. J'attends vos remarques techniques et j'ouvre la discussion.
  28. 1 point
    bonsoir, je te parle en connaissance de causes il y a quelques années j'ai fait un dossier pour avoir un agrément alors que j'étais encore en activité au niveau de l'université de Annaba. mon dossier est passé à la commission et a eu un avis favorable j'ai été convoqué pour retiré mon attestation et là il faut fournir une attestation de fonction hic!!!) je l'ai fournie et on m'a dit lorsque vous cesserais de travailler venez prendre votre attestation - il faut être libre de tout engagement pour pouvoir exercer comme ingénieur agrée pat le ministère de l’habitat. par contre je connais ps mal de monde qui font des expertises pour la justice ( expert judiciaire). OuAllahou A3lam A+
  29. 1 point
    Salaam 3alaykum Cela fait plaisir de voir un cas qui m'a fait souffrir dans le passé Mais ton cas est beaucoup plus simple, ta poutre de rigidité et ta longrine se touchent pratiquement donc tu peux tout simplement les fusionner et prolonger donc l'arase de ta poutre de rigidité jusqu'à ce qu'elle coincide avec celle de ta longrine, ensuite supprimer ta longrine et ainsi tu aura une seule grande poutre en T et ta structure aura une rigidité qui lui donnera une santé dont tu me dira des nouvelles car tes poteaux seront quasi totalement encastré avec une telle rigité et pour couronner le tout moins de ferraillage et moins de calculs. Maintenant je t'offre une question que tu pourrais résoudre dans le temps avant que cela ne te fasse souffrir comme moi : si tu avais entre l'arase sup de ta poutre de semelle et l'arase inf de ta longrine une distance de 50 cm, que ferais tu? WALLAAHOU A3LAM
  30. 1 point
    Salaam 3alaykoum Les sols élastiques sont des sols susceptibles des déformations importantes (tassement etc) : argile et dols argileux ou autres à mouture fine. Aussi en-dehors de ces sols, il y a les charges d'ordre sismiques qui peuvent faire qu'un sol ait cet aspect même si ce n'est pas sa nature. Le dimensionnement sur sol élastique implique donc la présence de ce genre de sols, sinon dimensionner comme appui élastique est je pense une perte de temps inutile . WALLAAHOU A3LAM
  31. 1 point
    Salaam 3alaykoum C'est assez complexe mais Pour simplifier tu pourrais faire ceci avec A1 charges au dessus de la longrine murs et poids longrine comme soulevé par M. Fridjali et A2 charge en dessous et donc du sol calculé en multipliant la largeur bw par Q et tu l'obtient en kN/m bw largeur section longrine Q portance sol A avec r en exposant la charge linéaire de calcul final (dimensionnante) résultante de la différence entre A1 et A2 Tes appuis à voir encastrés ou pas mais configuration isostatique préférable. ************** Ensuite ayant A1 et A2, tu saura si ta poutre longrine va fléchir et dans quel sens car le plus fort entre eux l'emportera pour le sens de la flexion Ensuite tu fais la différence et ce que tu trouvera utilises le comme la charge linéaire de ta poutre à dimensionner et comme c'est une différence tu n'aura pas surdimensionné. WALLAAHOU A3LAM
  32. 1 point
    bonjour, l'attachement sera fait conformément au marché selon le type de marché. pour un marché au métré il faudra prendre toutes les surfaces peintes ( déduction faite des ouvertures)-en principe si les enduits extérieur ont déjà été pris en attachement tu en deduis les peintures sans problème. pour un marché au forfait: si les peintures extérieure sont terminées tu prends les 100% des quantités du marché. si c'est un attachement partiel ( travaux réalisés) il faudra décomposer les quantités du marché en 1000 ième. on évalue ce que représente les travaux réalisés par rapport au total et on affecte un pourcentage. par exemple sur un bâtiment de 5 étage ( R+5) chaque étage représente 1/6 du total soit un pourcentage de 16.67% OUAllahou A3lam A+
  33. 1 point
    Rayad..étapes et documents svp..les agrément sont délivrés également pour option VOA ?
  34. 1 point
    Salut Mon frère ,je mets a votre disposition cette note de calcul qui montre la descente de charge note de calcul pour abri SETIF FINI.docx
  35. 1 point
    Consultez cette chaîne youtube et si vous avez des questions vous pouvez les posés
  36. 1 point
    Bonjour, En batiment au delà de 7 m changer le type de outre en béton précontraint. L’inconvénient c'est la hauteur de la poutre ce qui deviens irréalisable.
  37. 1 point
    Bonjour, PRS=Profilé reconstitué soudé Variable: les sections des âmes et ailes sont de dimensions variables Les profilés classiques du commerce sont réalisés dans des laminoirs ( pas de soudures, section constante ) Les PRS sont réalisés à partir de tôles découpées et assemblées par soudures. Les PRS permettent de réaliser des poutres dont les sections sont variables suivant les efforts et de réaliser des poutres de grandes dimensions pour les ponts
  38. 1 point
    bonjour le gros béton est genaralement nois dosé que le béton ordinaire, le dosage varrie entre 150 à 250 kg/m3 si ce gros béton est destiné pour rattraper le bon sol, il faut s'assurer que sa reistance est superieure a celle de sol , car c'est cette contraite avec laquelle qu'on dimenssionne les semelles
  39. 1 point
    Bonjour; Si je me rappel bien, tu procède comme suit: 1- tu définie ton joints patterns (define-->joints-->patterns); tu indique le nom de ton patterns bien sur (exemple: pression) 2- tu sélectionne tous les noueds des parois jusqu'au niveau d'eau 3- tu vas au menu déroulant (Assign--> joints--> patterns) une fenêtre s'ouvre ou tu dois indiquer la fonction patterns (Ax+bx+cz+d) dans ton cas tu vas avoir seulement (cz+d); tu sélectionnes d'abord ton patterns que tu as définie (pression); la pression va être assignée automatiquement à tous les nœuds avec une répartition triangulaire en fonction de "Z" 4- la pression que tu as définie est associé aux nœuds, tu dois la transmettre aux éléments "shell" (parois) pour cela, tu sélectionnes les parois, ensuite tu vas au menu déroulant (Assign--> shell--> loads-->pressures) une fenêtre va s'ouvrir, tu sélectionnes ton cas de charge, en suite tu coches (by joints patterns) et tu indique ton patterns (pression), et voila tes pressions sont assigné aux parois! NB: tu fais attention à l'orientation des axes locales des parois (surement tu dois inverser quelques uns!!) Bon courage.
  40. 1 point
    JE PEUT T ENVOYER UNE ÉTUDE COMPLÈTE POUR UN PONT BASCULE DE 80 T
  41. 1 point
    Si le diagramme des contraintes sous la semelle est triangulaire , il faut mettre des armatures superieures , sinon on peut les eviter ( Si c'est la partie superieure de la semelle est tendue alors mettre des armatures superieures car le beton ne resiste pas a la traction c'est aussi simple que ca)
  42. 1 point
    Bonjour, dans ce cas, les moments sur la poutre deviendront surement pas nuls, mais parapport a une poutre biappuiée, ils doivent etre moindres, j'explique : Le phénomene d'interaction poutre voile dépend de la liaison entre ces deux éléments, voire, du dégré de liberté des noeuds de calcul commun à la poutre et au voile. Je prend un exemple simple, lorsque vous faites le calcul d'une poutre encastrée a l'extrimité, vous trouvez Mmax dans le point d'encastrement, pkoi? Les appuis sont des point modélisés par des torseurs (Efforts, Moments) dans les 3 Dimenssions (X,Y et Z), cela induit à avoir 6 paramètre (Fx, Fy, Fz et Mx, My, Mz), ca s'appel un torseur, lorsqu'on libère l'un de ces degré (paramètre), le point (Noeud) ne resiste plus soit aux efforts soit aux moments et/ou les deux, c'est à dire qu'il peut se déplacer ou se déformer. Mais lorsque on le bloque (Régidité), il resiste aux efforts q'il subit à une certaine limite. (entre parentèses : c pa bon d'avoir des structure régides à 100%, néomoins trop souples, mais disant Régides jusqu'à 80%, ca permet de resister plus au seismes) Alors, pour notre poutre qui a été coulée avant 28jour (Avant prise et durcissement du béton du voile), ividament q'elle représente à son axe d'intersection avec le voile "un axe d'encastrement", donc les 6 degrés de liberté sont bloqués, voir ils résistent aux efforts, soit parlant de la poutre soit parlant du voile et cela explique les moments trouvés sur la poutre. En marge (RDM en 2D) : Les appuis simples = (Fx=0, Fy=0, Fz<>0 et Mx=0, My=0, Mz=0) avec (Degré = 0) signifie ne resiste pas Les appuis doubles (Rotules) = (Fx<>0, Fy=0, Fz<>0 et Mx=0, My=0, Mz=0) ...etc Les encastrements = (Fx<>0, Fy=0, Fz<>0 et Mx=0, My<>0, Mz=0) ... etc On peut s'amuser à calculer le torseur pour les 3D. Ci-joint certaines images qui illustrent le phénomène. Cordialement.
  43. 1 point
    ?????? ????? Attention ces règles de calcul des arrêts de barres ne sont applicable que si les trois conditions suivante sont réunis : 1- la charge d´exploitation est au plus égale à la charge permanente. 2- Les charges peuvent être considérées comme uniformément réparties. 3-Les moments sur appui sont pris à leur valeur absolue minimale. Si non dans le cas générale (lorsque ces trois rois conditions ne sont réunis) on doit tracer la courbe enveloppe des moments fléchissant (méthode de Caquot). ? ????? ??? ???? ????
This leaderboard is set to Paris/GMT+01:00
×
×
  • Create New...