Jump to content
CIVILMANIA

montabone

Membres
  • Posts

    240
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    13

montabone last won the day on March 31 2020

montabone had the most liked content!

Experience

  • Fonction
    t
  • Expérience
    Sénior
  • Mes logiciels
    interne

Formation

  • Formation
    Ingénieur

Localisation

  • Pays
    France
  • Ville
    Toulouse

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

montabone's Achievements

Community Regular

Community Regular (8/14)

  • Reacting Well Rare
  • First Post
  • Collaborator Rare
  • Week One Done
  • One Month Later

Recent Badges

77

Reputation

  1. Je rejoints assez PAISOT et Tony-Constest dans leurs raisonnements. Nous sommes dans une logique assurantielle et le rôle de l’État se limite à vérifier que tout ce petit monde respecte les règles du jeux. Demander à des fonctionnaires d'accréditer des Ingénieurs alors que les assurances le font à sa place est tout bénéficie pour lui: il économise des fonctionnaires et ne prend aucune responsabilité puisque ceux sont les assurances qui valident ou pas. C'est la raison pour laquelle je ne vois pas ce que viendrait faire un Ordre des Ingénieurs. En France, la loi fait obligation de recourir à un Architecte dés que l'on dépasse 180m² (voire moins dans certains cas spécifiques) et le conseil de l'Ordre des Architecte vérifie que cette obligation est bien respecté. Ayant travaillé avec certains industriels disposant d'une Ingénierie intégré, les plans étaient fait par les ingénieurs fonction du process de fabrication et ils prenaient un architecte uniquement pour le Permis de construire. N'étant pas soumis à la loi MOP, ils avaient parfaitement le droit de le faire. Cela faisait toujours un peu de travail pour les Archis. En France, le recours à un Ingénieur n'est pas obligatoire mais comme l'ouvrage doit être assuré, aucun assureur ne le prendra en charge si aucun ingénieur n'a présidé à l'étude de structure. Donc, ceux sont bien les assureurs qui se chargent de faire la police.
  2. Pour la France, la réponse est clairement non. Il faut que votre produit bénéficie d'un Avis Technique ou équivalent sinon votre ouvrage ne sera pas couvert par les assurances. Et les bacs collaborant ne sont pas conçu pour ce rôle là.
  3. Je crois que, si vous avez réussi à faire supprimer les jambages par l'entreprise et conserver uniquement les IPE, c'est déjà un bon résultat. Je ne pense pas que rechercher dans cette optique, un BE soit vraiment rentable. Car ce dernier vous prescrira toujours un IPE surtout pour une mission faiblement valorisée. Il ne prendra pas de risque. Je pense que vous avez obtenu le maximum de ce qu'il était possible d'avoir.
  4. Dernier conseil par rapport à ce que vous indique Mr BELLAMINE: tapez plutôt dans un petit BE voire un ingénieur conseil car un BE plus important ne vous répondra même pas (trop lourd à gérer pour des honoraires insuffisants).
  5. Comme vous n’êtes pas dans une zone sismique, et comme indiqué par mes ^prédécesseur, je pense que vous pouvez faire l'économie des jambages. Comme votre maison est un modèle préfabriqué, je comprends mieux maintenant le pourquoi d'un mur en béton. Mais le ferraillage ne devait servir qu'au moment du démoulage (s'il a été coulé à plat) et lors du levage (du camion à la mise en place sur chantier). Donc, le treillis ne doit servir qu'à cela. Les essais au scléromètre et au ferroscan ne coutent pas cher. Pour avoir utilisé l'un et l'autre, c'est facile et rapide à utiliser. Mais, par contre l'interprétation du relevé est tout autre. Le scléromètre ne donne qu'une valeur superficielle et vu le mode de construction, vous pouvez partir sur un béton de 20 MPa de résistance à la compression sans problème. Le scléromètre devrait vous le confirmer et même, je ne serais pas étonné qu'il vous donne une valeur plus élevée. Pour le ferraillage, c'est tout autre. Avec 20 cm de surélévation, vous supprimez le linteau existant. Avec le Ferroscan, vous allez trouver des aciers au-dessus. Mais considérez ces aciers pour les faire travailler comme linteau, je ne suis pas sûr qu'un BE vous suive. Pour ma part, je demanderais un devis au BE pour l'étude BA en supprimant les jambage et en passant peut-être avec un profilé moindre que celui prévu par l'entreprise. Et Faire refaire un devis par l'entreprise, sans les jambages et en lui indiquant qu'un plan BA lui sera fourni. Peut-être que les 2 cumulés seront moins cher que votre prix initial ou alors équivalent. Si c'est équivalent, cela vaut encore le cout car vous aurez l'assurance que votre problème a été visé par un professionnel.
  6. C'est étonnant que pour une maison individuelle, vous vous retrouviez avec un mur en béton banché. Qui n'est pas ferraillé à part pour les linteaux. Vous vous êtes adressés à des professionnels qui vous ont fait des réponses de professionnels: vous supprimez les linteaux, il faut les reconstituer par IPE ou des H. Là ou c'est plus étonnant, c'est la proposition de jambage. Peut-être êtes-vous en zone sismique? Les résultats de votre calcul par MEF ne m'étonnent pas. Mais un professionnel est assujetti à une assurance et cette dernière ne fonctionnera pas s'il s'avère qu'il a validé un calcul avec du béton en traction, interdit par l'Eurocode. Après, vous pouvez trouver un artisan qui travaille sans assurance. Mais à vos risques et périls.
  7. Merci pour l'information. Je me souviens surtout à l'époque des sorties sur imprimante des poutres calculées par Acapulco par rapport aux mêmes sorties sur les logiciels du CACT. C'était le jour et la nuit! A tel point que la 1ière fois, j'avais cru que le plan de ferraillage de la poutre avait été redessiné! Je suis d'accord avec vous: Robot n'a racheté Acapulco et la suite que pour mieux l'enterrer.
  8. Je dirais que c'est une dalle sur 2 appuis, poutre de droite et de gauche.
  9. Bonsoir Tony_contest ACAPULCO calcule aux Eurocodes? je croyais qu'i en était resté au BAEL. Et que même il n'était plus commercialisé depuis leur rachat par feu Robotbat.
  10. Je crois qu'il serait plus raisonnable que vous vous adressiez à un professionnel. La charge utile est ce que l'on appelle la charge d'exploitation. Si vous êtes dans un bâtiment d'habitation, c'est 150daN/m² et dans un bâtiment de bureau 250 daN/m². Donc dans la norme, rien ne correspond à 200kg/m². De plus le coefficient de pondération n'est pas de 1,35 mais de 1,5. Les cloisons sont pris en compte comme charge répartie. Le poids de votre dalle est trop faible sauf s'il s'agit d'un plancher à entrevous. Et enfin, si votre poutre fait 20x40, son poids propre est de 200 dan/ml et non 136. Et d'autres éléments dont je ne vous entretient pas comme le type de revêtement de sol, etc. ... Vous voyez qu'il y a beaucoup d'éléments à reprendre. D’où mon conseil de faire appel à un professionnel.
  11. Non pas d'obligation à ma connaissance. Par contre, si votre ferraillage est long et que vous devez le soulever par grue pour mise en place, cela peut être intéressant de mettre des épingles pour rigidifier la cage de ferraillage. Mais c'est du traitement au cas par cas avec l'entreprise car cela va renchérir le ferraillage.
  12. Autre réponse: la fissuration est un phénomène normal du béton armé. La ségrégation est un phénomène anormal et témoigne d'une mauvaise mise en oeuvre du béton.
  13. Appliquer le théorème de Barré et vous aurez votre réponse.
  14. Je dirais que tout dépend du logiciel et de ce que vous en faites. Prenons 2 exemples pour illustrer mon propos: 1 - Le logiciel de dessin AutoCad Vous dessinez avec et quelque soit le type de rendu, si le crack pose problème, vous vous en apercevrez vite. Donc peu de risque de courir à la catastrophe sauf à refaire ce que vous avez fait. Supposons par exemple qu'à partir d'une certaine taille de fichier, le crack vous empêche d'imprimer ... Et bien, vous êtes bon pour tout recommencer! Mais pas d'autres conséquences. 2 - Logiciel de calcul standard (Graitec, RSA, ...) Là, c'est beaucoup plus délicat. Car supposons que votre logiciel comporte une erreur et que cette erreur ait des conséquences lourdes sur le chantier (nécessité par exemple de refaire une poutre, etc. ....) et bien dans ce cas, tout est pour votre pomme. Votre assurance professionnelle ne jouera pas car dans ce cas vous n'aviez aucune légitimité pour avoir ce logiciel (je rappelle qu'en France, avoir un logiciel cracké est considéré comme du vol!), vous allez donc devoir payer de votre poche les réparations, vous n'allez pas pouvoir appeler en garantie l'éditeur du logiciel fautif et au contraire ce dernier va vous mettre au tribunal et vous allez perdre une 2ième fois! Bref que des problèmes. Le seul intérêt que je vois, est pour faire des calculs de vérification. Je m'explique. Vous avez acquis légalement un premier logiciel de calcul avec lequel vous établissez vos notes de calcul. Supposons que sur un aspect particulier vous ayez un doute sur la validité du calcul, avec une 2ième logiciel de calcul (celui-ci cracké), vous pouvez effectuer un calcul de vérification et si le calcul donne des résultats quasi-identique votre doute est levée. Par contre, si les résultats sont différents, alors vous pouvez prendre contact avec l'éditeur du 1ier logiciel et lui faire part de vos doutes sur la pertinence des résultats trouvés (en omettant bien entendu de lui parler de votre calcul de vérification, puisque vous n'êtes pas sensé avoir ce 2ième logiciel). Si l'éditeur vous confirme le bien fondé de son calcul et que par la suite un sinistre se produit, votre assurance pourra alors le prendre en charge (vous êtes le détenteur officiel du 1ier logiciel) et votre assurance appellera en garantie l'éditeur du logiciel fautif (qui dans ce cas ne pourra pas se retourner contre vous puisque vous l'aviez prévenu!)
  15. Il y a déjà une incohérence dans vos propos. Vous parlez de poutre en Té alors que dessin figurant sur le plan d'Arche est une poutre à talon. Si vous demandez à Robot de calculer une poutre en Té, il ne vous calculera pas une poutre à talon! De plus, les armatures ne sont pas les mêmes: sur le plan Arche, les armatures sont de classe A alors que sur le plan Robot elles sont de classe C. Regardez aussi ce que vous avez mis en classe d'exposition. C'est peut-être cela qui vous fait un défaut.
×
×
  • Create New...