Jump to content
CIVILMANIA
Soufiène Ben Jaballah

Comment Interpréter Les Résultats Des Essais D'écrasement

Recommended Posts

Découvrez RFEM !

Le logiciel de calcul de structures multi-matériaux (béton, acier, bois, verre, …).

Dlubal

RFEM permet le calcul et le dimensionnement de tous types de structures selon plusieurs normes internationales. Idéal pour le travail selon la méthode BIM, il échange des données avec Revit, Autocad, Tekla et aussi dans les formats les plus courants (ifc, dxf, step, stp, iges, sat, …).

Plus de 45 000 utilisateurs dans 80 pays dans le monde font confiance aux logiciels Dlubal.

Profitez maintenant de la version d’essai gratuite de 90 jours pour le tester : https://goo.gl/v40pVp

Il y a 5 heures, Soufiène Ben Jaballah a dit :

bonjour,

L"essai d'écrasement à 28 jours de six éprouvettes à abouti à des résultats de 22MPa à 41 MPa. Quelle est la valeur à prendre en compte pour voir ci les résultats sont bons.

Merci

Bonjour

Si tu veut citer les six résultats des six éprouvettes

Cdt

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, Soufiène Ben Jaballah a dit :

Merci pour vous

La valeur contractuelle est 28 MPa, la valeur prise comme hypothèse de calcul Fc28=23MPa.

Les six valeurs sont: 22.756-23.407-25.674-27.077-35.288-40.229.

Cordialement

 

Bonsoir

La valeur contractuelle est normalement une résistance caractéristique. Es ce bien votre cas ?

Est ce que les valeurs citées des six éprouvettes ont le même âge ? 

Je ne pense pas, probablement une erreur d'identification des éprouvettes dans votre salle de conservation

Cdt

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

Est ce que la comparaison se fait entre la moyenne des résultats et la valeur contractuelle ou il faut que toutes les valeurs des essais d’écrasement des éprouvettes soient supérieures à la contrainte contractuelle?

Notamment que le cahier e charge stipule ceci "Les essais à 28 jours doivent donner une résistance au moins égale à la résistance exigée".

  • L’interprétation de l'entreprise c'est qu' il faut comparer avec la moyenne des résultats.
  • L’interprétation du Maître de l'ouvrage la comparaison se fait avec toutes les valeurs.  

 

Cordialement

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

Soit fck la résistance caractéristique spécifiée par le cahier de charge.

Selon la norme française la résistance caractéristique par définition est une valeur correspondant à une probabilité de risque de 5%. C'est à dire sur l'ensemble du béton de l'ouvrage on accepte 5% de valeurs moyennes sur éprouvettes de prélèvement inférieures à fck.

Toute fois, aucune des valeurs de la population des 5% ne devra être inférieure à la résistance vraie en BET càd 0,85fck/gamab. Dans le cas contraire une vérification devra se faire par un calcul inverse en partant des armatures existantes et d'une évaluation de la résistance du béton in situ.

Selon la norme française sur les bétons hydrauliques. Pour un nombre de trois éprouvettes, les critères de conformité sont comme suit :

Critère 1 : aucune valeur individuelle des trois éprouvettes ne doit être inférieure à fck-4

Critère 2 : la moyenne des trois éprouvettes doit être supérieure à fck+4

Cdt

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 18 heures, Soufiène Ben Jaballah a dit :

Merci pour vous

La valeur contractuelle est 28 MPa, la valeur prise comme hypothèse de calcul Fc28=23MPa.

Les six valeurs sont: 22.756-23.407-25.674-27.077-35.288-40.229.

Cordialement

 

Rebonjour

Je reviens vers vous pour l'interprétation des six valeurs de résistance obtenus.

Tout d'abord ces valeurs devront être arrondies à 0,5Mpa près, ce qui correspond à 23-23-26-27-35 et 40Mpa.

Dès lors nous constatons que ces résultats sont homogènes deux à deux ! Cela veut dire que l'agent du laboratoire ayant fait le prélèvement a ventilé les six éprouvettes pour trois gâchées différentes en confectionnant deux éprouvettes par gâchée. Il en ressort ce qui suit :

1 - Le prélèvement effectué est non conforme à la norme car cette dernière exige la confection de trois éprouvettes par gâchée !

2 - La dernière gâchée ayant fait la confection des deux dernières éprouvettes prouve que l'entreprise ne maîtrise pas la régularité et la constance de la production du béton sur chantier ! Peut être ne disposant pas d'une formulation de béton et des moyens de production appropriés (matériel et mains d'œuvre qualifiée). Ou alors tout simplement une tricheuse.

Cdt

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...