Jump to content
CIVILMANIA

BEN HAMOUDA SAMIR

Membres
  • Content Count

    54
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by BEN HAMOUDA SAMIR

  1. Je ne crois pas qu'un ingénieur génie civil peut exercer son métier sans étudier et maitriser la résistance des matériaux. Chaque logiciel de calcul tel que arche ou robot présente des "défaillance" et ce n'est pas n'importe qui peut les utiliser. Le calcul se fait sur plusieurs étapes: choix du modèle, saisie des données, exécution des calculs, interprétations des résultats, etc.. Chaque doit étape passer par la vérification de l'ingénieur.
  2. C'est vrai. Mais bien sûre, pour les poutres il faut avoir la coupe longitudinale pour préciser d'autres détails tel que la longueur des barres en 2ème lit, l'espacement des armatures transversales, etc..
  3. Les écarteurs sont employés uniquement pour garder l'espacement entre la nappe inférieure et supérieure des armatures. D’après mes connaissances, j'ai pas vu de formules pour les calculer. D'habitudes, on emploie des aciers HA10 ou HA12. Peut être il faut prendre les conditions et moyens de l'entreprise sur chantier.
  4. Permettez moi d'ajouter quelques choses: Dans la plupart des cas, j'ai demandé à l'entrepreneur d'exécuter un rattrapage de niveau avec du gros béton de manière à avoir une semelle excentrée solidaire à la longrine de redressement au niveau du dallage.
  5. Le tracé en plan du carrefour dépendra du nombre des voies et de leur inclinaison. Dans la conception, il faut bien étudier la solution pour le drainage des eaux pluviales.
  6. Je pense qu'un dévers de 3% est suffisant vu que la vitesse doit être limitée.
  7. Bonjour, Si la portée des poutrelles perpendiculaires au façades ne dépassent pas 1,20m avec une continuité de l'autre coté, il n'y a aucun problème. Personnellement, j'opte pour la dalle pleine si les nervures sont parallèles au façade
  8. Suite à l'avis du labo, je vous conseille d'opter pour une semelle isolée pour le cas du croisement en plus et une semelle excentrée avec longrine de redressement pour le croisement en T. Pour les semelles filantes supportant des charges concentrée, il faut les calculer comme une poutre renversée
  9. Je ne suis un spécialiste des stations de relevage. Mais j'ai pas compris pourquoi cette longueur morte? C'est quoi le pois de la pompe et est ce qu'on ne peut pas la suspendre avec un câble ou une chaine à enrouler comme dans un cric?
  10. S'il s'agit d'un avant métré (estimation), pas de problème. Sinon, il réalisé un calcul exact?
  11. La poutre périphérique réduit la longueur de flambement dans un sens mais pas dans l'autre. Je pense qu'une hauteur de 10.65m c'est trop surtout avec les surcharges du pont roulant et il vaut mieux revoir la conception.
  12. J'ai rencontré ce type de plancher dans l'aéroport Tunis Carthage et dans la bibliothèque à la faculté des sciences Elmanar Tunis. L'avantage de ce type de plancher est d'éviter des poutres avec une grande retombée et d'avoir au même temps des poteaux espacées d'environ 8m. Mais, ils sont plus couteux que les planchers ordinaires. Pour les calculs, ils se référer au tables pour le calcul des systèmes de poutres croisées pour déterminer les efforts
  13. Vous pouvez prendre 3T14 sur la longueur de 7m (de haut en bas) et ajouter 3T10 dans la partie basse (pour conserver en total la section de 3T16)
  14. Essayez d'augmenter la hauteur de la poutre
  15. Je pense que vous pouvez imposer le sens de portée et réaliser les calculs selon les conditions imposées.
  16. IL faut la section de la poutre pour ne pas dépasser la contrainte de béton et éviter les aciers comprimés. Pour le problème des bielles, on peut augmenter la section des poteaux supportant la poutre.
  17. Bonsoir, Après toutes ces explications, j'ajoute à propos de la couche hérisson sous dallage: Cette couche peut être composée de pierres sèches de 15 à 18 cm posées à la main. Cette couche contribue à l'arrêt des remontées capillaires (humidité). Actuellement, on a opté à Djerba Tunisie à remplacer l' hérisson avec des rouleaux en plastiques (film polyane) .
  18. Bonsoir, Monsieur FRIDJALI a bien expliqué ce qu'il faut faire. Mais attention il faut que les brouettes de sable et de gravier contiennent environ 50 litres. Chez nous en Tunisie, on obtient cela avec des brouettes "rasées". Attention au dosage en eau aussi.
  19. IL faut décaper ces zones fissurées pour voir l'état des aciers. Vous avez des infiltrations d'eau dont il faut chercher l'origine. Donc, il faut éventuellement réparer l'étanchéité des terrasses et vérifier l'état des conduites d'alimentation et d'évacuation.
  20. IL faut vérifier si la section des aciers a diminuer ou non avec la corrosion. Si oui, il faut prévoir un renforcement en ajoutant des barres d'aciers. Si non, il faut traiter les aciers avec un désoxydant passivant, puis reprendre les parties de béton démoli avec un micro béton enrichi de résine d'accrochage (tel que sikalatex).
  21. Les barres bateaux est une solution pour armer les zones tendues (causé par l'effort tranchant). L'autre solution possible est de réduire l'espacement entre les armatures transversales (cadres et étrier). On rencontre ces barres lorsque une longrine ou une poutre supporte une charge concentrée.
  22. Bonjour, Dans le béton ordinaire (non précontraint ou post contraint), on peut arriver environ à 20m comme distance entraxe poteaux. Bien sûr, le calcul se fait d'en haut vers le bas. Premièrement, il faut vérifier la section et le ferraillage des poutres en fonction des charges supportées (attention flèche admissible ). Puis, on peut vérifier les poteaux et les semelles. Au delà de 20m d'entraxe, il faut utiliser le béton précontraint.
  23. Je suis tout d'accord avec Mer FRIDJALI. Pour un bon sable, il faut avoir un équivalent de sable de 80% environ. Par contre, l'argile est composée de particules très fines (<0,008 mm). Donc, il vaut mieux éviter le sable argileux
×
×
  • Create New...