Jump to content
CIVILMANIA

Berenthor

Membres
  • Content Count

    411
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    23
  • Country

    France

Everything posted by Berenthor

  1. Poids lineaire sa va plutot etre la section transversale fois le poids volumique.
  2. En effet j etais plus sure du rapport.
  3. certains ingénieurs font simplement le rapport de la longueur du grand coté sur le petit côté. Si le rapport est supérieur à 2 alors on considère que la dalle est suffisamment élancée pour la considéré comme étant appuyée sur deux bords uniquement.
  4. Le retrait induit principalement de la traction (peut-être que dans certaines situation on a de la compression, mais aucune exemple ne me vient à l'esprit). En effets on parle d'une raccourcissement du béton mais : Ces raccourcissement lorsqu'ils ne sont pas bloqués n'induisent aucun efforts comme dans le cas d'une baisse de température Dans le cas où ils sont bloqués : la longueur de la poutre est fixe, or le béton cherche à se contracter, il va donc ''tirer'' sur ces appuis --> Traction Cordialement.
  5. Si je comprend bien l'avis technique Sika Carbo Dur il s'agit de calculer une longueur d'ancrage du CarboDur. L'effort traction de le CarboDur est transféré dans le béton par l’intermédiaire de la résine époxy. Ce transfert se traduit par un cisaillement superficiel du béton, il convient donc de vérifier que lorsque l'effort est maximal dans le CarboDur il n'y a pas un arrachement superficiel du béton. Avant tout renforcement il est nécessaire de faire un essai de pastillage afin de définir TauU ou contrainte limite de cisaillement. La force dans le CarboDur doit être au moins égalé par l'effort cisaillant : Taumax * lancr * bf / 2 (intégral de la figure qui suit) Tu a alors toutes les clés en mains pour déterminer la longueur d'ancrage de ton CarboDur.
  6. Bonjour, un schéma nous aiderait à mieux comprendre votre problème. Mais si je comprend bien vous considérer un état de déformation constant dans la section : La déformation de la fibre inférieure est égale à celui de la fibre supérieure. Dans le cas d'une section symétrique cela induit un moment nul. Pour calculer le moment au centre de gravité on fait l'intégrale sur la section des contraintes x la distance entre le point considéré et le centre de gravité. La déformation étant constante dans la section, la contrainte l'est également. Comme la distance entre le point considéré et le CdG est signé, cela donne M=0.
  7. L orientation de l axe positif vers le haut ou le vers le bas dépend pas de la convention, car ds les deux cas le moment positifs tend la fibre inf de la poutre. Certains trace l axe positif des moments vers le bas car comme la convention BA donne un moment positif qui tend la fibre inf, en mettant vers le bas, tu peux voir au premier coût d oeil ou doit être les aciers.
  8. Il faut modéliser trame par trame. Pr t en rendre compte regardes la compression de tes poteaux dans les deux cas. Ou bien ta déformée. Tu devrais en tirer une conclusion
  9. Je comprends pas trop ce que vous attendez comme documents. Mais peut être que le livre de perchat peut aider. Si he me souviens bien s est le beton armé des regles BAEL au EC2
  10. Oui. Tant que ton problème est en élasticité linéaire et en petites déformation.
  11. 2. Un treillis est une structure composée de barre bi-articulées et chargée à ses noeuds. Donc si tu isoles une barre qui est donc en équilibre, et que il n'y a pas de charge sur une barre de treillis sa implique : une charge constante sur l'élément et surtout aucun moment car ils valent zéro aux extrémités et que les efforts sont appliqués aux noeuds. (L'explication est un peu confuse, mais je sais pas trop comment simplifier ne connaissant pas votre niveau) 3. Les lisses de bardages permettent de transférer les effets du vent appliqué sur la bardage au poteau. Donc elles subissent un effort horizontal lié au vent sur bardage, mais aussi un effort verticale sous poids propre. ---> flexion déviée = moment suivant les deux axes de la section droite. 4. Les palées de stabiltiées permettent de stabilisées vis-à-vis du vent horizontal. tu trouvera facilement des schémas explicatifs sur internet. Si tu dessines un portique et que tu mets une force horiontale tu comprends facilement que la structure tiens. Mais si tu met une force horizontale perpendiculaire au plan de ta feuille, il n'y a rien pour retenir, d'où la présence des palées. 5. Et les pannes sablière sont également comprimé car elle permettent de transferer les efforts du vent appliquée sur un pignon jusqu'a la palée de stabilités.
  12. Comme le dit Bisudi Bazola Aimé il s'agit d'une méthode empirique basée sur l'expérience. Si tu veux vérifier ton résultats le mieux consiste à faire une vérification réglementaire du flambement (à mon avis) : Courbure nominale Rigidité nominale Méthode générale
  13. Je me suis louper en tapant... S'est plutôt N/fcd.... Après si je fais ta méthode Nu/10 sa donne une section de 0.16m².
  14. Pourquoi diviser par 10 ? Moi je partirai plutôt sur B/fcd. Et après en fct de la longueur du poteau et des dimensions obtenues je prendrais un coef pr le flambement. Vs pouvez aussi calculer l effort critique d Euler pr conforter le prdim.
  15. Le sujet a disparu des postes précédents. Je ne sais pas ce que sont les question 3 et 4
  16. Au fait la formule que tu indiques : F=a.fI+(1-a).fII Sert à prendre en compte l'évolution du comportement du béton. Quand on charge progressivement la poutre : Dans un premier temps la section n'est pas fissurée, dans ce cas on a une flèche qui s'exprime : fI = -5ql4/384EII (II= inertie non fissurée homogénéisée) A partir d'un certain sueil il y a fissuration du béton, donc la nouvelle flèche est donnée par : II = -5ql4/384EIII (III= inertie fissurée) . Sauf que la flèche précédente n'a pas disparue elle est toujours présente. En gros la méthode EC2 (pour comprendre) utilise la superposition et un calcul élasto-plastique. On considère une première flèche induite par le moment entrainant la fissuration (Mcr). Cette flèche fI se calcule en section non fissurée. Et on ajoute un incrément de flèche induit par (M-Mcr) calculer dans la section fissurée. La s'est un résultat si on résonne sur une section. Or faut voir que le moment évolue dans une poutre et certaine section sont plus ou moins fissurée, s'est donc difficile de calculer une flèche réelle en béton. On peut s'en approcher avec la méthode EC2 ou bien la bornée en considérant la section comme étant fissurée sur toute sa longueur et dans des conditions de moment maximum sur toute la travée.
  17. Mais pas sur ce site qui interdit le partage de logiciel avec ayant droit....
  18. Pour les caractéristiques de sections, sa me semble bon (j'ai regardé vite fais) 1- Pour tes calculs de moments sous charges repartie je ne sais pas d'où sort ton 1,08 qui multiplie g+g' mais les valeurs sont cohérentes. 2- Pour le calcul de la charge ponctuelle en bout de travée, ton moment sur appui devrait valoir QxL2= 80x10=800 kN.m je ne comprend pas ton écart.... 3- Lorsque la charge est à mi-travée je suis OK sur les valeurs par contre il faut changer le signe. 4- Comme ton moment a x=12 pour la charge ponctu en travée est pas du bon signe s'est pas la bonne valeur. Tu dois avoir Mmax = 2144 kN.m = 1644+480 et Mmin = 1248 = 1644 - 396 kN.m Par contre tu a quand meme les bonne valeur pour x= 24m Du coup je te laisse deja refaire ca avant de continuer. Bon courage
  19. Quand tu lancer la macro alpha est traité à son initialisation (s'est pas tout a fait vrai, mais sa conviendra pour ton problème) et initialisé à 0
  20. Sa veut dire alpha = alpha + beta Sa veut dire que la nouvelle valeur de alpha est égale à l'ancienne àlaquelle on ajoute béta Sa veut dire alpha = alpha + beta Sa veut dire que la nouvelle valeur de alpha est égale à l'ancienne àlaquelle on ajoute béta
  21. Bin en gros y a le fuseau de passage de traction de la section mais aussi de compression. Ce qui est fait en général s'est de regarder le fuseau de traction pour obtenir l'excentrement de ton câble. Et une fois connue tu peux alors calculer les contraintes dans la fibre comprimée et vérifier ton critère 0,60fck. Et je ne vois pas vos ''copier-coller'' Bin en gros y a le fuseau de passage de traction de la section mais aussi de compression. Ce qui est fait en général s'est de regarder le fuseau de traction pour obtenir l'excentrement de ton câble. Et une fois connue tu peux alors calculer les contraintes dans la fibre comprimée et vérifier ton critère 0,60fck. Et je ne vois pas vos ''copier-coller''
  22. Euh.... robot peut servir à calculer le réservoir mais pas la distribution de la charge.... ou bien il y a quelque chose qui m échappe
  23. Une pression hydrostatique est une charge comme une autre. Si on connait sa distributuion robot peut facilement calculer... La question me semble pas très claire...
  24. Il existe une raison pour laquelle le partage d adresse mail est interdit. S est pr privilégier le partage public. Pensez donc a utiliser la plateforme s hébergement du forum
×
×
  • Create New...