Jump to content
CIVILMANIA

zoliv63

Inactifs
  • Content Count

    16
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

zoliv63 last won the day on July 21 2020

zoliv63 had the most liked content!

Community Reputation

5

2 Followers

About zoliv63

  • Rank
    Membre débutant

Experience

  • Expérience
    Votre expérience

Formation

  • Formation
    ingénieur génie ivil

Localisation

  • Pays
    France

Recent Profile Visitors

795 profile views
  1. Ok, peux-tu joindre la vue des dalles en affichant la numérotation des dalles? Afin de voir les quelles tu as associés entre elles.
  2. Bonjour As tu lié les dalles en porte à faux aux autres dalles qui équilibre le porte à faux?
  3. Bonjour @lelab, Je voulais savoir si vous aviez connaissance de l annexe C de l eurocode 8 partie 5? Cette annexe propose une méthode (qui semble simplifié) pour déterminer la matrice de rigidité des pieux. Je suis tombé sur cette annexe ce jour (je n ai pas eu le temps de l analyser) et je voulais avoir votre avis dessus (sa légitimité et les limites de cette méthode). Par manque de temps, je n'ai pas compris comment fonctionne cette méthode si vous avez un exemple ou une explication je suis preneur! Pour résumer, je souhaite avoir votre avis sur ce document.
  4. Bonjour La question de la déformation des éléments en BA ne peux pas se traiter avec les formules simples de la théorie des poutres de la RDM classique qu'on utilise pour les éléments en métal ou même en bois. En effet, le béton armé est par définition un matériau non homogène, du fait de la présence de ferraillage et de la fissuration intrinsèque du matériaux. Il a aussi la particularité de fluer. Par conséquent, une étude de la déformation se fait conventionnellement par la méthode des courbures (voir EC2) en inertie fissuré et non fissuré. La méthode BAEL est une version "hy
  5. Bonjour, Je n'ai pas lu toutes les réponses ci-avant mais elles soulèvent deux points essentiels la rigidité des appuis de la dalle influe sur la distribution des moments c'est de la RDM mais aussi un autre point qui est l'adaptabilité du béton armé possible en fonction du ferraillage mis en oeuvre (je parle de possible redistribution des moments dans les éléments en béton armé notamment provoqué par la fissuration même faible) et la méthode forfaitaire en tient compte. Cependant, un point me semble avoir été oublié dans les réponses. C'est le calcul en travée chargée et déchargée.
  6. Bonsoir, Ta formule ressemble étrangement à celle que j'utilise aussi dans le cas de voiles enterrés en infrastructure mais la mienne est: (p × l^2) / (9 × racine de 3) avec p: la pression des terres maximale sur le voile en N/m2 et l: la hauteur de mon niveau. En fait c'est la formule du moment max d'une poutre sur deux appuis avec une charge triangulaire répartie sur toute la longueur. Dans ton cas je pense que P: est la force résultante de la pression des terres qui est égale P=p×l/2 donc p=2×P/l. Par conséquent, tu retombes bien sur ta formule 2Ph/(9×racine de 3) avec h la h
  7. Bonjour, Le calcul d'un fut ne peut pas se résumer à un calcul de poteaux. En effet, les fûts ont généralement un élancement très réduit et ne sont pas sensible au flambement. Par contre d'autres phénomènes sont à prendre en compte comme la traction si elle apparaît (calcul en tirants), les efforts horizontaux (cisaillement et console courte), la compression localisée, etc... Dans l'ouvrage "le formulaire de béton armé " de M. DAVIDOVICI (tome1 ou tome2 je ne sais plus) le calcul des fûts est assez explicite.
  8. zoliv63

    Gros Béton

    Bonjour Si je comprends bien ton terme "flotte" c'est que le sous-sol de ton bâtiment se situe dans une nappe phréatiques? Et que le poids de ton bâtiment ne compense pas la poussé d'Archimede? Dans ce cas, tu peux effectivement mettre du gros béton pour lester l'ouvrage. Pour ta question sur la masse volumique dejaugée du béton. On peut parler de masse volumique dejaugée car si tu ajoutes 50cm de gros béton tu augmentes de 50cm ta hauteur de pression de l'eau.
  9. Bonjour Pour prendre en compte seulement les effets du séisme suivant X prend les efforts issus de ce cas de charge. J ai l'impression que c'est ce que tu as fait si le cas de charge N°2 est bien ton séisme suivant X. J'ai l'impression que ton ton problème c'est que tu ne sais pas exploiter le tableau des torseurs des voiles?: -M: moment selon la forte inertie du voile (dans son plan) -N: effort normal vertical -Txy: effort de cisaillement horizontal dans le plan du voile -Mf: moment de flexion selon la petite inertie du voile (perpendiculaire à son plan) -
  10. Bonjour breton2250, Je le concède ma méthode n est pas académique mais donne des résultats proches d'un calcul de poutre sur appuis élastiques si on respecte le critère de rigidité des semelles et un sol assez raide (pas dans les sols mous mais en même temps c'est rare d avoir des fondations superficielles sur un sol mou). Pour moi l avantage est de ne pas avoir recours à un logiciel et de pouvoir faire un calcul manuel rapide.
  11. Bonjour, De mémoire, Arcelor Mittal met à disposition gratuitement un logiciel de calcul de poutre mixte (EC4), voir sur leur site internet. Pour les poteaux mixte (EC4), le CTICM met à disposition gratuitement un logiciel de calcul de poteaux acier et mixte.
  12. Bonjour, Calcule tes semelles isolées de façon à ce qu'elles se touchent en ayant une largeur identique, tu obtiens donc une semelle filante. Pour le ferraillage, calcule le ferraillage le plus défavorable de tes semelles isolées (fictives) ça te donne un ferraillage à ramener au ml d une semelle filante.
  13. Bonjour, Il faudrait revenir à la définition d un poteau court car hauteur de 180cm et largeur 40cm car 180÷40=4,5. Or la définition d'un poteau court est L÷h <4. Dans votre cas votre poteau n'est pas un poteau court.
  14. Attention la torsion accidentelle (voir EC8) n'est pas pris en compte automatiquement sur les logiciels GRAITEC. Il faut bien spécifier le déplacement du centre de gravité pour tenir compte de la torsion accidentelle.
  15. Bonjour, Pour répondre à ta question le plus simplement, il n'est pas obligatoire de faire coincider le centre de gravité et le centre de torsion. Cependant, il faut avoir à l'esprit que plus le centre de gravité est proche du centre de torsion et moins tu auras d'efforts dans les éléments de contreventement. Enfin, ne pas oublier que si le centre de gravité et de torsion ne coincident pas, il faut prendre en compte la torsion accidentelle.
×
×
  • Create New...