Aller au contenu
CIVILMANIA
mezghani

Comment justifier l'effet thermique pour éviter le joint de dilatation

Recommended Posts

Bonjour,

je suis sur le point d'étudier un bâtiment de longueur 43 m à Tunis, comment justifié l'effet thermique pour éviter le joint de dilatation sachant que j’ai modélisé le bâtiment sur le logiciel Arche et Effel ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour,

vous allez introduire les charges thermiques sous forme de variation de température sous Effel (Générer/ charges/Thermique). Donc c'est une charge qui sollicite les éléments porteurs. ces derniers seront dimensionnés en conséquence

  • J aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour,

si vous permettez je vois pas pourquoi ne pas mettre un joint thermique si vous meme vous savez qu'il est indisponsable et vous cherchez des solutions a l'eviter comme si vous voullez defier la nature.

mon conseil:mettez le joint thermique et faites une nouvelle modelisation.

bn courage

  • J aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour,

 

@ucefelmir merci,la delta T désigne la différence de température entre le jour et la nuit ? en tout cas je veux savoir exactement les étapes à suivre après introduction des charges thermiques, par exemple, est ce que je dois vérifier tous les poutres et les poteaux qui sont déjà calculé sans introduction des charges thermiques !? est ce que il y a des astuces ou un exemple d'un note de calcul parceque je doix justifier mon travail devant le bureau de contrôle , merci d'avance

@djamelnagh merci, je peux pas faire un joint parce que j'ai un plan d'architecture à respecter !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bonjour,tu peux modeliser votre structure et comparer les résultat avec et sans l'effet de tempurature et il faut supprimée le diaphragme dans l'étude thermique
  • J aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour,

 

le sujet  m'intéresse aussi, je me trouve souvent dans des cas similaire , ou l'architecte oublie de mettre des joints , et qu'il n ya pas beaucoup de choix, contrainte architecturale , thermique , etc ,

 

ce que je peux dire , la dilatation thermique tant à allonger l'élément , et le retrait aura l'effet inverse , 

 

l'effet thermique dL= a x dT x L

: coefficient de dilation de béton = 10^(-5)  en (1/°c)

dT : variation de température selon la région (voire le CBA93) en (°c)

L :longueur de la pièce.

 

retrait total : somme de plusieurs retraits approximatives

dL= 3 x L (en cm) ( équation que j'ai récupéré d'un confrère qui reste à vérifier)

 

les deux valeurs tendent à s'annuler , après se que je pense ,c'est de calculé l'effet du au retrait et l'effet thermique comme si on avait des joint de dilatation (respect de la réglementation) et de les comparés avec les valeurs trouvées

tout cela reste théorique , je l'ai jamais fait en pratique , pas de certitude sur le sujet , pour cela que le sujet m'intéresse et j'aimerai avoir l'avis des confrères

je parle ici pour un calcul manuel

Modifié par elninhyo
  • J aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

slt à tous 

je me retrouve avec la meme situation  (de travail un bloc sans joint), mais dans mon cas la modelisation sera sous Robot.

svp quelqu'un  pourrait me guidé à ajouter les effet de gradiant thermique sous Robot afin d'éviter un joint de dilatation 

mrc d'avance 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×